Maxime Bernier à la tête de l’ADQ… Julie Couillard ministre de la Justice, André Arthur ministre des Finances?

Je lisais dans La Presse que certains membres de l’ADQ voient Maxime Bernier à la tête de l’ADQ, bref celui qui remplacerait Mario Dumont.

J’ai ris sans bon sens quand j’ai lu ça.

Tiens pourquoi pas Julie Couillard ministre de la Justice et André Arthur ministre des Finances avenant une victoire majoritaire des adéquistes.  Tout un gouvernement n’est-ce pas?  On pourrait en rajouter mais bon…

Parlons plus sérieusement ici.

Si l’ADQ veut survivre elle doit changer son nom.  C’est quoi un adéquiste au sens politique.  Bon sens c’est rien.  En politique t’es libéral, conservateur, d’extrême gauche, d’extrême droite, socialiste, communiste ou bien créditiste (qui vit sur le crédit???).  Mais adéquiste, ça n’existe pas un adéquiste au sens politique.

Si l’ADQ veut survivre elle doit se nommer Parti Conservateur du Québec.

Parce que oui des conservateurs il y en a au Québec.  Ils ont été nombreux à élire Brian Mulroney sur la scène fédérale.  Ils ont été  jadis nombreux à élire des premier ministres québécois conservateurs, Pierre-Joseph Olivier Chauveau, Gédéon Ouimet, Joseph-Adolphe Chapleau, Joseph-Alfred Mousseau, John Jones Ross, Louis-Olivier Taillon, Charles-Eugène Boucher, Edmund James Flynn et même Jean Charest, un libéral, mais jadis un conservateur au niveau fédéral.

Alors pourquoi pas un retour au Parti Conservateur du Québec?

Sur la scène fédérale, si Stephen Harper le petit gars de Calgary aurait été, Stéphane Hardy le petit gars de Matane, il aurait été élu majoritaire.  Mais un anglais ça fait toujours peur aux québécois.

Maxime Bernier premier ministre du Québec à la tête du Parti Conservateur du Québec….  Pourquoi pas, après tout ça ne peut pas être pire que Jean Charest, premier ministre libéral, le roi de l’inertie.

Mais Mario Dumont premier ministre du Québec à la tête du Parti Conservateur du Québec, ça sonne aussi bien.  Mario Dumont devrait rester, sous une bannière conservatrice provinciale, ça infuserait du renouveau à son parti.

Si j’étais Mario Dumont

Si j’étais Mario Dumont et que j’aspire à devenir premier ministre du Québec voici ce que je ferais.

– renommer mon parti Parti Conservateur du Québec au lieu de l’Action Démocratique du Québec.  Le mot démocratique est trop associé au Nouveau Parti Démocratique

– une fois le parti renommé, je tâcherais de me trouver des candidats solides

– j’incluerais aussi dans mon programme de parti une vraie position pour le Québec

Si Dumont n’effectue pas cela, il y a de fortes chances que son parti soit rélégué « back bencher » aux prochaines élections provinciales.

L’ADQ mange une raclée aux élections partielles

Vous l’avez tous vu à votre télé hier, l’Action Démocratique du Québec et Mario Dumont ont mangé une raclée hier aux élections partielles, dans une certaine circonscription, l’ADQ s’étant même classé 5e.

Suite à ces résultats est-ce que Mario Dumont doit démissionner?

Est-ce que vous êtes surpris des résultats?

Croyez-vous que Dumont peut relever son parti pour la prochaine élection générale?

Pensez-vous que Mario Dumont est apte à gouverner?

Moi je n’aime pas me mêler de politique mais ce qui est arrivé hier, rien ne m’étonne. l’ADQ depuis qu’ils sont l’opposition officielle c’est un selon moi one man show avec des textes mals écrits et sans metteur en scène.  Les défaites adéquistes d’hier démontre l’immaturité du parti de Mario Dumont et surtout le message envoyé par l’électorat est ce matin on ne peut plus clair pour Mario Dumont.  On ne peut espérer gouverner et être l’opposition officielle qu’en commentant et apportant des idées politiques qu’à laa saveur du jour.  Ça prend un plan à long-terme et des idées de partis qui dureront au fil des années et non au fil des semaines.

