Des élections cet automne selon Stéphane Dion

Selon notre Stéphane national, les canadiens sont prêts à aller en élections cet automne.

Je pense qu’il va voir que les canadiens sont aussi près à le retourner au rang de simple député.

Oui les sondages mettent nez à nez libéraux et conservateurs dans les intentions de votes. Une fois le vote réparti je crois que les conservateurs se rapprocheraient de la majorité.

C’est à voir mais ma prédiction est que les libéraux auront un nouveau chef au printemps 2009 et que ça pourrait intéresser Jean Charest.

Stéphane Dion: ça sera toujours plus vert en anglais

Ils disent qu’une image vaut mille mots.

En voici la preuve.  Avec Stéphane Dion ça sera toujours plus vert en anglais et le vert sera plus gris en français.

Dans le fond ce que DIon essaie assurément de nous dire c’est qu’en votant pour lui le Canada sera plus vert du côté Anglais et que du côté Francophone ça sera un tournant…

Si je sais lire entre les lignes, alors il nous dit presque de voter pour le Stéphane des Conversateurs, c’est à dire Stephen Harper.

Sacré Stéphane.  Paraît-il qu’une société a les politiciens qu’elle mérite.  Ouf!

Parlant de Stéphane, Laporte celui ci alias monsieur le juge à Star Académie…

Dire qu’en plus, en lisant son blogue sur Cyberpresse.ca aujourd’hui j’avais davantage l’impression que les propriétaires libéraux de La Presse avait forcé l’auteur à nous vanter les mérites de Stéphane Dion que d’avantages il pouvait y avoir à espérer un jour voter pour Stéphane Dion. 

Non mais le ridicule ne tue pas. 

Je ne réussirai jamais à comprendre les gens qui comme une de mes belles-soeurs, vénèrent Stéphane Dion.

La méthode « PC » maintenant appliquée à d’autres industries

Ceux qui comme moi suivent l’informatiques depuis plus de 25 ans savent que le prix des ordinateurs a baissé radicalement mais qu’à l’inverse le prix des logiciels a monté en flèche.

Il semble maintenant que la méthode que j’appelle « PC » inventée selon moi par Wintel (Microsoft – Intel), soit vendre l’ordinateur le moins cher possible, mais augmenter au max le prix de ce qui le nourrie, les logiciels, veule s’appliquer à d’autres industries.

Ainsi de plus en plus de fabricants automobiles vendront dans le futur des véhicules sous la barre des 10 000$. Mais l’essence qui sert à nourrir l’automobile deviendra probablement de plus en plus dispendieuse. Au Canada, le prix du litre d’essence à 2$ sera probablement chose atteinte vers 2012.

L’industrie musicale a depuis quelques années fait un mouvement similaire dans d’autres proportions et ausso pour d’autres raisons. Ainsi le prix des albums des artistes baissent à vue d’oeil, sans compter ceux qui téléchargent illégalement gratuitement, mais avez-vous vu monté en flèche le prix des spectacles? Aie aie aie! Dans le temps, je parle des années 80, voir un bon show au forum ou dans votre salle de spectacle populaire local c’était quoi de 10 à 25$? Pour les mêmes places aujourd’hui, au Centre Bell pour un artiste de renommée internationale tel que Billy Joel, le billet les billets varient de 65$ à 149$.

Vous voulez voir Santana, le bon vieux Carlos est peut-être moins gourmand, mais il demande tout de même 45 à 75$ par billet.

Bon d’accord je vous entend dire « oui mais le Forum n’avait rien à voir avec la qualité de salle qu’est le Centre Bell ».

Ok, vous avez un point.

Allons voir du côté des régions alors ou les salles n’ont pas dramatiquement changé si on compare le Forum et le Centre Bell.

Sherbrooke, salle Maurice O’Bready, voir Kevin Parent, 32,50$. Sylvain Cossette, 36,50$

Richard Desjardins au Grand Théâtre de Québec de 31$ à 41$

À l’étoile du quartier Dix-30, voir Robert Charlebois coûte de 20$ à 65$.

Zachary Richard au Cégep Lévis-Lauzon… 38$

Et le comble, voir Renée Martel en spectacle à Saint-Hyacintee coûte 34$.

Ça n’a pas de bon sens. Écoutez, un couple, amateur de Renée Martel, ne s’en sort pas en bas de 70$ pour son spectacle.
Voir Zachary Richard vous coûte par couple 80$.

