HBO Canada, le dynamisme de Cogeco et l’inertie de Vidéotron

Cogeco Câble a annoncé hier l’ajout de HBO Canada à son offre de Télévision numérique et haute définition (HD).

Dès le 30 octobre, HBO Canada sera offerte à la majorité des clients de la Télévision numérique de Cogeco Câble en Ontario et au Québec. HBO Canada HD, de même que du contenu de HBO Canada sur demande, seront également offerts à la majorité des clients de la Télévision numérique en Ontario.

« HBO jouit d’une grande popularité au Etats-Unis. Nous sommes heureux d’offrir HBO Canada à nos clients et de leur donner le choix de regarder encore plus de ce qu’ils aiment. La Télévision numérique et HD devenant de plus en plus courantes, Cogeco Câble continue à investir dans cette technologie afin d’offrir à ses clients la programmation la plus intéressante et la plus pertinente sur le marché », a affirmé M. Ron Perrotta, vice-président, Marketing et planification stratégique chez Cogeco Câble.

Lancée par The Movie Network, HBO Canada est une chaîne multiplex qui offrira l’expérience HBO aux Canadiens, soit une programmation exclusive de la chaîne de divertissement parmi les plus réputées dans le monde. Même si une partie du contenu de HBO faisait partie de la grille de programmation du The Movie Network, HBO Canada présentera toutes les nouvelles séries ainsi que les plus récentes saisons des grandes séries de HBO et diffusera plus de 200 heures de contenu nouveau ou inédit – allant de films et documentaires originaux à des émissions spéciales de comédie, des concerts en direct ou des événements sportifs – ainsi qu’un contenu extrait de la programmation très recherchée de HBO.

Bravo Cogéco et pendant ce temps Vidéotron doivent encore se demander ce que signifie HBO.

Ça dort au gaz chez les gens qui décident d’ajouter des canaux chez Vidéotron.  Ha les monopoles sectoriels ce que ça peut faire à la clientèle.

Du confort de votre foyer, Céline en direct des Plaines

Dans le cadre du 400e de la ville de Québec, tout comme le spectacle de Paul McCartney le mois dernier, celui de Céline Dion sur les Plaines d’Abraham à Québec vendredi sera retransmis à la télé à la carte.

Vidéotron, Bell Expressvu, Cogeco et Star Choice l’offrent tous en direct dès 20h30 et tout ça pour 19,99$.

Allez savoir pourquoi au même prix mais l’événement sera ensuite disponible sur Illico sur demande de Vidéotron et chez les abonnés de Cogeco jusqu’au 7 septembre.

Les Productions Feeling et Productions J se chargent de filmer le spectacle.

L’avantage d’être chez vous est que vous n’aurez pas de problème de file d’attente aux toilettes 🙂

Pensez-y!

Chantal Lacroix poursuit Cogeco pour 1 458 078,75 $

Chantal Lacroix, la Mère Térésa du Québec, a déposé une poursuite de 1 458 078,75 $ contre le Groupe Cogeco futur ancien-propriétaire du réseau de télévision TQS.

L’animatrice est patronne des Productions Kenya exige le remboursement de 846 078,75 $ en frais de licence et coûts de production pour son show « 90 minutes de bonheur », en plus des 612 000 $ prévus dans un contrat la liant à TQS depuis 2005.

Qui donnera au suivant dans cette saga et qui’a dit que ce n’était pas payant de donner?

En terminant pourquoi le 0,75$ ajouter à la poursuite?

Les idées de ma maison. Bravo!

Je dis bravo à l’empire Québécor Médias pour le nouveau canal « Les idées de ma maison ».

Position 94 (Cogeco), 96 (Illico), 154 (Expressvu), 765 (sic!) (Star Choice)

Jamie Oliver, Martha Stewart, Michael Smith pour ne nommer que ceux-là rendont ce canal des plus intéressants.

En fait mixer des traductions de Food TV et de Home & Garden et vous obtenez « Les idées de ma maison ».

Bravissimo!

Pour en apprendre davantage sur cette chaîne consulter le site
http://lesideesdemamaison.canoe.ca/tele/

Les déboires de TQS, pleurnichages et réalités.

Hier a l’assemblée des actionnaires de Cogéco, Louis Audet, PDG de la compagnie qui était actionnaire principale dans TQS a pleurniché sur le fait que c’est la faute à Radio-Canada si TQS connaît de tels déboires.

C’est une demie-vérité. Il faut aussi avouer que les gestionnaires de TQS n’étaient pas très forts.