Ça fait longtemps que je le dis, si Dumont veut gagner les prochaines élections, il doit renommer son parti, le Parti Conservateur du Québec.

Ho que je sens que le Club des Ex à RDI et Gilles Proulx à la radio en auront long à dire ce midi. 

Quand un animateur radio fait face à la dure réalité de ses propos.

Tout le monde au Québec connaît Jeff Fillion, je crois que le personnage n’a plus besoin de présentation.

Hier, des huissiers se sont présentés en avant-midi au domicile du couple Fillion-Grenier, à Cap-Rouge, pour procéder à l’inventaire de tous les biens et du matériel roulant.

Aie!

Petite visite issue d’une poursuite de son ancien patron, Patrice Demers de Genex Communications, vous savez, celui qui, entre autre, aide à promouvoir la condition féminine au Québec avec le magazine Summum.

La poursuite en question en est une de 75 000$ que Demers a intenté contre son ancien animateur radio pour des propos tenus sur Pierre Jobin, animateur de TVA.

Bref si vous voulez plus de détails allez lire l’article de la Presse Canadienne.

Je vous parle de cela ce matin car parfois beaucoup de gens à la télé et à la radio déblatèrent contre un tel ou une telle.

Bien voilà comme Jeff Fillion il se peut que ses personnes fassent face à leurs propos un jour.

J’ai entendu dire que ce n’est jamais bien agréable de recevoir la visite de huissiers à 6h30 le matin.

La leçon que j’en tire de cette histoire si vous êtes animateur de radio est de ne jamais faire confiance à vos patrons. Aussi, quand vous êtes animateur, ne jamais prendre le micro devant vous comme une sorte de crachoir qui laisse sortir votre trop plein face à un tel ou une telle et avec lequel vous vous donnez le droit de dire à peu près n’importe quoi et d’encourager un parti politique en particulier.

C’est un secret de polichinelle que l’ADQ a été fort dans la région de Québec aux dernières  élections parce que des animateurs radios appuyaient la cause adéquiste.

Loft Story 4: les règles changent. Pas étonnant que l’ADQ soit si populaire

Pas étonnant que l’ADQ soit si populaire au Québec.

À l’instar du chef de l’ADQ qui change d’idées comme il change de chemises, les règles de Loft Story 4 sont modifiés.

Cela est officiel:  un seul gagnant pour Loft Story 4.

Terminé la possibilité de formations de couples à Loft Story.

Maintenant c’est chacun pour soi et tout contre les autres.

Évidemment comme Occupation Double se loftstorysait, il fallait pour TQS changer les règles du jeu.

Pendant un instant pensez à un gouvernement mené par l’ADQ qui dépose un projet de loi mais qui en change le contenu au gré du vent….

Quel cauchemar juridique.  Ça promet.

Monsieur col roulé à l’ADQ

J’aime plus trop commenté la politique québécoise, canadienne ou internationale, c’est trop souvent source de nombreuses discordes.

Mais j’ai trouvé pas mal drôle que André Cailler, ex-PDG d’Hydro-Québec alias monsieur col roulé de la crise du verglas, veulent s’aligner comme candidat de l’ADQ.  Mario Dumont semble voir André Cailler comme un bon candidat pour développer l’aile verte de son parti.

Ça me fait bien rire de voir un parti de droite, vouloir ajouter un volet environnemental à son parti.

André Cailler n’est quand même pas Thomas Mulcair et l’ADQ c’est loin d’être le NPD de Jack Leyton.

Vraiment Mario Dumont ne cessera jamais de m’étonné de par son girouetisme légendaire.  Il a été libéral sous l’aile jeunesse du PLQ, puis souverainiste lors du dernier référendum, tantôt étapiste et le voilà rendu environnementaliste.  Comme dirait un ami, en tant que vire le vent, vire la poche, on ne peut pas trouver mieux.

Pour un chef de parti devenu subitement sensible à la cause environnementaliste ça fait assez étrange d’avoir le nouveau port méthanier dans sa cours à Cacouna.  Le pléonasme est trop fort ici.  N’en mettez plus c’est drôle à mourir.