Ça c’est en région et sans compter les frais de réseaux pour l’achat des billets.

Toutes taxes et frais divers inclus, j’ai payé 36$ pour deux billets à la fin des années 80 pour voir le groupe québécois The Box en région. C’était le groupe de l’heure au Québec et j’ai payé 36$. Imaginez aujourd’hui ce que cette paire de billets m’aurait coûté. Au jeu des devinettes j’y vais pour 100$. RIDICULE avouez-le.

Pour voir Billy Joel au Centre Bell, un couple devra débourser au minimum 150$ ce qui inclus une paire de billet à 65$ chacun et le stationnement à 15$. Évidemment s’ils ont des enfants on parle aussi du prix de la gardienne qui ne vous coûtera pas 7$, les CPE et garderie étant closes le soir. Je ne tiens pas compte non plus du prix du resto auparavant.

Bientôt les artistes musicaux vont donner leur album mais le prix pour les voir en salles monteront encore en flèche.

Même certains sites permettent de télécharger des albums complets pour une fraction du prix en magasin. Est-ce légal? Là je l’ignore. Mais de voir un tel site avec une extension .RU, .CN ou .ATH.CX me laisse douter des bonnes intentions du ou des propriétaires de ces sites, surtout pour le .ATH.CX.

Revenons aux prix exhorbitants demandés pour un billet en salle. Quand on y pense il faut tout de même que les artites musicaux gagnent leur vie à quelque part. Voilà dans ce cas-ci où aura mené l’industrie des l’original Napster et de ses dérivés par la suite qui permettent le téléchargement gratuit de musique.

Pas besoin de police pour attraper les fautifs qui téléchargent de la musique illégalement, l’industrie musicale se charge très bien faire payer tout le monde. Une minorité de gens téléchargent illégalement de la musique mais c’est toute une société qui paie.

La même chose s’applique aussi aux billets de cinéma. Allez voir un bon film le vendredi soir coûte au minimum 25$ par couple et que pour les billets. Ce n’est pas pour rien que certains attendent la sortie du DVD qui leur coûtera le même prix a sa date de disponibilité.

À une inflation du prix des billets de spectacles et ce pas juste musicaux, mais il y’aura toujours des gens à qui cela profitera davantage qu’aux autres. On a qu’à penser aux humorites. Voir Michel Courtemanche en 1990 coûtait 10 à 20$ dans une salle en région. Aujourd’hui voir Martin Matte coûte 47$, Louis-José Houde 52$.

Je ne crois pas que l’humoriste soit lésé autant que les artistes musicaux par l’industrie du téléchargement gratuit ou illégal. Il ne fait donc que profiter de l’inflation des billets de spectacles pour s’en mettre plein les poches. Cela est sans compter la sortie DVD de leur spectacle qui se vend très bien aussi.

Nul besoin de vous dire que plusieurs humorites sont millionnaires, ou presque.

Non mais faites le calcul pour Martin Matte. Spectacle très populaire, publicités de Honda et sortie de spectacles sur DVD… allô le fric et tant mieux pour lui et tout les autres. Mais n’allez pas croire que les humoristes populaires ne sont pas millionnaires ou pas loin. Croire le contraire serait vous laissez leurrer à moins qu’ils soient tous des dépensiers compulsifs… là je l’ignore, mais on le sait tous dans le cas de Jean-Marc Parent et ça c’est un autre débat.

L’humour en spectacles, en DVD, sur CD et à la télé aura généré sont lot de millionnaires au Québec. Allez demander aux Guy A. Lepage, Martin Matte, Louis-José Houde, Michel Barrette, Yvon Deschamps et Patrick Huard, pour ne nommez qu’eux, de vous prouvez le contraire. Encore une fois c’est tant mieux pour eux.

Pour revenir aux PC… observez une industrie toute près de l’ordinateur et combien pratique. Aujourd’hui une bonne imprimante à jet d’encre coûte 60$. Allez voir le prix des cartouches maintenant.

Voilà, on donne presque l’outil mais l’essence pour s’en servir coûte une fortune.

C’est ça la méthode « PC » qui s’applique malheureusement de plus en plus à d’autres secteurs.

Le jour où le prix des télés sera ridiculement bas, disons une 26 pouces LCD pour 200$, vous verrez le prix du câble et du satellite monter en flèche. Bien oui une télé à 200$ mais 90$ par mois pour l’alimenter adéquatement en chaînes télé.

Ne riez pas trop, ce jour est proche.

