Aux urnes citoyens !

Demain 2 mai grosse soirée électorale au Canada.

Je ne serai pas de ceux qui vont suivre ce gâchit électoral de 300 millions.

Y en aura pas de surprise.  Le 3 au matin on sait déjà que Stephen Harper sera le premier ministre, c’est la force qu’il aura qu’on ignore.

Qu’est-ce que ça changera qu’il soit majoritaire ou minoritaire ?

Une chose.  Un autre gâchi de 300 millions en dedans de 24 mois.

Donc si vous voulez avoir la paix des élections pour au moins quatre ans, votez donc Harper.  Il a été le seul premier ministre de l’histoire canadienne à gouverner si longtemps de façon minoritaire et à bien s’en sortir.  Il ne peut donc que faire mieux majoritaire.  C’est mon point de vue.

Laissez votre bonne conscience votez et non le journal de matin ou la saveur du jour.

Élections 2011: déplacer le débat des chefs en français d’une journée à cause du match Canadiens – Boston ?

Il faut vraiment que le discours de politiciens comme Gilles Duceppe, Jack Layton et Michael Ignatieff soient vides de sens pour que ceux-ci soient d’accord pour devancer d’une journée le débat des chefs en français à cause du match Canadiens – Boston.

Pauvre Canada !

Est-ce normal que Véro gagne plus à Radio-Canada que Stephen Harper comme premier ministre

Selon quelques sources, le salaire annuel de Véronique Cloutier à Radio-Canada dépasserait les 500 000$.

Pendant ce temps le salaire du premier ministre du Canada est aux alentours de 343 000$.

Est-ce normal que Véro gagne plus à Radio-Canada que Stephen Harper comme premier ministre du Canada ?

À mon avis c’est tout à fait illogique.

Le premier ministre du Canada devrait voir sa paie augmenter et évidemment la télé d’État paie beaucoup trop cher pour Véro.

Si une société paie plus chers ses artistes à une télé d’État qu’elle paie plus cher pour le premier ministre, il y a de quoi s’interroger longuement sur les valeurs de cette société.

Dites non à la taxe sur la télévision au Canada

Ce site Internet http://www.stopthetvtax.ca/?lang=fr vous invite à dénoncer la nouvelle taxe demandée par les grands réseaux de télévision du Canada.

Ces réseaux demandent au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d’imposer aux consommateurs une taxe sur la télévision pour les stations de télévision locales.  Pourtant votre facture de câble (ou satellite) inclus déjà des frais à cet égard.

Si vous désirez dénoncer cette nouvelle taxe, faites-le.  Ne tombez pas dans le panneau de ceux qui demandent cette taxe en vous faisant croire que si elle ne voit pas le jour plusieurs stations de télévisions disparaîtront.  Elles disparaîtront de toute façon nouvelle taxe ou non car le problème n’est pas l’argent mais le contenu télévisuel discutable qui attire de moins en moins de gens donc de commanditaires et leurs sous.

Sachez que l’implantation de cette taxe pourrait augmenter votre facture de câble de 5 à 10$ par mois.

Ne sommes-nous pas déjà assez taxées au Canada ?

De plus pour 32 millions de canadiens il y a peut-être trop d’offre au niveau télévisuel.

Le système télévisuel optimal au Canada serait d’implanter un système de facturation pour qu’on paie pour ce que l’on regarde. Si je prends mon cas à Montréal, actuellement en 2009 je paie 60$ par mois à Vidéotron (de Québécor) et on m’inclus des chaînes dans le service de base, chaînes que je ne regarde même pas ou à peu près pas.

TÉLÉ-QUÉBEC (position 3 )
CBC (position 6 )
CTV (position 7 et 10 )
GLOBAL (position 8 )
VOX (position 9)
CJNT (position 14)
CBC Newsworld (position 18 )
Météomédia (position 20 et 21 )
CFTU (position 22)
CPAC (position 23 et 28)
Assemblée Nationale (position 24)
APTN (position 25)
Télé-Achats (position 26)
TACtv (position 27)

Je ne dis pas que ces chaînes sont inutiles mais elles me sont inutiles.  Elles sont incluses dans un forfait de base et j’en ai pas de besoin.  Je paie donc un service de base à Vidéotron au prix de 13,99$ par mois pour avoir TVA, SRC, V et RDI.  Ça revient cher de la chaîne tout de même non ?  Je préfèrerais grandement pouvoir choisir l’ensemble des chaines que je désire regarder.  J’ai déjà le forfait 30 chaînes à 31,99$ par mois.  Vidéotron pourrait augmenter ce forfait à 40$ et ainsi me permettre d’inclure dans ce forfaits les chaînes de bases.  J’économiserai et je paierais uniquement pour ce que je regarde.  Quelle belle sensation non?

