Hydro-Québec et les publicités.

Tout le monde le sait au Québec, les Québécois ont subit d’importantes hausses tarifaires sur leur consommation d’électricité.

Au Québec, la grande partie de la distribution et de la production d’électricité sont nationalisées sous une société d’État du nom d’Hydro-Québec.

Vous savez passer une annonce à la télé aux heures de grandes écoutes, ça coûte la peau des fesses. Passer une annonce pleine page dans un grand quotidien, ça coute la peau des fesses.

Pouvez-vous me dire pourquoi, une société d’État détenant un monopole en production et en distribution d’électricité n’arrête pas de passer de la publicité à la télé et pleine page dans les journaux? Sans compter la publicité sur d’autres médias que sont la radio et l’Internet.

Il ne se passe pas une journée sans que je vois des publicités d’Hydro-Québec… Il ne se passe pas un mois non plus sans que je reçoive de la publicité jointe à mon compte d’Hydro-Québec.

Hé ho! À l’exception de Sherbrooke que je sois dans n’importe laquelle des grandes villes du Québec, si je veux de l’électricité je dois en produire par moi-même avec des installations coûteuses ou je me branche au réseau électrique d’Hydro-Québec.

Sauf pour faire de la publicité de prévention je ne comprends pas le pourquoi ni la portée des messages publicitaires que fait d’Hydro-Québec.

Dois-je le répéter? La seule et unique mission d’Hydro-Québec est de fournir de l’électricité au Québécois à un coût le plus abordable possible. C’est la raison pourquoi Hydro-Québec a été créée lors de la nationalisation de l’électricité au Québec dans les années 60.

Hydro-Québec ne doit pas avoir de mission sociale ni ne doit s’annoncer dans des publicités totalement inutiles comme par exemple sur la resurfaceuse (zamboni) du Centre Bell ou avoir son logo sur le nouveau chandail de l’Impact. Je ne crois pas que l’Impact de Montréal ait besoin des millions d’Hydro-Québec. L’impact est la propriété de Lino Saputo, un riche héritié de la compagnie Saputo, un grand producteur et distributeur de fromages au Québec. La compagnie Saputo a déclaré des bénéfices net de 192 millions de dollars en 2006 sur des revenus de 4 milliards de dollars.

Alors est-ce que l’Impact a besoin de l’argent d’Hydro-Québec comme commandite? NON!

Hydro-Québec ne doit pas non plus verser des dizaines de millions en bonus à ses cadres pendant que les familles pauvres du Québec absorbent des augmentations tarifaires dont elles pourraient très bien se passer.

C’est d’un ridicule total. Slaquer la poulie un peu au marketing d’Hydro-Québec. C’est là qu’il faut couper, arrêtez de nous augmenter inutilement.

Que Hydro-Québec se responsabilise et qu’enfin elle revienne à son unique mission de base, produire de l’électricité pour revendre le plus bas possible aux Québécois.

3 commentaires sur « Hydro-Québec et les publicités. »

  1. Je ne peux qu’être d’accord avec vous! c’est effectivement complètement insensé comme façon de faire!

  2. en passant je voulais vous dires que Josée a l’émission showbiz show à parler de votre blogue à son émission

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s