La présence d’Internet fait également mal aux télés québécoises. Pour s’informer rapidement de plus en plus de gens se tournent vers Internet. Même chose pour connaître la météo.

D’un autre côté, il est vrai que la télé d’État est subventionnée à outrance en plus des séries qui y sont présentées qui elles aussi sont subventionnées à outrance. Radio-Canada bénéficie de fonds publics et s’accapare d’une grosse partie de la tarte des publicités au Québec.

Le mandat de la télé d’État n’est pas de compétitionner les télés privées mais de servir la population, de l’informer.

Le mandat de la télé d’État n’est pas de présenter des séries comme Les Boys, Virginie ou des émissions comme Infoman ou tout le monde en parle ou des émissions sportives tel que la retransmission d’un gala de boxe en direct. L’épicerie, la Facture et le Téléjournal, là parcontre c’est plus dans le mandat de la télé d’état.

Il serait grand temps de revoir le mandat de la télé d’État pour qu’elle cesse une fois pour toute sa déloyale compétition.

Pour TQS… c’est un canard boîteux depuis toujours. C’est la télé qui sort à peine sa tête de l’eau et qui est pris entre l’éternel duel Radio-Canada – TVA et qui est trop puissante pour combattre Télé-Québec qui elle aussi on se demande le pourquoi de son existence.

TQS ne pouvait pas durer, en fait ne peut pas durer, elle est en mode survie depuis toujours.

Depuis la disparition des Nordiques et la perte de la télédiffusion de certains matchs des Canadiens TQS ne présente plus de sport sauf son émission phare de fin de soirée où tout le monde parle en même temps, 110%. Parcontre TVA ne présente plus de sports non plus et elle survie.

Tu ne peux pas présenter un modèle d’affaires viable avec des émissions comme Loft Story, 110%, le grand journal, 450 Chemin du golf, Caféine, 90 minutes de bonheur, Bob Gratton ma vie/my life et Flash. Une télé, pour qu’elle survive, se doit d’être bonne 6 fois sur 10.

Y’a quelqu’un hier de mon entourage qui me disait qu’il n’a pas écouter TQS depuis qu’ils ne présentent plus Les Pierrafeu.  Aie!

Il y a saturation de la télé au Québec. Si on veut s’informer en français à 18h on a RDI, LCN, Radio-Canada, TVA et TQS. Cinq chaînes pour plus de 6 millions de francophones au Québec.

Regardons d’un peu plus près quelques émissions de la grille horaire de TQS.

110%… certes c’est l’émission de discussion sur le sports la plus écouté au Québec.

450 chemin du golf
, une bonne série mais qui malheureusement joue en même temps que Virginie à Radio-Canada, très mauvaise position à la grille horaire.

L’avocat du diable
. Un has been et un homme que je respecte beaucoup animent cette émission d’informations. Richard Desmarais est un homme très plaisant à écouter. Guy Fournier, le touche à tout, n’a pas d’affaires là.

Bob Gratton, ma vie/my life
: c’est une série humoristique assez intéressante dont TQS a placé cela dans sa grille horaire le mercredi 21h. Ça vise un public qui aime ce genre d’humour, évidemment ils ne sont pas 2 millions à regarder la série.

Caféine. C’est un show du matin où humour et actualités sont les principaux thèmes. C’est un Salut Bonjour cheap dans un décor cheap. À cette heure le matin ceux qui veulent être informés vont à Radio-Canada, LCN ou RDI ceux qui veulent plus de variétés vont à TVA.

Flash: c’était la meilleure émission d’informations culturelles et artistiques au Québec avant que TQS décide de mettre Pierre Brassard comme « chef d’antenne » de l’émission. Quelle gaffe monumentale. On est passé de Patricia Paquin et Alain Dumas à Pierre Brassard le gars qui n’est pas capable d’enligner deux phrases sans dire une platitude. Le gars qui se pense encore avec un veston bleu poudre mais qui anime un émission d’informations culturelles et artistiques. Moi j’ai abandonné Flash à cause de la présence de Brassard. Ça ne fait vraiment pas sérieux.

Loft Story: un émission appréciée par plusieurs personnes mais qui malheureusement est animée par une amateure, on devrait davantage laisser Virginie Coossa comme animatrice principale. Cette saison, Marie Plourde et Louise Deschâtelets n’avaient tout simplement pas d’affaires là. De plus quand le maître a changé les règles du jeu où un seul gagnant serait couronné, je connais beaucoup de monde qui ont débarqué.

RPM: une bonne émission d’information sur l’automobile.

