Prendre congé du Bye Bye 2015

Pour la  première fois depuis des lunes, j’ai pris congé du Bye Bye en 2015.

Pas de Bye Bye 2015 pour moi.

Suis-je mort pour autant?

Non absolument pas.

Même que je suis plus joyeux qu’hier de ne pas l’avoir écouté!

Pourquoi s’obstiner à écouter cette conneries de fin d’année réalisé par des artistes grâcement surpayés avec vos impôts et au talent limité?

Est-ce réellement la mission d’un gouvernement d’offrir à ces citoyens une télé d’État?

Non!

Au Bye Bye 2014, je sais même plus si j’ai ris une seule fois.

En 2015, j’ai ris en masse, j’ai joué aux cartes en famille au lieu d’écouter cette connerie de fin d’année qui a fait son temps.

Vais-je écouter la reprise du 1er janvier?  Non!

Vais-je écouter le Bye Bye 2016? Faudrait que je sois vraiment poigné avec un seul poste sur ma télé pour que cela arrive.

Libérez-nous des Bye Bye!

Libérez-vous des Bye Bye!

 

 

Publicités

Bye Bye 2014…. c’est assez arrêter le massacre!

Les Bye Bye faut que ça cesse…. on se foue de la gueule du monde. On galvaude le mot austérité mais avec l’argent public ils tentent de nous faire un gros show… c’est raté! On veut de moquer de l’austérité alors qu’eux dépensent des milllions pour un show horrible.

Si seulement ils savaient réellement ce qu’est l’austérité.  On est très loin de ça au Québec.

C’est comme tenter de nous faire croire que Saku Koivu a été un Wayne Gretzky.

Pour l’émission.  Je vais commenter chaque segment.

L’imitation de Claude Dubois c’était lamentable et trop long comme segment.  En fait long et con.

Le segment sur Lise Thibault était … plate.

Il était temps que quelqu’un se moque d’Anne Dorval et d’enfin tenter de la descendre de son élévation.

Le ice bucket challenge… on l’a mieux traiter à Vlog à TVA en diffusant des vidéos ratés diffusés sur Youtube.

Le cocothon de Laval a mieux été traité par Infoman 2014. Et encore de la moquerie de Radio-Canada envers TVA.  Pourtant TVA ne le fait pas.  C’est odieux rire d’un compétiteur privé avec de l’argent public.

Le segment Louis-Jean Cormier à la SAQ… pas fort.

Les médecins… pas capable.

Le bout avec Jean Airoldi… Pierre Brassard est encore aussi mauvais qu’à V. Beaucoup trop long.

On le sait que le docteur Barrette est gros, on l’a vu toute l’année en conférence de presse. Je vois pas ce qu’il y a de drôle à faire un sketch de fin d’année là-dessus.

Labeaume veut ravoir les Nordiques et Coderre les Expos.  Du bureau niaisage, les deux n’ont pas d’argent sauf celle du gouvernement.  Deux complètement déconnectés.  Le sketch était raté.  En fait à peu près tout les sketchs que Laurent Paquin touche est raté.  Faudrait que quelqu’un finisse par lui dire.  Alors je me suis porté volontaire.

Le sketch sur les Pineau-Caron… se moquer du monde qui se sont exprimés.  Mais pourquoi?  Pour empêcher que le monde s’exprime de peur de faire rire d’eux?

Recette d’une défaite…. se moquer de son commanditaire… franchement.

Le segment sur le PQ et la course à chefferie. Ils auraient pu couper ce sketch lors du brainstorming initial.  C’étaot même pas drôle.

Le bout avec Céline.  Me semble qu’on est tanné.

Les genres de bloopers avant les pauses.  On dirait qu’ils ont manqué d’imagination et qu’ils ont décidé de meubler du temps avec ça.  Je sentais mon intelligence attaquée quand je voyais ça.

Pauline Marois… sérieusement, pas besoin de faire deux segments avec ça.

Les Résidences Sommeil.  Infoman 2014 avait déjà traité ce sujet.  Les deux équipes de création devraient se parler, c’est redondant.

Le bout avec Xavier Dolan.  Plate.

Le segment sur les garderies.  Pas vraiment bon.

Les audiences de la commission Charbonneau.  Infoman 2014 l’avait traité une heure auparavant.  Par contre la reprise du clip d’Alex Nevsky était réussi.  L’artiste a dû toucher un beau cachet pour les droits d’auteur.

Le meilleur du Bye Bye, la parodie de l’annonce de Trivago.  C’est ça qu’on aime des parodies et spécifiquement celles qui ne sont pas politiques.

Pourquoi avoir parodier Symphorien?  Pour se moquer de l’âme de Gilles Latulipe disparu cette année?  Au mois ils ont eu le culot d’écrire Merci Gilles à la fin du sketch.

Le segment de la parodie du show d’Eric Salvail.  C’était réussi, M. Legendre joue bien le rôle d’Eric Salvail.  Mais le contenu laissait à désirer.  Pourquoi Radio-Canada se moque encore de show produit avec de l’argent privé alors qu’eux le parodie avec de l’argent public?

