Les États-Unis au bord de la faillite

On en parle partout ces jours-ci et le président américain Barack Obama a, encore lundi soir, fait une intervention pour s’adresser à la nation.

Pour comprendre en surface la nature du problème, le Journal de Montréal, le journal du peuple, y va d’un petit document (ici), très intéressant.

Le document laisse sans réponses plusieurs questions viennent en tête des lecteurs.

Qu’adviendra-t-il de nos hypothèques ?

Le Canada est-il près d’un défaut de paieemnt ?

Est-ce que le Canada sera touché par cela ?

Je n’ai pas les réponses à ces questions mais à la dernière je peux dire un oui affirmatif.  Le dollar canadien devrait s’apprécier et nos entreprises exportatrices vont fermer boutique donc des centaines de milliers d’emplois pourraient être perdus.

Chose certaine on a pas fini d’en entendre parlé à la télé.

Si Obama ne se réveille pas, Sarah Palin aura la Maison Blanche en 2012

L’an 1 d’Obama a déçu bon nombre d’américains.

Il reste trois ans à Barack Obama pour se réveiller.  Il lui reste trois ans pour sortir son pays du marasme.  À date, la majorité des américains croient qu’Obama a failli à sa tâche de redresser l’Amérique.

Sarah Palin annonçait hier qu’elle tentera sa chance pour la Maison Blanche en 2012.

Bien dites-vous une chose.  Si les Américains ont élu George W. Bush deux fois, ils sont bien capables d’élire Sarah Palin.

Emplois, bonnes conditions immobilières et fin du fiasco militaire ont intérêt à se mettre en place d’ici 2012 sinon Barack Obama pourrait bien subir une cuisante défaite.

Le pick-up country de l’Amérique s’est laissé séduire par Obama, maintenant cette même région des États-Unis parle fort et est très déçue du président jusqu’ici.

Barack Obama au chevet de Fidel Castro?

Ha si seulement c’était vrai, réel, palpable.

Qu’enfin l’Amérique faisait preuve d’ouverture avec Cuba.

Là on pourrait dire que vraiment Barack Obama veut ouvrir les États-Unis sur le monde et panser les vieilles blessures avec son voisin cubain.

Hé non pas de ça encore.

Selon les dernières photos publiés dans un journal argentin, Fidel Castro croit à sa mort prochaine.

Est-ce que Barack Obama se rendra au chevet de Fidel Castro?

John McCain élu président des États-Unis!

C’est le titre que plusieurs Québécois pourrait lire demain matin dans le journal ou voir à leur bulletin de nouvelle du matin à leur télé.

Serait-ce si catastrophique?

On vient tout de même de vivre 8 ans de pouvoir Bush… tout est possible.  De plus, si on a pu enduré Bush 8 ans, on pourrait certainement enduré McCain 4 ans.

Malgré l’avance de 9% de Barack Obama lors du dernier sondage avant l’élection d’aujourd’hui… tout est encore possible pour McCain car cette avance était de 13%, elle a donc fondu de 4%.

Rappelez-vous qu’à l’an 2000, la veille de l’élection, Al Gore menait dans les sondages par 7% et que George W. Bush a été déclaré vainqueur…. à l’arrachée j’en conviens.

Ne vous en faites pas je ne souhaite pas la victoire de John McCain et en fait celle de Barack Obama me laisserait indifférent.

Ce qu’il faut apprendre Québécois et Canadiens des huit dernières années Bush, c’est de diversifier son économie au maximum pour avoir le moins possible à dealer avec les Américains.

Pour le reste se sont les Américains qui élisent leur président et le reste de l’humanité n’aura qu’à faire avec.

Comme d’habitude les grands gagnants des élections seront les réseaux de télévision… et surtout les avocats.

Rappelez-vous ceci.  Si les Américains ont pu élire Ronald Reagan, George Bush et Georges W. Bush, ils sont bien capables d’élire John McCain.

Interdire les boissons énergisantes aux jeunes?

Aux bulletins de télé du week-end on parlait des jeunes Québécois qui consomment des surdoses de caféine avec les boissons énergisantes.

Le débat est lancé, devrait-on interdire les boissons énergisantes aux jeunes?

Donc vouloir interdire la vente de boissons énegisantes amène son lot d’interrogations.

Mon opinion là-dessus elle est simple.

Pourquoi interdire les boissons énergisantes et permettre aux fast-food du Québec de vendre des poutines, hot-dogs, frites sauces, croquettes de poulet et hamburger aux jeunes?

