Jean-Luc Mongrain quitte TQS

Tout le monde en parlait sauf lui, voilà c’est officiel, Jean-Luc Mongrain quitte TQS.

Rien d’étonnant, TQS est devenu un canard boîteux et les nouveaux proprios devront se débrouiller sans leur star de l’heure du souper.  Le départ de Jean-Luc Mongrain laisse un trou béant à cette heure d’antenne tout réseau confondu.

Mongrain c’est vendeur pour un réseau et même s’il a annoncé qu’il prenait congé de la télé, ne vous inquietez pas SRC et TVA vont le courtiser.

Revenons à TQS est-ce que le mouton noir survivra?  Chose certaine l’émission de Mongrain devait générer de belles recettes publicitaires qui a le potentiel pour remplacer JLM à cette heure?  C’est certainement pas Guy Fournier qui pourra faire cela.

Je verrais bien Stéphane Bureau mais je me demande si on n’assistera pas au retour de Denis Lévesque à TQS…. Même que certains ont déjà avancer le nom de Jeff Fillion.  On se calme!  Jean-René Dufort un coup parti…

Histoire à suivre…

Loft Story, Occupation Double, Denis Lévesque et ses principes…

Vous vous souvenez il y a deux ans et demi? Denis Lévesque avait quitté TQS parce qu’il jugeait que la télé voulait faire des nouvelles à sensation en recevant au bulletin de fin de soirée les évincés de Loft Story.

Bien savez-vous quoi? Le petit monsieur Lévesque a renier rapidement ses beaux principes. À LCN il a reçu récemment Gabriel Julien le grand gagnant d’Occupation Double pour discuter de la rupture avec Stéphanie.

Lévesque, a reçu également Sébastien Tremblay, oui oui monsieur The Seb Show en personne, issu pourtant de l’émission Loft Story, la même qui a fait quitter Lévesque de TQS.

Lévesque a aussi reçu d’autres participants de « reality-show ».

Vraiment en terme de principes… pas fort et il perd beaucoup de crédibilité, lui qui pourtant s’est toujours affiché comme étant un journaliste traitant des sujets de fond sérieux.

C’est fou comme la convergeance de Québécor et assurément les dollars qui l’accompagnent peuvent influencer les principes d’un homme.

Est-ce ça qu’on appelle un accomodement raisonnable journalistique?