Le Canada doit boycotter les jeux d’été 2008

Présenté en Chine en 2008, le Canada doit boycotter les jeux olympiques d’été.

Les raisons sont simples. La Chine ne respecte pas la charte internationale des droits de l’homme et méprise le Tibet qu’elle a envahi et annexé à son territoire en 1949.

Pourquoi donc que des athlètes de pays respectant et endossant la charte des droits de l’homme s’y présenteraient?

Le Canada et toutes les nations démocratiques du monde doivent boycotter les jeux qui débuteront le 08-08-2008 soit dans un an jour pour jour. C’est une simple question d’intégrité humanitaire.

Trudeau le pire des Canadiens

Après avoir failli remporter le titre de plus grand Canadien, Pierre Elliott Trudeau vient de dégringoler au rang de pire Canadien de tous les temps, selon une consultation en ligne qui inclut également les noms de criminels notoires.

Le défunt premier ministre a décroché la première place dans une consultation réalisée sur un ton badin par la revue d’histoire The Beaver, de Winnipeg, a-t-on appris lundi.

Y’a-t-il quelqu’un de surpris? Moi non.

Moi non. Quel Québécois peut admirer la carrière politique de Trudeau lui qui a bâti l’Ontario sur le dos des Québécois et qui a fait de Mirabel un gros éléphant blanc.

J’ai toujours dis que l’aéroport de Mirabel aurait dû s’appelé l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau. Mais bon, des gens sans logique en ont décidé autrement.

Langlois ferme ta grande gueule!

Il parlait trop à la radio il n’a pas changé à la télé.

D’entrée Mario Langlois a parlé sans cesse lors du court combat de Patrice « Granite » L’Heureux. Bon L’Heureux est un bon boxeur mais avec 30 livres en trop. Ça parû dans son combat contre le Russe trop rapide pour lui. En fait j’ai crû entendre les Russes chanter en choeur la chanson bien de chez nous « Gros jambon… Gros jambon… »

Ensuite lors du combat mettant en vedette les boxeurs Sébastien ‘Double trouble’ Demers et »The King » Arthur Abraham, la grande gueule à Langlois et celle de son acolyte, n’arrêtait pas de parler durant l’entrée des boxeurs etdurant la performance du groupe Scorpions lors de l’entrée du champion locale.

Jamais nous avons pu apprécier à 100% l’entrée des boxeurs sauf à durant une minute des dernières minutes de la performance du groupe Scorpions, probablement qu’enfin son régisseur lui a dit « Ferme ta grande gueule Langlois! ». Ça pas été long que son mâche patate c’est remis en marche. Si au moins ses commentaires étaient pertinents. Ce n’était que des propos redondants qu’il répétait sans cesse.

Sa grande gueule nous a tout fait rater de l’entrée des boxeurs. On a tout raté de l’intensité du moment.

Vraiment!, chou à la grande gueule à Mario Langlois. Il a fait très amateur ce samedi. Il y’a seulement durant l’hymne nationale du Canada et celle de l’Allemagne qu’il n’a pas dit un mot. Probablement une règle non écrite à Radio-Canada, télé fédérale après-tout.

Langlois plutôt que de parler sans rien dire lors de la présentation, aurait pu tout simplement traduire les mots allemands du présentateur de là-bas.

Au dirigeant de Radio-Canada, débarquez moi ça de là si vous avez l’intention de présenter d’autres combats en direct. Vous avez perdu le hockey en mettant un autre amateur comme descripteur, Claude Quenneville, le même sort vous guette avec la boxe si vous ne rehausser pas l’équipe en place.

En passant Langlois connaît-il la boxe avec des commentaires aussi insignifiants?

Pour le combat…rien d’étonnant « le Roi » a gagné.
Demers n’était pas de taille, arrêt du combat en 3e ronde. L’arbitre non plus n’était pas de taille, le combat aurait dû être arrété dès que Demers avait commencé à être sonné dans le coin lorsque les coups d’Abraham pleuvaient sur lui.

Vraiment ce samedi à l’exception des deux boxeurs lors de la finale, l’amateurisme était la vedette de Radio-Canada.

Le hockey un sport inintéressant et pas payant ?

Récemment je lisais que le hockey au États-Unis, dans la liste des sports les plus suivis à la télé, se placent derrière le football (une religion là-bas), le baseball, le basketball, les courses Nascar, le golf, le tennis, la lutte et les courses de chevaux.