Sans contredit pour moi le futur de TQS passe par une ouverture de la chaîne à midi, même à 17h00 avec un bulletin de nouvelles, et une fermeture le soir avec Bleu nuit qui pourrait devenir une quotidienne malgré que maintenant avec Super Écran, qui choisira d’écouter Bleu nuit où on voit une paire de seins à la demie-heure tandis qu’à Super Écran à chaque soir il y a un film XXX où l’on voit tout.

TQS doit s’orienter davantage sur l’information, le sports et humour. C’est ce qui est vendeur au Québec.

Mais si vous voulez mon humble avis et avis très réaliste, on pourrait également très bien fermer la chaîne 24 heureus sur 24. Dans le fond 110%, Jean-Luc Mongrain et Chantal Lacroix, les séries Bob Gratton ma vie/my life et 450 Chemin du golf, Loft Story, les Simpson, les émissions RPM, Flash et même Bleu nuit pourraient tous être récupérées par TVA et personne n’en verrait la différence.

Finalement 6 millions de francophones pour autant de chaînes de télé. Ça n’a pas de sens et il est évident qu’après TQS d’autres suivront et afficheront publiquement leurs difficultés financières.

Pensez-y au Québec en français vous avez les chaînes Teletoon, Vrak TV, Radio-Canada, RDI, TVA, LCN, TQS, Séries +, Canal D, Musique Plus, Musimax, Super Écran, RDS, RIS, Historia, Canal Évasion, ART TV, Meteomedia, Canal Vie, Z Télé, Canal Argent, Canal Mystère, Prise 2, Ciné Pop.

C’est beaucoup trop de chaînes pour 6 millions d’âmes francophones.
Imaginez un instant un dimanche soir où 1,5 million de personnes écoutent TVA, un autre 1,5 million écoutent Radio-Canada avec celui qui parle trop de ce que tout le monde a déjà parlé. Il reste donc 3 millions de téléspectateurs potentiels pour les 22 autres chaînes francophones. Si à part égale les 3 millions de téléspectateurs potentiels écoutent les 22 autres chaînes, cela donne des cotes d’écoutes d’environ 136 000 personnes par chaînes.

La réalité est tout autre. Ils ne sont pas 6 millions de francophones à écouter la télé en français le dimanche soir à 20h. De ce nombre plusieurs travaillent, d’autres écoutent un film sur DVD, d’autres lisent un bon livre, d’autres sont au cinéma, d’autres sont au restaurant, d’autres sont sur leurs ordinateurs ou devant un jeu vidéo ou encore simplement d’autres francophones écoutent la télé en anglais ou ne l’écoutent pas dutout et vaquent à multiples occupations autres que d’écouter la télé.

Avec ce que je viens de vous énumérez, disons qu’ils sont en réalité 3,5 millions de francophone a écouter la télé en français le dimanche soir à 20h.  Cela donne une moyenne de 22 700 téléspectateurs aux 22 chaînes qui restent à part TVA et Radio-Canada.  Aie aie aie!

Vous voyez c’est cela la réalité du monde de la télé au Québec. Il est évident que TQS et d’autres chaînes ne peuvent pas survivre dans une telle réalité.

Dans le temps, je remonte à 30 ans, le Québec n’avait que Télé-Québec, Télé-Métropole et Radio-Canada et tout le monde étaient heureux.

TQS bientôt mise en vente? Est-ce la mort annoncé de TQS?

On apprennait ces jours-ci que la direction de Cogéco Câble explore les options concernant sa participation de 60% dans le réseau TQS, le 40% restant étant celui de CTVglobemedia.

Il semble de plus en plus évident que Cogéco Câble voudrait se départir de TQS.

Qui sera l’acheteur?

On peut penser que Astral Média et Rogers Communications seront dans les rangs avec condition probablement de pouvoir mettre la main sur 100% des parts.

Le réseau TQS est un canard boîteux depuis sa création et en 2007 avec toute la panoplie de canaux numériques on peut réellement se demander si le réseau TQS a encore sa place dans l’univers de la télé québécoise.

À l’époque c’était intéressant au niveau du sports.  TQS diffusant les matchs des Nordiques et TVA – Radio-Canada ceux des Canadiens de Montréal.

Si jamais le réseau s’éteignait, on peut déjà penser que Loft Story, 450 Chemin du golf et même l’éternel Bleu Nuit autant que la crème des émissions que j’ai pu oublié qui sont diffusées à TQS seront agréablement repris par la compétition.

Je vais même plus loin.  Je me demande  même si la télé québécoise n’a pas baissé d’un cran depuis la création du réseau TQS.