Je ne sais pas pour vous mais de mon côté, j’en ai un peu marre qu’on m’impose des choses dont je n’ai pas de besoin.

Le festival Divers/Cité privé d’une subvention de 155 000$. Qui s’en plaint vraiment sauf les gays, politiciens et journalistes?

Le gouvernement fédéral prive le festival Divers/Cité de Montréal d’une subvention de 155 000$.

Sage décision si vous voulez mon avis.

Qui se plaint vraiment de cette coupure à part les gays et les quelques journalistes et politiciens qui veulent attirer l’attention sur eux?

En trame de fond, ce festival a un seul et unique but. Promouvoir la fierté gay.

Est-ce une valeur primordiale à promouvoir au sein de la nation canadienne?

Je ne crois pas.

D’autres festivals portent des valeurs qui sont davantage utiles à notre société et ceux-ci reçoivent des subventions avec raison.

Mais l’autre point que j’aimerais vous parlez.

Est-ce la destiné du gouvernement de subventionner des festivals en temps de récession?

Ma réponse est NON.

Si un festival n’arrivent pas à faire ses frais il n’y a pas raison d’être. On dirait que l’attitude des dirigeants de ses festivals est de se dire, si on ne réussit pas à convaincre des commanditaires majeures on va convaincre le gouvernement. L’échappatoire facile.

Le gouvernement n’est plus la banque à pitons du temps. Les institutions et infrastructures bâties par nos baby boomers n’ont plus d’argent et le gouvernement doit subvenir à leur restructuration, leurs rénovations.

Donc avant de gaspiller des millions dans des festivals, le gouvernement fédéral devrait assumer sa mission première. Créer un environnement de prospérité dans le pays.

Que ferez-vous partisans de ses festivals lorsque viendra la crise alimentaire et la crise immobilière au Canada?

Hier je me promenais sur la rue Sainte-Catherine Est près du Pont Jacques-Cartier. J’y ai vu quatre individus dormant sur le palier de commerces fermés. N’est-ce pas que des subventions fédérales pour loger ses gens seraient davantage bienvenues que pour subventionner un festival quelconque?

Jean Charest à Ottawa, une formalité.

Avec la monté de Michael ‘gros sourcis’ Ignatieff dans les sondages, Stephen Harper a besoin d’un lieutenant qu’il juge solide au Québec.

Jean Charest, ancien ministre conservateur, est la personne toute désignée.

Charest serait probablement premier ministre démissionnaire vers le mois de juin et pour l’automne 2009, pourrait très bien faire le saut à Ottawa et se voir octroyer le ministère des affaires étrangères qui sera laissé vacant par Lawrence Cannon qui ferait le saut en politique au Québec. 

Je vois déjà d’ici la prochaine campagne électorale fédérale avec les nombreuses prises de becs Duceppe – Charest – Coderre. 

Mmm du bonbon.

Pendant ce temps au Québec il y aurait une course à la chefferie et je sens que Monique Jérôme-Forget aurait un oeil sur le poste de chef du PLQ pour devancer Pauline Marois et ainsi devenir la première femme premier ministre du Québec.

Si jamais Harper perdait ses élections, Jean Charest serait l’homme tout désigné pour le remplacer.

À suivre…

Le Canada pourrait retourner en élections

Croyez-le ou non à peine élu, le gouvernement de Stephen Harper pourrait aller en élections.  Cette fois-ci parce qu’il serait renversé.

L’administration Harper a annoncé aujourd’hui son désir de couper les vivres aux partis politiques.

Il faut avouer que de faire de la politique avec des subventions du gouvernement c’est pousser pas mal la démocratie.

J’écoutais le ministre Flaherty cet après-midi a la télé et devinez quoi?

Bien je me suis endormi.

Imaginez le scénario suivant maintenant.  On s’en va  en élections en janvier, Stéphane Dion est élu premier ministre minoritaire…

Ha ça serait mourrant.  Pas qu’on gaspille à nouveau 300 millions mais plutôt de voir Stéphane DIon se rétracter sur son éventuel désir de quitter son poste de chef du parti libéral du Canada.

136 000$ de pension sans jamais avoir gouverné

Voilà le montant que Gilles Duceppe aura droit à sa pension s’il quitte la vie politique après le 1er janvier 2009.

