RIP Arturo Gatti

Le boxeur le plus excitant de la dernière décennie a été trouvé mort samedi dans une chambre d’hôtel à Porto de Galinhas au Brésil.

Arturo ‘Thunder’ Gatti, ne laissait aucun amateur de boxe indifférent.

Ses combats digne d’un Rocky Balboa où le visage enflé, ensanglanté il continuait de foncer sur son adversaire comme un taureau pour souvent le vaincre.

Gatti ne lâchait jamais.

Arturo Gatti a accompli en boxe ce que peu de boxeurs québécois ont réussi à faire jusqu’ici. Les cartes de boxes affichant Arturo Gatti étaient de gros vendeurs sur le Pay Per View.

Même en reprise les combats impliquant Gatti avaient de bonnes cotes d’écoutes.

Arturo Gatti c’était une ‘cash cow’ pour le monde de la boxe.

Gatti avait pris sa retraite, dommage que sa vie se termine si tragiquement.

RIP Arturo Gatti.

La fin des nouvelles à TQS

Ce serait une très bonne décision de la part de Remstar les nouveaux acquéreurs de TQS.

À quoi bon au Québec avoir autant de sources de nouvelles avec Radio-Canada, RDI, LCN, TVA sans compter les réseaux anglophones ayant leurs bulletins au Québec tel que CFCF, CBC, Global et même une partie de CBC Newsworld et CTV Newsnet?

TQS n’a jamais été capable d’avoir sur le terrain autant de reporters que TVA-LCN et Radio-Canada-RDI alors aussi bien fermé ça et passer à autre chose.

Les événements survenants au Québec sont déjà surmédiatisés avec la presse écrite, la radio et la télévision sans compter l’Internet.  Alors un joueur de moins fera du bien.

Oui je sais vous allez me dire la concentration de la presse, la manipulation de l’auditoire… c’est pas l’absence de TQS qui y changera grand chose.

La nouvelle qu’on peut lire dans le journal Le Soleil de ce matin, va dans le sens que TQS fermerait sa salle de nouvelles et c’est bien correct.

Les Esther Bégin et compagnie pourront se trouver un autre emploi sans problème.

Pour abolir les nouvelles, Remstar devra convaincre le CRTC de modifier sa licence d’exploitation, qui l’oblige à produire 14 heures d’information par semaine. La chose n’est pas impossible: Quebecor a fermé la salle des nouvelles de sa station torontoise Sun TV et cette station survie bien dans le monde télévisuel numérique.

TQS, qui diffuse présentement 28 heures d’information par semaine et pourrait réduire ce nombre graduellement en attendant d’obtenir l’accord du CRTC.

Chose certaine si un réseau de télévision ne peut pas survivre en tentant de faire mieux que les autres, il doit s’orienter sur les créneaux que les autres font moins bien, sinon c’est la fermeture définitive.

Je pense que les gens de Remstar font bien, TQS n’a jamais été capable de rivaliser avec les autres au point de vue des nouvelles.

Parcontre depuis la disparition des Nordiques, ce qui manque à TQS c’est du sport et voilà un volet très mal exploitée par les SRC-TVA.  Je comprends qu’il y a RDS qui fait bien en ce domaine au Québec surtout avec le hockey, le football et les nouvelles du sports mais justement TQS pourrait présenter des sports que RDS ne présente moins.  Déjà TQS a le débat #1 de gérants d’estrades avec 110%. 

Je pense que TQS doit présenter davantage de boxe, (difficile de faire pire que TVA-SRC là-dessus), de lutte, de sports extrême pour plaire aux jeunes, de volleyball de plage, de ski, il y a de l’avenir pour le sports à TQS et aussi pour le sport amateurs avec pourquoi pas des matchs de la LHJMQ, de sports universitaires, de volleyball de plage etc…

Je crois que les nouveaux proprios de TQS sont sur la bonne voie, en espérant que les cotes d’écoutes soit au rendez-vous.