Pour moi il n’y a rien d’étonnant là. Je me place dans la peau d’un américain dans la mi-vingtaine et je comprends qu’il n’aime pas le hockey. On se plaint à Montréal que le sentiment d’appartenance n’est pas fort chez la direction du Canadien. Imaginez aux États-Unis. À part les vieilles équipes Detroit, Boston, Chicago et New York, le hockey n’est pas très populaire. Normal. Aucun sentiment d’appartenance, sauf peut-être Dallas où Mike Modano la vedette vieillissante de l’équipe est un américain bien en vue.

Les Peinguins de Pittsburgh sont à vendre et au Canada plusieurs villes voudraient les accueillir. Avec Sidney Crosby, la vedette des dix prochaines années dans la NHL et son coéquipier pas mal talentueux Evgeni Malkin, il y a de quoi remplir un aréna pour une décennie. Mais aux États-Unis on se pose les question suivantes. « Who the fuck is Sidney Crosby? », un canadien. « Who the fuck is Alexander Ovechkin », un russe, recrue de l’année l’an dernier. Pour les américains ces deux joueurs n’ont pas le sentiment d’appartennance d’un américain comme Lebron James, ni Andy Roddick, ni Tom Brady ou Michael Vick, ni Tiger Woods, ni Derek Jeter. Sidney Crosby est un canadien et les américains pour la plupart ignorent qui il est réellement. Demandez aux américains qui est Barbaro, ils sauront que c’est le cheval qui a gagné le Derby du Kentucky en 2006 et qui a été euthanasier hier. Ils retiennent plus le nom d’un cheval et se demande qui est Sidney Crosby!!! Le hockey est vraiment malade au pays de l’oncle Sam.

Les Peinguins de Pittsburgh sont à vendre et ça ne se garroche pas aux portes pour les acquérir. Ça prouve bien que la LNH a un produit qui se vend mal et dont elle devra user d’astuces marketing pour améliorer sa position aux États-Unis. Cela passe bien sûr par des décisions au-delà de seulement modifier les chandails.

Je me remet dans la peau d’un américain moyen dans la mi-vingtaine et comprendre ce qui se passe sur la glace durant un match est très difficile à suivre. L’arbitre appelle une pénalité et souvent on ignore ce qui s’est passé. L’arbitre se rend au banc de l’annonceur et annonce qui est le joueur puni. Souvent les commentateurs eux-même ne comprennent pas exactement la nature de la pénalité dont trop souvent les règles du hockey sont appliqués différement d’un arbitre à l’autre.

Ce n’est pas compliqué, si la LNH ne modifie pas son approche marketing et son produit télévisuellement, c’est au passé qu’on parlera de cette ligue dans 10 ans. C’est beau que 20 millions de Canadien aiment le hockey mais ce n’est pas assez pour faire vivre une ligue à 30 équipes réparties au-travers de l’amérique.

Il est peut-être temps pour la LNH de changer de commissaire et de nommer quelqu’un qui connaît le hockey et qui saura mieux le vendre aux américains. Pourquoi pas un Bobby Orr, un Wayne Gretzky ou même un Ken Dryden.

La LNH est encore très malade

Après une année de lock-out dans la LNH on croyait la santé de la LNH grandement améliorée suite à la nouvelle convention signée à l’été 2005. Mais pourtant…

Hier le commisaire de la NFL faisait état d’une moyenne au guichet de 67 000 spectateurs par match de football. Bon c’est connu il y a moins de matchs au football, les stades sont très grands et c’est le grand sport des américains.

Pendant ce temps, des quatres grands sports, c’est la LNH qui affichent le moins de spectateurs dans ses amphithéatres. Pire encore, Mario Lemieux, veut vendre ou déménager ses Peinguins de Pittsburgh et on ne se bouscule pas à la porte pour les acquérir. Pourtant en Sidney Crosby, les Peinguins alignent un joueur qui sera la grande vedette de cette ligue pour les dix prochaines années.

Pourquoi les gens ne se bousculent pas? La LNH est très malade. Cette année il y a de gros problèmes d’assistance à Tampa Bay, Boston, Miami, NY Islanders, Washington, St. Louis et même en Raleigh en Caroline du Nord, où évoluent les Hurricanes, équipe championne de l’an passée.