La partie du décompte… pas pire. Avec le 76 e Subban, el 4 de Béliveau et le 3 avec les trois soeurs Dufour-Lapointe.

L’après décompte… pourri sur toute la ligne.  Pierre Brassard n’a pas sa place.  Enlevez-le de la télé ça presse. Une chose que j’ai appréciié, qu’ils aient mis de l’emphase sur le discours vide de Justin Trudeau.  Ça va peut-être faire réfléchir des canadiens à ne pas voter pour cet être imbu de lui-même.

Le grand karaoke metro… on s’en serait passé de cette visibilité insultante du commanditaire metro.  De quoi penser à une autre épicerie la prochaine fois que j’ai besoin de lait ou de pain.

Je souhaite du fond de mon coeur qu’en 2014 que le gouvernement fédéral coupe davantage les vivres à Radio-Canada afin que ce le Bye Bye soit amputé de la programmation de Radio-Canada, assez c’est assez!

Dans le fond le Bye Bye ne sert qu’à générer des cachets à des artistes qui vomissent sur le gouvernement alors que c’est eux qui les engraisse.

Ce que je retiens de ce Bye Bye c’est que les publicités présentés étaient meilleurs que la majorité des sketchs présentés dans la Bye Bye. Comme la pub de Montréal Auto Prix avec le personnage Patrice Lemieux qui était meilleure que tout l’ensemble du Bye Bye 2014.

Ma note globale pour ce Bye Bye 2014.  3 sur 10.  Rien de mieux. Selon moi le pire Bye bye en 30 ans.

Bye Bye 2013… euh… bof!

J’ai enfin écouté le Bye Bye 2013 en différé, hier soir.

L’ai-je trouvé bon?

Non!

L’ai-je trouvé mauvais?

Non!

En fait ça sa qualité se situe entre de la musique d’ascenseur et de la musique de resto.  Le temps passe et on ne se rend presque pas conpte qu’il y avait de la musique tout le long de notre montée (ou descente) et le long de notre repas.

En fait je me souviens d’avoir rit durant ce Bye Bye et je ne me souviens pas pourquoi.

Je ne suis même pas en mesure de me remémorez un bon moment, ni un mauvais.

Un genre de Bye Bye servi avec de la sauce à poutine qu’on ne fait pas wow mais qu’on ne fait pas beurk.

Je ne dirais pas un Bye Bye sans saveur mais rien qui m’a fait dire wow!

Donc si j’attribuais une note sur 10 je donnerais 6. Ce n’est pas médiocre mais ce n’est pas bon.  Ça passe, c’est tout.

Ha oui je me souviens de quelque chose… Laurent Paquin semble avoir perdu du poids et il chante mal. C’est tout ce que j’ai retenu du Bye Bye 2013.  Me souviens aussi de Michel Therrien au début, que j’ai trouvé meilleur acteur qu’entraîneur au hockey.

Encore une fois cette année j’ai été content de ne pas me taper en direct cette insignifiance de fin d’année, ainsi ça m’a permis de faire des choses plus agréables.

 

Un Bye Bye 2010 merdique

J’ai regardé le Bye Bye 2010… ouf !

Sur une note positive je salue l’immense talent de Hélène Bourgeois-Leclerc, Michel Courtemanche, Joël Legendre et Véronique Cloutier.

Un Bye Bye est à la base 90 minutes pour rigoler de l’actualité qui a marqué l’année qu’on salue.

Est-ce que de parodier des émissions de télé qui trop souvent ressemblait à du ‘TVA bashing’ c’est de saluer l’année qui se termine ?

Bien sûr que non !

J’aime bien l’émission de Josélito Michaud et la parodier n’avait pas sa place dans un Bye Bye.

Malgré la qualité des sketchs qui se moquaient d’émission de télé, je n’ai pas rie.  En fait j’ai souvent rie davantage à la revue de l’actualité par RDI.  Alors imaginez…

La formule du Bye Bye est à revoir.  En fait, je pense que la formule Bye Bye a fait son temps depuis 20 ans, tout comme la télévision de Radio-Canada qu’on devrait tout simplement abolir, Radio-Canada n’a plus sa place et elle coûte trop chère.

Oui tout comme il a été mentionné durant le Bye Bye, Radio-Canada a trop souvent des allures de Véro-Canada.

Radio-Canada: Bye bye! Le Bye bye 2009

Enfin une décision sensé de la part de la télé d’État.

Pas de Bye, bye en 2009 pour Radio-Canada.

Enfin!

J’aimerais donc qu’en ses temps de déficits que la télé d’État s’occupe de sa principale mission et ce pour quoi elle a été créé.  Informez le public et promouvoir la culture.

Il serait grand temps qu’un grand ménage soit fait à la télé d’État.  Des dizaines de millions pourraient être ainsi sauvés.

Véronique Cloutier nue

J’en ai un peu marre que des gens atteignent ce blogue en cherchant « Véronique Cloutier nue » dans les moteurs de recherche.

