Stéphane Dion bientôt évincé de son parti?

Au moment où Stéphane Dion fait face à une contestation de son leadership tant dans les journaux, dans les tribunes téléphoniques et les tables d’analyse à la télé, Michael Ignatieff, son ancien rival et chef adjoint du Parti libéral du Canada, multiplie les rencontres privées et les activités de financement à Montréal.

Ça sent la fin pour Stéphane Dion.   Ça sent même le putch annoncé depuis sa victoire acquise lors de la course à la chefferie au Palais des Congrès de Montréal.  
 
Mardi soir, un cocktail privé organisé dans le luxueux appartement de Mark Bruneau, collecteur de fonds, donnant sur le Vieux-Port, a permis à Ignatieff de recueillir entre 25 000 $ et 30 000 $. Un homme d’affaires libéral a indiqué à La Presse que le député Denis Coderre, qui était présent, lui avait demandé 1 000 $ pour l’occasion.

Notre « fafan » nationale se dirige tout droit vers la retraite.  À moins que le vert qu’il a su inculqué aux rouges le transforme en néo-démocratque.

À suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s