Il semble que le pacte conclus entre joueurs et propriétaires l’an passée affecte la gestion quotidienne des équipes. Prenons par exemple à Montréal, le jeune Maxime Lapierre a dû être retourner dans les mineurs pour les fêtes pour une question d’environ 20 000$. Raison évoquée: plafond salarial. Est-ce que le plafond est trop bas ou le Canadien alignent trop de joueurs surpayés? Là n’est pas la question même que je vous dirais que le Canadien gère vraiment mal son équipe au niveau des contrats. Pourquoi avoir fait signer un Samsonov sur la pente descendante? Pourquoi garder un Kovalev qui se traîne les pieds? Pourquoi Tomas Plekanec dans l’alignement à la place d’un Maxime Lapierre? Pourquoi David Aebischer au lieu de Corey Price ou un autre jeune gardien?

Mais revenons au problème de fond de la LNH. La vraie question est l’engouement réduit pour le produit de la LNH à travers de l’amérique du Nord. Aux États-Unis les assistances ont baissés et les cotes d’écoutes n’en finissent plus de chuter.

À Washington, malgré le talent de la jeune sensation russe, Alexander Ovechkin, l’aréna affiche plusieurs sièges vides.

Sans aucun doute, la LNH devra bientôt songer à déménager des équipes ou tout simplement réduire le nombre d’équipes évoluant dans le circuit. Une réduction du nombre de matchs joués et une amélioration du calendrier, éliminant deux matchs en deux soir pour une équipe, s’imposent. De plus comme la NFL est « le sport » aux États-Unis, la LNH devrait songer à ne pas présenter de partie le dimanche, jour où la NFL présente le plus de parties. Le lundi soir devrait également être évité vu la présentation du Monday Night Football à moins que seulement des équipes canadiennes s’affrontent le lundi soir. Aux États-Unis, pour la LNH il faut être présent télévisuellement quand la NFL n’y est pas. Sinon les assistances sont affectés tout comme les cotes d’écoutes.

Voici les assistances de toutes les parties de la LNH depuis le début de l’année 2007. En gras les assistances problématiques. À voir les chiffres, il y a aucun doute que le hockey est en santé au Canada, jusqu’à ce qu’une éventuelle chute du dollar canadien vienne affecter la masse salariale des six équipes canadiennes. Mais cela n’affectera pas les assistances au Canada.

Lundi le 1er janvier
12 579 Phoenix à Washington
15 878 Colorado à Nashville
19 707 Atlanta à Ottawa
18 690 NY Islanders à Buffalo
19 359 Boston à Toronto

Mardi le 2 janvier
21 273 Tampa Bay à Montréal
17 759 NY Rangers à New Jersey
10 461 Philadelphie à New York Islanders
16 957 Caroline à Pittsburgh
20 066 Anaheim à Detroit
11 069 Chicago à St. Louis
18 568 Atlanta à Minessota
19 289 Vancouver à Calgary
16 839 Floride à Edmonton

Mercredi 3 janvier
19 777 Buffalo à Ottawa
18 630 Dallas à Vancouver
16 451 Columbus à Los Angeles

Jeudi 4 janvier
14 560 Toronto à Boston
18 200 Philadelphie à New York Rangers
11 287 Montréal à Washington
15 096 Phoenix à Caroline
12 529 New York Islanders à New Jersey
11 849 Chicago à St. Louis
18 568 Tampa Bay à Minessota
19 289 Floride à Calgary
16 839 Dallas à Edmonton
17 496 Detroit à San Jose

On gèle à Calgary!!!

Salut chers Québécois nationalistes. Bien oui, c’est fait, la Chambre des Communes a adopté la motion qui veut que le Québec soit une nation à l’intérieur du Canada.

Bravo. Moi je rêve du jour où on nous placera dans une réserve et qu’on nous fera sauver la taxe.

En passant, je regardais la météo ce soir en Alberta.

à 5h49pm, -25 celcius. Brrrrrrrr

Nairobi Kenya

Depuis une semaine sur RDI j’écoute les propos et opinions divergeantes de Rona Ambrose Ministre de l’environnement du Canada et Claude Béchard Ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs sur les ondes de RDI. Suite à ses propos complètement opposées à la conférence sur l’environnement à Nairobi au Keny je me pose une question. Est-ce que nous Québécois et Canadiens avons l’air fous à cette conférence de se chicaner ainsi sur la place publique mondiale?

Une deuxième question m’est venue à l’esprit en ce 30e anniversaire de l’élection du PQ comme gouvernement au parlement de Québec. Est-ce qu’un Québec souverain depuis 1995 aurait ces éternels débats sur l’environnement avec son voisin Canadien?