Bombardier ou l’art de gaspiller de l’argent

Écoutiez-vous les jeux Olympiques d’hiver de Turin ? Combien de fois on a vu les pubs de Bombardier? Le gars en pleine brousse africaine débarque au milieu des lions pour regarder un avion qui passe dans le ciel et revenir à bord du bus et dire « C’est mon avion… ». La fille prenant le petit couple en photo, attendant quelques secondes supplémentaires pour prendre le train qui passe en arrière-plan et de dire tout en montant la photo, « C’est mon train ».

C’est amusant les premières fois qu’on voit les publicités. Mais quand je les revois, je réfléchis et je me demande quel est le message que Bombardier veut nous envoyer?

Bombardier ne vend aucun produit de consommation destiné au grand public. Fini les motoneiges et les tout-terrains, ça c’est l’autre compagnie, Bombardier Produits Récréatifs. Cette fois-ci celui qui s’annonce c’est Bombardier le fabricant de jets privés pour multi-millionnaires et de rames de métro et de wagons pour passagers de train.

Alors j’ai réfléchi encore plus et j’en suis arrivé à deux conclusions.

La première, Bombardier veut redorer son image auprès du public et de ses actionnaires et ex-actionnaires qui se sont fait floués en achetant des actions à 19$, 18$ ou même 15$. Actions maintenant rendus aux alentours de 3$, ça fait une jolie perte encaissée pour ceux qui ont vendu et une jolie perte sur papier pour ceux qui croient toujours en Bombardier. Moi je peux vous dire une chose, si j’étais actionnaire de Bombardier et que je verrais la compagnie dilapider son argent par ce genre de publicités tout en sachant que sa cote de crédit n’est plus très bonne auprès de Moody’s et autres évaluateurs de crédit sur les marchés financiers… Je vendrais mes actions sur le champ. Dehors le BBD.SV.B.

L’autre conclusion, je me suis dit que peut-être que Bombardier est en train de manipuler l’opinion public en sa faveur pour obtenir le contrat du renouvellement des rames de métro de Montréal. Contrat de plus de 1 milliard. Si Bombardier l’obtient, les rames seront fabriquées à son usine de Lapocatière. Mais bon quand j’y pense, quand je prends le train Via Rail, je vois le logo de Bombardier sur le train et ça ne me fait pas prendre plus souvent le train et je n’ai même aucun sentiment d’appartenance envers Bombardier. Parce cette campagne publicitaire, elle tente peut-être de devancer dans l’opinion publique son concurrent français Alstom en infusant aux Québécois un sentiment d’appartenance envers Bombardier. Je peux vous dire une chose, avec moi ça ne fonctionne pas. Que le métro de Montréal soit fabriqué par le meilleur soumissionnaire, point à la ligne. Je ne veux surtout pas que le gouvernement du Québec subventionne le gagnant à même ma poche pour soutenir des emplois à Lapocatière et que plus tard je paie encore plus cher pour utiliser le métro de Montréal parce que le gouvernement devra soutenir davantage les emplois de Lapocatière d’une Bombardier déjà en très mauvaise santé financière. Le gouvernement canadien a donné avec mes impôts Canadair à Bombardier et voilà qu’aujourd’hui la compagnie a du plomb dans les ailes. Alors on a vu comment Bombardier gère mal ce qu’on lui donne, alors je ne vois pas pourquoi faudrait que l’histoire se répète.

Revenons à ce genre de publicités. Voit-on beaucoup de publicités à la télé qui ne sont pas directement ciblés pour les consommateurs grand public? À ma connaisance non. Dans la même catégorie, on ne voit pas de publicité de Boeing ou de Airbus, tout deux fabricants d’avions. On ne voit pas de publicité de Alstom ou de Siemens tout deux fabricants de rames de métro et de wagons. Dans la même veine, on ne voit pas de publicités de SNC Lavalin qui construit ponts et autoroutes ou même de publicité de Canada Steamship Lines qui fait le transport outremer de conteneurs et de vrac.

Alors dites-moi donc pourquoi Bombardier nous fait de la publicité de trains et d’avions produits destinés à des compagnies aériennes et des compagnies ferroviaires? Ou encore est-ce une campagne de dernier espoir de la compagnie avant de s’éteindre ou de réclamer davantage de subventions aux gouvernements Canadien et Québécois? Je ne sais pas mais je sais une chose, selon moi c’est une campagne publicitaire totalement inutile.

Publicités

2 commentaires sur « Bombardier ou l’art de gaspiller de l’argent »

  1. Je suis d’accord avec ton opinion Jean-Pascal concernant Bombardier sauf que peut-être les répercussions seraient meilleurs pour le Québec si Bombardier feraient les rames de métro d’ici. Cela créerait de l’emploi et par conséquent réduirait le taux de chômage et ça ferait tourner l’économie d’ici parceque plus les gens sont riches, plus ils dépensent. Evidemment, choisir la meilleure soumission serait, à court terme, la meilleure des solutions, mais dans certains cas, il faut savoir aussi penser à long terme…

  2. Bien faut-il justement supporter les emplois de Lapocatière à tout prix. Moi je crois que non. Le passé a prouvé que Bombardier sont de piètres gestionnaires alors que le meilleur gagne, pas de courbettes de la part des gouvernements, on est déjà assez surtaxés comme çaé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s