Le blogueur Patrick Lagacé poursuivi pour 1,3 M$ par TVA

je dirais une chose sur cette histoire.

Ce n’est pas parce que ton nouvel employeur te donne un crachoir de luxe que t’es obligé de cracher sur ton ancien employeur.

Bravo à TVA de ne pas se laisser faire.  Gesca et ses filiales (dont La Presse et Cyberpresse) avaient déjà surmédiatisé le scandale impliquant le ministre conservateur, Maxime Bernier. 

Est-ce que c’était nécessaire pour TVA d’en rajouter et d’embarquer dans le même sens que Gesca, un organisme près des partis Libéraux provinciaux et fédéraux?  C’est après tout cette inertie de TVA que Patrick Lagacé reproche à son ancien employeur.

Si vous voulez en savoir plus, allez lire la version de l’employeur de Patrick Lagacé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s