En regardant les statistiques de ce blogue je constate que beaucoup de gens l’atteignent en cherchant des choses utiles.

Il me semble qu’il y a mieux à chercher sur Internet que de voir une animatrice nue.

Quoi en plus de la ridiculiser dans les critiques vous voulez maintenant la voir nue?

C’est vrai parcontre que c’était pas fort de rire de Nathalie Simard dans un Bye Bye conçu par Véronique Cloutier, fille de l’agresseur de madame Simard.

Bye bye Radio-Canada!

J’ai zyeuté que des petits bouts du Bye Bye 2008 et bien franchement à part de voir Véronique Cloutier avec une perruque brune, ce qui lui fait beaucoup mieux que ses cheveux blonds, pas grande chose ne m’a surpris.

Parcontre le bout que tout le monde a detesté moi je l’ai aimé.  Jean-François Mercier, alias « le gros cave » a livré ce qu’il livre d’habitude.  De l’humour aride en sortant au moins une fois le mot cabochons.

J’ai lu les critiques du Bye Bye le lendemain et ça ne levait pas haut.

De toute façon ce concept d’émission est dépassé depuis belle lurette, en fait depuis que Dominique Michel a pris sa première retraite du Bye Bye.

Radio-Canada de par son nom même l’exprime (Radio-Canada… hello radio!?!?!?), est d’une lenteur de tortue dinosaurique à s’ajuster.

Dans le fond on devrait dire Bye Bye Radio-Canada parce que je ne sais pas pour vous mais en des temps économiquement aussi difficiles je ne comprends pas encore qu’un gouvernement, aussi peu lucide soit-il, puisse encore verser des centaines de millions de dollars pour financer la production d’émissions dont on pourrait très bien se passer.

J’en ai marre qu’ont créé, à même mes impôts, des BS de luxe qui profitent des centaines de millions de dollars de la Société d’État. Vous en avez pas marre que des millions de dollars soient versés de vos impôts prélevés à même votre chèque de paie durement gagné aux poches de Véronique Cloutier, Louis Morrissette, Guy A. Lepage, Danny Turcotte, Anne Dorval, André Ducharme, Jean-René Dufort et plusieurs dizaines d’autres personnes participants à des émissions, téléséries, téléromans diffusés à Radio-Canada?

Je nous souhaite pour 2009 une société d’État qui s’en tiendra à son unique mandat. Informer la population. Toutes les séries et téléromans diffusés à Radio-Canada n’ont pas leur place en 2009 où le privé peut très bien produire des émissions de qualité similaire et à même les fonds privés.

En 2009, un gouvernement ne devrait plus directement financer des productions télévisuelles et cinématographiques. Il y a des choix de société qui sont difficiles à prendre mais qui sont nécessaires.

Préférez-vous des services gouvernementaux fédéraux de qualité et essentiels ou une télé d’État nous présentant des idioties la veille du jour de l’An?

Alors on a deux choix, on ferme Radio-Canada ou on la privatise.

Les Boys, C.A., Les Parent, Virginie ne seraient pas meilleurs ni moins bons si c’était télédifusé à TVA, TQS ou autre diffuseur privé.

La farce à assez durée et la farce de cette blague de mauvais goût qu’est Radio-Canada c’est nous tous contribuables canadiens.

Bye Bye 2007 de RBO

Pas grand chose à dire sur le Bye Bye 2007 de RBO.

Je pense qu’on aurait pu trouver mieux que de se moquer de De Grandpré et Pelchat.

Pour le reste c’était génial.

C’est aussi juste dommage que ça soit présenté à la télé avec nos taxes.

Ha! ces zartistes grâcement subventionnés, en fait ces BS de luxe que la société québécoise adule.  Mais ça c’est un autre un long débat.

Bye Bye R.B.O. Adieu têtes à claques!

J’ai regardé ce soir la reprise du Bye Bye de R.B.O. présenté sur les ondes de Radio-Canada.
J’ai bien aimé. J’ai retenu aussi la claque dans la face, très méritée, que R.B.O. a envoyé aux concepteurs de Têtes à Claques en les parodiants Têtes à vides. Quand le groupe le plus prolifique de l’humour au Québec envoie une aussi grande claque sur la gueule à d’autres oeuvrant dans le domaine de l’humour, ça ne peut que faire réfléchir ceux qui reçoivent la claque sur la gueule.

C’est vrai que le phénomène Têtes à Claques prend de l’ampleur sur Internet. À mon avis une ampleur non méritée pour un humour plate et vraiment nul. J’ai peur que le phénomène se transporte à la télé ou encore à la radio. J’ose espérer que non mais j’ai bien peur que si.

Quand ma nièce de 9 ans me récite par coeur le début du sketch sur le Willy Waller, je me dis, ça y’est y a du mon de contaminés par ces absurdités. J’aurais préféré à la place qu’elle me récite quelque chose de plus instructif pour sa culture.

En terminant, le Bye Bye R.B.O., à la fin, ressemblait plus des adieux de R.B.O. qu’à un bye bye.