En terminant quelqu’un chez Remstar a songé à changer le nom du réseau de TQS pour autre chose de plus vendeur et de moins associatifs à échecs financiers?

Bon succès!

Un casino à Tremblant à quand Québec et Magog?

Ça fera le tour des chaînes de nouvelles ce dimanche, Loto-Québec va de l’avant avec l’établissement d’un casino au Mont-Tremblant.  C’est connu le Mont-Tremblant attire les touristes étrangers fortunés.  Bravo!

Je me pose trois questions face aux casinos de Loto-Québec, une belle trouvaille pour enrichir l’État du fait même nous enrichir.

La première question est pourquoi la ville la plus visité du Québec n’a pas son Casino?  Vous allez me répondre qu’il y’en a un dans Charlevoix, mais je vous comprend mais Charlevoix c’est pas à Québec.  Je ne comprends pas que Loto-Québec n’installe pas un casino à Québec.

La seconde question est pourquoi que la région de Magog, qui elle aussi attire les touristes étrangers plus fortunés n’a pas son Casino?  Magog est géographiquement près des États-Unis en plus.

La troisième question et celle-là on devra me répondre sérieusement.  Les casinos de Charlevoix, Montréal, Gatineau attire en moyenne 10,5 millions de visiteurs.  Sur ces visiteurs, Loto-Québec ne fait que 257 millions de profits nets (chiffres provenant du journal Le Soleil de ce dimanche).  Autrement dit, sur chaque visiteur Loto-Québec ne fait que 24,47$ de profits nets.   

Je ne sais pas si vous êtes déjà allé aux casinos de Charlevoix, Montréal et Gatineau mais comment est-ce possible que Loto-Québec ne fasse que 24,47$ par visiteur?  On retrouve à ses casinos, des tables de black jack, des centaines de machines à sous, des tables de baccara, le kéno, des restaurants de classe, des bars, des salles de spectacles, gala de boxe, etc…  D’après moi quelqu’un nous cache quelque chose quelque part.  Voyons donc que 24,47$ par visiteur, c’est ridicule un hôtel 3 étoiles de Québec ou Montréal fait plus que cela en profits nets par visiteur.

Si on m’avait dit que chaque visiteur rapportait en moyenne à Loto-Québec 75$ j’aurais dit bravo.  Mais à 24,47$ y’a du monde quelque part qui se graisse la patte sur le dos de Loto-Québec donc du gouvernement ou carrément Loto-Québec gère mal ses casinos. 

Je suis convaincu qu’à 24,47$ par visiteur, Donald Trump ne construirait pas de casinos à Atlantic City ou Las Vegas.

Quelqu’un doit faire la lumière là-dessus et ça presse.

Les déboires de TQS, pleurnichages et réalités.

Hier a l’assemblée des actionnaires de Cogéco, Louis Audet, PDG de la compagnie qui était actionnaire principale dans TQS a pleurniché sur le fait que c’est la faute à Radio-Canada si TQS connaît de tels déboires.

C’est une demie-vérité. Il faut aussi avouer que les gestionnaires de TQS n’étaient pas très forts.

La présence d’Internet fait également mal aux télés québécoises. Pour s’informer rapidement de plus en plus de gens se tournent vers Internet. Même chose pour connaître la météo.

D’un autre côté, il est vrai que la télé d’État est subventionnée à outrance en plus des séries qui y sont présentées qui elles aussi sont subventionnées à outrance. Radio-Canada bénéficie de fonds publics et s’accapare d’une grosse partie de la tarte des publicités au Québec.

Le mandat de la télé d’État n’est pas de compétitionner les télés privées mais de servir la population, de l’informer.

Le mandat de la télé d’État n’est pas de présenter des séries comme Les Boys, Virginie ou des émissions comme Infoman ou tout le monde en parle ou des émissions sportives tel que la retransmission d’un gala de boxe en direct. L’épicerie, la Facture et le Téléjournal, là parcontre c’est plus dans le mandat de la télé d’état.

Il serait grand temps de revoir le mandat de la télé d’État pour qu’elle cesse une fois pour toute sa déloyale compétition.