Sans jamais même avoir été le chef d’État du Canada.

Aux Communes, tous les députés touchent un salaire annuel de 155 400 $. Les chefs de parti reçoivent un supplément de 52 900 $. Le salaire de M. Duceppe s’élève donc à 208 300 $.

Le ridicule de ce génreux programme de pension ne tue pas.

Paul Martin, qui a été député pendant 20 ans, ministe des Finances de 1993 à 2002 et premier ministre de 2003 à 2006 aura droit à une pension de 166 400$, à peine 30 000$ de plus que Gilles Duceppe.

Jean Chrétien a droit à une pension de quelque 165 000 $, a été député pendant 36 ans et premier ministre de 1993 à 2003.  Une pension à peine de 30 000$ de plus que Gilles Duceppe.

136 000$ pour ne jamais avoir eu le pouvoir c’est un beau montant de pension.

Beau montant en plus pour un chef qui prône l’indépendance du Québec.

Beau petit pléonasme politique ici.

Le Bloc n’a aucun pouvoir et coûte des millions aux contribuables Canadiens.

Sérieusement, il faudrait que quelqu’un ait les couilles de passer une loi qui dit qu’un parti politique fédéral doit élire des députés dans deux provinces pour avoir le droit de siéger au Parlement.

Le seul pouvoir que le Bloc peut avoir c’est de devenir l’opposition officielle ce qui encore une fois n’apporte aucun pouvoir.  Ou encore dans un gouvernement minoritaire, celui-ci a le pouvoir de renverser le gouvernement et de nous renvoyer en élections, élections qui coûte près d’un demi-milliard aux contribuables Canadiens.

On se dirige à nouveau vers un gouvernement minoritaire.  Au lieu d’avancer, le Canada fera encore du surplace le temps de la durée de ce gouvernement.

En terminant ceux qui chiâlent contre la baisses des montants alloués à la Culture… Une élection de moins au quatre ans ça fait un demi-milliard de plus de disponible pour la Culture.  Pensez-y!

Si j’étais Stéphane Dion

Avant de me chercher un autre emploi parce que les prochaines élections fédérales s’annoncent une insulte pour lui et qu’il se fera montrer la porte de sortie comme chef du Parti Libéral du Canada, voici ce que je ferais si j’étais Stéphane DIon.

– je suivrais un cours d’intelligence émotionnelle afin de mieux comprendre mes compatriotes canadiens quand je m’adresse à eux;

– je parlerais ce dont les gens veulent vraiment entendre et non ramener le discours qui lassent les Canadiens comme ceux sur Kyoto ou l’Afghanistan;

– Je m’informerais à savoir si le Parti Vert se cherche pas un nouveau chef;

– Je m’informerais aussi pour savoir quand est-ce que le Nouveau Parti Démocratique du Canada va laisser tomber le mot Nouveau de son nom.

Si la tendance se maintient comme dis le fatiguant à Radio-Canada… On aura un gouvernement Conservateur majoritaire aux prochaines élections avec évidemment Stephen Harper comme premier ministre. Cela se produira surtout si notre Stéphane national continue à faire de la politique à sa façon et non à la façon que les électeurs veulent.

je ne serais pas surpris qu’au Québec le NPD recueille plus d’intentions que le PLQ.

Jeux de Pékin 2008: Michael Phelps raflera-t-il plus de médaille que le Canada?

Si ça continue comme ça Michael Phelps raflera à lui seul plus de médaille que le Canada en cumulera.  Phelps a déjà 5 médailles d’or.

Non mais sommes-nous assez poches à ces jeux à date le Canada?

Un si grand pays, 31 millions de personnes et pas encore de médaille après la journée du 13 août.

Le Canada est jusqu’ici à ces jeux le pays le plus populeux n’ayant pas de médaille et des pays moins populeux que nous en ont plus que le Canada.

Avec 0 médaille inscrite au tableau des médailles, le Canada est présentement à égalité au 51e rang.

Avant les jeux, les organisateurs Canadiens visaient la 16e place.

La 16e place est actuellement occupé par la Suisse avec 4 médailles.

Les jeux sont loins d’être terminés je le sais mais avouons que ça part très mal pour le Canada après six jours d’activités.

Toujours parlant de ces jeux, je ne m’ennuyais aucunement de Claude Quenneville comme descripteur.  Il n’a pas changé, il essaie encore de prononcer justement le nom des athlètes et c’est… ultra gossant.  Ces commentaires sont encores moins pertinents, comme toujours.  Heureusement qu’il n’est pas à CBC… ouf!