Le sens de l’humour ou plutôt THE NAVET

Vous souvenez-vous du film Angelo, Fredo et Roméo sorti en 1996 et dans lequel Benoît Brière était l’une des trois têtes d’affiche.

Ce film est coté 1,7 / 10 sur le site Internet imdb et c’est probablement l’un des plus mauvais films que le cinéma québécois a produit.

Bien maintenant, Benoît Brière pourra se vanter d’avoir tenu un des rôles principal dans un autre navet, Le sens de l’humour, celui-ci.

Le film est d’une nullité incroyable.  Quand je vais au cinéma et que je sais qu’un film aura comme principales vedettes l’un des meilleurs humoristes au Québec (Louis-José Houde) et un des plus grand acteur que le Québec ait connu (Michel Côté), je m’attends à ce que ça soit bon et drôle.

En vacances, reposé, avec le goût de me détendre davantage et de rire, je suis allé voir le film cet après-midi  (jeudi) dans un cinéma où nous étions que neuf dans la salle, lendemain de première.  Aie, ça augure mal que je me dis, après je pense aussi que dehors il fait 26 degrés et super beau.

Après 20 minutes que le film est commencé, j’ai ri qu’une fois et du bout des lèvres.  J’aperçois un couple qui quitte la salle.  Nous y sommes plus que sept.

Le film est tout un navet.  Rien mais réellement rien de drôle ou presque.

Je donne à ce film un 3/10 à cause de Louis-José Houde.  Sans sa présence, je donnerais à ce film un 1,5.  Benoît Brière est d’une platitude extrême, Michel Côté… ouf, à peine mieux que Brière.

Benoît Brière devrait oublier la comédie au cinéma, définitivement ce film est sa sortie, tel un joueur de hockey qu’un entraîneur assois sur le banc durant toute la deuxième et la troisième période.

Quant à Michel Côté, bien son rôle n’était pas vraiment d’être drôle, il l’a bien réussi.  Louis-José House a été plus qu’ordinaire.

Cette fois-ci, le réalisateur, Émile Gaudreault s’est planté et pas à peu prêt.

Bref ne gaspillez pas votre argent pour aller voir ce film au cinéma, payez vous 8$ de chocolat chez Laura Secord, ça sera meilleur.  Attendez deux ans, le navet va passer à la télé et vous pourrez l’enregistrer et le regarder sur le FF en moins de trente minutes et ça si vous êtes patient.  Après avoir vu le film vous vous direz alors que vous n’avez pas manquer grand chose.

Parlant de gaspillage, le gouvernement du Québec a encore gaspillé des fonds pour subventionner un autre navet du cinéma québécois.  Faudrait que ce gaspillage de fonds publics finissent un jour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s