Pour TQS… c’est un canard boîteux depuis toujours. C’est la télé qui sort à peine sa tête de l’eau et qui est pris entre l’éternel duel Radio-Canada – TVA et qui est trop puissante pour combattre Télé-Québec qui elle aussi on se demande le pourquoi de son existence.

TQS ne pouvait pas durer, en fait ne peut pas durer, elle est en mode survie depuis toujours.

Depuis la disparition des Nordiques et la perte de la télédiffusion de certains matchs des Canadiens TQS ne présente plus de sport sauf son émission phare de fin de soirée où tout le monde parle en même temps, 110%. Parcontre TVA ne présente plus de sports non plus et elle survie.

Tu ne peux pas présenter un modèle d’affaires viable avec des émissions comme Loft Story, 110%, le grand journal, 450 Chemin du golf, Caféine, 90 minutes de bonheur, Bob Gratton ma vie/my life et Flash. Une télé, pour qu’elle survive, se doit d’être bonne 6 fois sur 10.

Y’a quelqu’un hier de mon entourage qui me disait qu’il n’a pas écouter TQS depuis qu’ils ne présentent plus Les Pierrafeu.  Aie!

Il y a saturation de la télé au Québec. Si on veut s’informer en français à 18h on a RDI, LCN, Radio-Canada, TVA et TQS. Cinq chaînes pour plus de 6 millions de francophones au Québec.

Regardons d’un peu plus près quelques émissions de la grille horaire de TQS.

110%… certes c’est l’émission de discussion sur le sports la plus écouté au Québec.

450 chemin du golf
, une bonne série mais qui malheureusement joue en même temps que Virginie à Radio-Canada, très mauvaise position à la grille horaire.

L’avocat du diable
. Un has been et un homme que je respecte beaucoup animent cette émission d’informations. Richard Desmarais est un homme très plaisant à écouter. Guy Fournier, le touche à tout, n’a pas d’affaires là.

Bob Gratton, ma vie/my life
: c’est une série humoristique assez intéressante dont TQS a placé cela dans sa grille horaire le mercredi 21h. Ça vise un public qui aime ce genre d’humour, évidemment ils ne sont pas 2 millions à regarder la série.

Caféine. C’est un show du matin où humour et actualités sont les principaux thèmes. C’est un Salut Bonjour cheap dans un décor cheap. À cette heure le matin ceux qui veulent être informés vont à Radio-Canada, LCN ou RDI ceux qui veulent plus de variétés vont à TVA.

Flash: c’était la meilleure émission d’informations culturelles et artistiques au Québec avant que TQS décide de mettre Pierre Brassard comme « chef d’antenne » de l’émission. Quelle gaffe monumentale. On est passé de Patricia Paquin et Alain Dumas à Pierre Brassard le gars qui n’est pas capable d’enligner deux phrases sans dire une platitude. Le gars qui se pense encore avec un veston bleu poudre mais qui anime un émission d’informations culturelles et artistiques. Moi j’ai abandonné Flash à cause de la présence de Brassard. Ça ne fait vraiment pas sérieux.

Loft Story: un émission appréciée par plusieurs personnes mais qui malheureusement est animée par une amateure, on devrait davantage laisser Virginie Coossa comme animatrice principale. Cette saison, Marie Plourde et Louise Deschâtelets n’avaient tout simplement pas d’affaires là. De plus quand le maître a changé les règles du jeu où un seul gagnant serait couronné, je connais beaucoup de monde qui ont débarqué.

RPM: une bonne émission d’information sur l’automobile.

Sans contredit pour moi le futur de TQS passe par une ouverture de la chaîne à midi, même à 17h00 avec un bulletin de nouvelles, et une fermeture le soir avec Bleu nuit qui pourrait devenir une quotidienne malgré que maintenant avec Super Écran, qui choisira d’écouter Bleu nuit où on voit une paire de seins à la demie-heure tandis qu’à Super Écran à chaque soir il y a un film XXX où l’on voit tout.