Qu’est-ce qui est plus dommageable pour le jeune?

Consommer une boisson énergisante ou une poutine?

Qu’est-ce qui est plus dommageable pour le jeune?

Consommer un sac de chips BBQ 320g contenant du glutomate monosodique ou bien consommer une boisson énergétique?

Qu’est-ce qui est plus dommageable pour le jeune?

Consommer pour déjeuner deux rôtis avec du Nutella ou bien consommer une boisson énergétique?

Qu’est-ce qui est plus dommageable pour le jeune?

Manger un spaguetti blanc avec comme dessert une barre de chocolat Mars ou consommer une boisson énergétique?

Si on interdit la vente de boissons énergisantes aux jeunes, qu’est-ce qui les empêchera d’aller chez Starbucks et de se commander un double expresso?

Sans en interdire la vente, le gros bon sens pour les différents paliers de gouvernement serait d’informer la population des effets néfastes de certains ingrédients et jusqu’à en interdire la vente comme dans le cas du glutomate monosodique.

Ha bien non le peuple s’en fou et c’est lui qui élit ces gouvernements de pantins.

Le peuple est bien trop occupé par le spectacle de Paul McCartney et à chiâler sur son origine Anglaise et de sa présence sur les Plaines d’Abraham.

Le peuple est bien trop préoccupé à savoir si Nathalie Simard reviendra au Québec ou si un tel artiste va sortir du placard ou encore à lire le livre d’Elisabetta.

C’est pour ça qu’au Québec, une personne sur deux composant le peuple souffrira de cancer d’ici 10 ans.

J’ai hâte que les Québécois mettent leurs culottes et disent tous en choeur, non merci on ne consomme pas de ça parce qu’il y a si et ça de nocif dans vos produits en vente libre.

Dieu merci il y a une mince consolation pour les Québécois. Ils ne sont seuls qui ont de la misère à faire des choix éclairés. La preuve étant que les Américains ne sont pas encore sûrs s’ils vont élire Barack Obama ou tenter la chance d’un 3e mandat républicain avec le pro-militaire John McCain.

Al Gore à Montréal

C’était l’événement vendredi soir dernier à Montréal, la conférence de Al Gore.  Ce grand leader pour l’environnement.

Mais je vais vous dire quelque chose et là je m’interroge beaucoup.

En 2009, où Al Gore serait le plus important pour la planète?

Je m’explique est-ce que Al Gore serait plus important comme leader pro-environnemental ou il serait plus utile comme président de la plus grande économie et et du principal pollueur du monde?

C’est là l’erreur de Al Gore à mon avis.  Oui son message environnemental en mobilise une grande majorité.  Mais à l’aube d’un troisième mandat républicain consécutif à la maison blanche, ne croyez-vous pas que Al Gore serait plus utile comme président américain.

Des groupes ont fait pression sur Al Gore, il a été catégorique, la politique ne l’intéressait plus.  Voulait-il tout simplement ne pas nuire à ses amis Clinton ou voulait-il réellement passer à autre chose et appuyer une cause qui lui tient à coeur?  On ne le saura jamais.

Chose certaine les Américains s’apprêtent à élire un autre candidat républicain comme président pendant que le clan des démocrates se déchirent sur la place publique entre deux candidats, un noir Barack Obama, et une femme Hillary Clinton, ce que JAMAIS les Américains n’éliront comme président(e) en 2008. 

Si le futur président, McCain, un pro-militaire, fait piètre figure comme président, ce qui est à prévoir car comme sénateur il fait piètre figure, ce sera alors à qui la faute?

Moi j’ai la réponse:  Al Gore.

Mettez Al Gore comme candidat démocrate aux présidentielles de 2008 et il gagne haut la main.

Alors maintenant en 2009, qu’est-ce qui sera plus utile à la planète, John McCain comme président républicain des États-Unis ou Al Gore qui fait des discours sur l’environnement ?

C’est bon quand c’est serré!

C’est ce que doivent se dire ce matin les bonzes du parti démocrate aux États-Unis.

Hillary Clinton et Barack Obama sont presque nez à nez dans la répartition des délégués en vue de la convention démocrate plus tard cette année.

Une telle lutte attire davantage l’attention sur les démocrates que sur les républicains qui eux sont à le veille de couronner le sénateur John McCain comme leur candidat aux présidentielles 2008.