Langlois ferme ta grande gueule!

Il parlait trop à la radio il n’a pas changé à la télé.

D’entrée Mario Langlois a parlé sans cesse lors du court combat de Patrice « Granite » L’Heureux. Bon L’Heureux est un bon boxeur mais avec 30 livres en trop. Ça parû dans son combat contre le Russe trop rapide pour lui. En fait j’ai crû entendre les Russes chanter en choeur la chanson bien de chez nous « Gros jambon… Gros jambon… »

Ensuite lors du combat mettant en vedette les boxeurs Sébastien ‘Double trouble’ Demers et »The King » Arthur Abraham, la grande gueule à Langlois et celle de son acolyte, n’arrêtait pas de parler durant l’entrée des boxeurs etdurant la performance du groupe Scorpions lors de l’entrée du champion locale.

Jamais nous avons pu apprécier à 100% l’entrée des boxeurs sauf à durant une minute des dernières minutes de la performance du groupe Scorpions, probablement qu’enfin son régisseur lui a dit « Ferme ta grande gueule Langlois! ». Ça pas été long que son mâche patate c’est remis en marche. Si au moins ses commentaires étaient pertinents. Ce n’était que des propos redondants qu’il répétait sans cesse.

Sa grande gueule nous a tout fait rater de l’entrée des boxeurs. On a tout raté de l’intensité du moment.

Vraiment!, chou à la grande gueule à Mario Langlois. Il a fait très amateur ce samedi. Il y’a seulement durant l’hymne nationale du Canada et celle de l’Allemagne qu’il n’a pas dit un mot. Probablement une règle non écrite à Radio-Canada, télé fédérale après-tout.

Langlois plutôt que de parler sans rien dire lors de la présentation, aurait pu tout simplement traduire les mots allemands du présentateur de là-bas.

Au dirigeant de Radio-Canada, débarquez moi ça de là si vous avez l’intention de présenter d’autres combats en direct. Vous avez perdu le hockey en mettant un autre amateur comme descripteur, Claude Quenneville, le même sort vous guette avec la boxe si vous ne rehausser pas l’équipe en place.

En passant Langlois connaît-il la boxe avec des commentaires aussi insignifiants?

Pour le combat…rien d’étonnant « le Roi » a gagné.
Demers n’était pas de taille, arrêt du combat en 3e ronde. L’arbitre non plus n’était pas de taille, le combat aurait dû être arrété dès que Demers avait commencé à être sonné dans le coin lorsque les coups d’Abraham pleuvaient sur lui.

Vraiment ce samedi à l’exception des deux boxeurs lors de la finale, l’amateurisme était la vedette de Radio-Canada.