TQS doit s’orienter davantage sur l’information, le sports et humour. C’est ce qui est vendeur au Québec.

Mais si vous voulez mon humble avis et avis très réaliste, on pourrait également très bien fermer la chaîne 24 heureus sur 24. Dans le fond 110%, Jean-Luc Mongrain et Chantal Lacroix, les séries Bob Gratton ma vie/my life et 450 Chemin du golf, Loft Story, les Simpson, les émissions RPM, Flash et même Bleu nuit pourraient tous être récupérées par TVA et personne n’en verrait la différence.

Finalement 6 millions de francophones pour autant de chaînes de télé. Ça n’a pas de sens et il est évident qu’après TQS d’autres suivront et afficheront publiquement leurs difficultés financières.

Pensez-y au Québec en français vous avez les chaînes Teletoon, Vrak TV, Radio-Canada, RDI, TVA, LCN, TQS, Séries +, Canal D, Musique Plus, Musimax, Super Écran, RDS, RIS, Historia, Canal Évasion, ART TV, Meteomedia, Canal Vie, Z Télé, Canal Argent, Canal Mystère, Prise 2, Ciné Pop.

C’est beaucoup trop de chaînes pour 6 millions d’âmes francophones.
Imaginez un instant un dimanche soir où 1,5 million de personnes écoutent TVA, un autre 1,5 million écoutent Radio-Canada avec celui qui parle trop de ce que tout le monde a déjà parlé. Il reste donc 3 millions de téléspectateurs potentiels pour les 22 autres chaînes francophones. Si à part égale les 3 millions de téléspectateurs potentiels écoutent les 22 autres chaînes, cela donne des cotes d’écoutes d’environ 136 000 personnes par chaînes.

La réalité est tout autre. Ils ne sont pas 6 millions de francophones à écouter la télé en français le dimanche soir à 20h. De ce nombre plusieurs travaillent, d’autres écoutent un film sur DVD, d’autres lisent un bon livre, d’autres sont au cinéma, d’autres sont au restaurant, d’autres sont sur leurs ordinateurs ou devant un jeu vidéo ou encore simplement d’autres francophones écoutent la télé en anglais ou ne l’écoutent pas dutout et vaquent à multiples occupations autres que d’écouter la télé.

Avec ce que je viens de vous énumérez, disons qu’ils sont en réalité 3,5 millions de francophone a écouter la télé en français le dimanche soir à 20h.  Cela donne une moyenne de 22 700 téléspectateurs aux 22 chaînes qui restent à part TVA et Radio-Canada.  Aie aie aie!

Vous voyez c’est cela la réalité du monde de la télé au Québec. Il est évident que TQS et d’autres chaînes ne peuvent pas survivre dans une telle réalité.

Dans le temps, je remonte à 30 ans, le Québec n’avait que Télé-Québec, Télé-Métropole et Radio-Canada et tout le monde étaient heureux.

Alcine pour le championnat – Alcine champion

Combat de boxe ultra plate décrit par des commères de village à Radio-Canada.

Bravo Alcine mais n’oublie pas une chose mon cher Joachim. À vaincre sans péril on triomphe sans gloire. C’était pas ton m eilleur combat et avoir payé pour regarder à la télé ou sur place j’aurais été vachement déçu.

Pour l’équipe de Radio-Canada, triple chou, en sourdine c’était meilleur que de vous entendre mémérer.

Langlois ferme ta grande gueule!

Il parlait trop à la radio il n’a pas changé à la télé.

D’entrée Mario Langlois a parlé sans cesse lors du court combat de Patrice « Granite » L’Heureux. Bon L’Heureux est un bon boxeur mais avec 30 livres en trop. Ça parû dans son combat contre le Russe trop rapide pour lui. En fait j’ai crû entendre les Russes chanter en choeur la chanson bien de chez nous « Gros jambon… Gros jambon… »

Ensuite lors du combat mettant en vedette les boxeurs Sébastien ‘Double trouble’ Demers et »The King » Arthur Abraham, la grande gueule à Langlois et celle de son acolyte, n’arrêtait pas de parler durant l’entrée des boxeurs etdurant la performance du groupe Scorpions lors de l’entrée du champion locale.

Jamais nous avons pu apprécier à 100% l’entrée des boxeurs sauf à durant une minute des dernières minutes de la performance du groupe Scorpions, probablement qu’enfin son régisseur lui a dit « Ferme ta grande gueule Langlois! ». Ça pas été long que son mâche patate c’est remis en marche. Si au moins ses commentaires étaient pertinents. Ce n’était que des propos redondants qu’il répétait sans cesse.

Sa grande gueule nous a tout fait rater de l’entrée des boxeurs. On a tout raté de l’intensité du moment.

Vraiment!, chou à la grande gueule à Mario Langlois. Il a fait très amateur ce samedi. Il y’a seulement durant l’hymne nationale du Canada et celle de l’Allemagne qu’il n’a pas dit un mot. Probablement une règle non écrite à Radio-Canada, télé fédérale après-tout.

Langlois plutôt que de parler sans rien dire lors de la présentation, aurait pu tout simplement traduire les mots allemands du présentateur de là-bas.

Au dirigeant de Radio-Canada, débarquez moi ça de là si vous avez l’intention de présenter d’autres combats en direct. Vous avez perdu le hockey en mettant un autre amateur comme descripteur, Claude Quenneville, le même sort vous guette avec la boxe si vous ne rehausser pas l’équipe en place.

En passant Langlois connaît-il la boxe avec des commentaires aussi insignifiants?

Pour le combat…rien d’étonnant « le Roi » a gagné.
Demers n’était pas de taille, arrêt du combat en 3e ronde. L’arbitre non plus n’était pas de taille, le combat aurait dû être arrété dès que Demers avait commencé à être sonné dans le coin lorsque les coups d’Abraham pleuvaient sur lui.

Vraiment ce samedi à l’exception des deux boxeurs lors de la finale, l’amateurisme était la vedette de Radio-Canada.

La famille Hilton

Quand ce n’est pas Paris ou sa soeur Nicky qui défèrle dans les manchettes se sont les petits cousins boxeurs éloignés du Québec qui font parler d’eux.

En effet, Alex Hilton a encore une fois été arrêté ce samedi après-midi à Montréal.

Belle famille les Hilton.

Davey Hilton


Tiens pourquoi pas passer de Paris à Davey… populaire les Hilton au Québec 🙂

Ce matin en écoutant Sports 30 à RDS, je vois un reportage sur Davey Hilton qui après sa sortie de prison pour avoir purgé une sentence d’agression sur des mineurs (ses propres filles) s’entraîne au gymnaste de boxe Hilton et avec le spécial à Stéphane Ouellet, ce Jonquièrois qui n’a pas la langue dans sa poche. Bon notre Stéphane national mentionne qu’il a pardonné Hilton et que dans le fond on est qui pour juger Hilton alors qu’on mange chaque jour comme des cochons et que des centaines d’enfants meurt de faim à chaque jour dans le monde.

Que Ouellet veule se mettre chummy chummy avec Davey Hilton, j’en ai rien à cirer.

Là où ça devient intéressant est que Davey Hilton, 42 ans, s’entraînerait pour un retour éventuel sur le ring. Intéressant certes.

Ma question est la suivante maintenant. Sachant le passé juridique de Davey Hilton, Iriez-vous voir un match de boxe opposant Davey Hilton et un autre boxeur?

Dans mon livre à moi, comme dirait l’autre, aller voir Davey Hilton boxé ne serait pas plus pire que d’assister à un combat de Mike Tyson ou d’aller à un spectacle de Gun n’ Roses ou de James Brown ou de Bobby Brown ou encore d’aller voir un film avec Hugh Grant ou de regarder de vieux match de football avec O.J. Simpson.

Ce n’est pas le criminel que j’irais voir mais son talent en tant que pugiliste, acteur, chanteur ou autre talents.