Le dernier Clara Morgane à votre jeune de 7 ans en cadeau

Acheteriez-vous le dernier DVD de la star porno Clara Morgane à votre jeune de 7 ans ?

Pourtant plusieurs parents viennent d’acheter pour Noël à leur jeune de 7 ans les jeux Grand Theft Auto IV, Call of Duty: Modern Warfare 2 et Left 4 Dead 2, classé M pour Mature ou si vous préférez pour 17 ans et plus.

Qu’on se comprennent, je n’offrirais pas un jeu vidéo ou un film classé 17 ans et + à mon filleul de 7 ans.  Même s’il me cassait les oreilles pour l’avoir je ne lui achèterais pas.  Si votre enfant vous cassait les oreilles pour avoir le dernier vidéo de Clara Morgane, lui achèteriez-vous?

Les parents ne veulent pas exposé et ce avec raison leur jeune de 7 ans à la sexualité explicite d’un film érotique format DVD mais ils leur achètent des jeux pour 17 ans et plus.

Allez comprendre cet illogisme.

Selon moi l’exposition des enfants à la violence de la télé et des jeux vidéos c’est aussi l’affaire des parents et non pas celle des gouvernements ou des professeurs.  Répétez après moi, « L’école n’est pas une garderie. ».  L’école est là pour instruire, les parents sont là pour éduquer et pour montrer le savoir vivre à leurs jeunes.

Je connais des gens de 40 ans qui sont très instruits mais qui socialement sont mésadaptés et ce à cause de la piètre éducation reçue des parents.  Jeunes ils ont été laissés à eux-même ou presque, les parents leur achetant à peu près n’importe quoi, trop souvent pas fait pour leurs jeunes, simplement pour acheter la paix.

Vous êtes-vous déjà demander quelles sont les conséquences à long terme d’exposé un jeune de 7 ans à autant de violence dans un jeu vidéo ?

Je crois que c’est irresponsable de la part des parents et ça devrait être même criminel d’acheter de tels jeux à ces enfants alors qu’ils sont classés pour 18 ans et plus.

Dans Grand Theft Auto IV on ne parle pas ici de censure convervatrice du mid-west américain mais d’une censure tout à fait logique de protéger nos jeunes pré-adolescent de cette violence gratuite et inutile.

Mais pourtant les parents s’acharnent et offre ça en cadeaux à leurs jeunes.  Laissez-les donc vivre leur enfance avec des jeux fait pour leur enfance.  À quoi bon les exposer si rapidement à une violence inutile et qui trop souvent ne réflète même pas celle qu’on retrouve dans notre société.  Désirez-vous qu’à 7 ans votre enfant soit déjà inconscient face à une violence exagérée ?  Comment pourra-t-il faire autrement plus tard que de banaliser la violence de notre société alors qu’il aura été exposé à la violence des jeux vidéos que vous lui achetez ?

Pourquoi maintenir une telle logique face aux jeux vidéos violents et ne pas tant qu’à y être leur offrir le dernier Clara Morgane ?

C’est là que je crois que bien des thérapies se perdent pour les parents.

Alors si vous n’offrez pas le dernier Clara Morgane à votre jeune de 7 ans, c’est peut-être parce que vous devez aussi respecter l’étiquette 18 ans et + sur les jeux vidéos.  Ces étiquettes sont là et ils doivent être respectés.  Le gouvernement vous suggère cette classification et c’est le choix logique de la respecter. Quand vous donnez un sirop pour le rhume à votre jeune, vous suivez la posologie, respectez-donc aussi les étiquettes de classification des jeux vidéos.

En terminant voici la classification des jeux vidéos au Canada.

Jeunes enfants Jeunes enfants : Le contenu convient aux enfants de 3 ans ou plus et ne comporte aucun élément susceptible de déplaire aux parents.
Pour tous Pour tous : Le contenu convient aux enfants de 6 ans ou plus. Ces jeux plairont à la plupart des gens. Ils peuvent comporter un peu de violence, des éléments d’espièglerie (humour burlesque) ou un langage familier.
10 ans et plus 10 ans et plus : Le contenu convient aux enfants de 10 ans ou plus. Ces jeux peuvent comporter plus de violence fantaisiste, légère ou sous forme de dessin animé. Ils peuvent aussi contenir un langage familier ou des thèmes peu suggestifs.
Adolescents Adolescents : Le contenu convient aux personnes de 13 ans ou plus. Ces titres peuvent comporter des éléments des catégories mentionnées plus haut avec un degré supérieur d’intensité dans la violence animée et réaliste. Le langage employé peut être également violent, cru, voire grossier, et les jeux peuvent contenir des scènes suggestives.
Jeunes adultes Jeunes adultes : Le contenu convient aux personnes de 17 ans ou plus. Ces produits peuvent contenir des scènes plus violentes et un langage plus vulgaire que les jeux de la catégorie « Adolescents ». De plus, ils peuvent comporter des scènes érotiques.
Adultes seulement Adultes seulement : Le contenu convient uniquement aux adultes. Ces produits peuvent comporter des scènes de violence ou de sexe très réalistes. Ces jeux ne devraient pas être vendus ou loués aux moins de 18 ans.
En attente de classement En attente de classement : Employé seulement pour le matériel publicitaire ou promotionnel conçu pour des jeux en attente d’une classification finale par le ESRB.
Notes descriptives Notes descriptives : Plus de 30 phrases standardisées qui précisent les critères qui ont motivé la classification du jeu.

Finalement, saviez-vous que les magasins à grande surface ne demandent pas de carte d’identifé pour vérifier l’âge des acheteurs d’un jeu vidéo classé M ou AO.  Dommage, très dommage même.

Quand t’es pogné pour écouter Ciné-Cadeau c’est qu’il y a vraiment rien de bon à la télé

C’est pas croyable.

Samedi passé j’ai zappé la télé comme ça se peut pas… rien de bon sauf Ciné-Cadeau à Télé-Québec où un film d’Astérix jouait.

Je paie 70$ de câble par mois et rien de bon…

Est-ce moi ou je suis seul dans cette situation ?

Maintenant j’ai décidé de commencer à me magasiner des DVD sur des sites d’annonces classées.

Obama, le pouvoir du MAINTENANT

Oubliez les gaffes de Bush, oubliez le travail qu’Obama à accomplir et profitez du moment présent.

Du moment historique de l’arrivée de Barack Obama, premier afro-américain, au poste de président des États-Unis.

Profitez du moment présent et dans 5, 10, 20 ou 30, 50 ans vous vous rappelerez où vous étiez le 20 janvier 2009, une date historique d’envergure internationale.

En ce 20 janvier 2009, l’histoire s’écrit sous vos yeux, tâchez de vivre pleinement le moment présent.

Pour les amateurs de chiffres il s’est passé 2688 jours entre les attentats du 11 septembre 2001 et la date du 20 janvier 2009.

Il se sera passé 2688 jours entre la date qui plongea l’amérique dans l’âbime et la date qui lui redonna espoir.

Bon ne vous inquiétez pas dans quelques mois en vente dans une info publicité près de chez vous le coffret souvenir en DVD et blu-ray de l’inauguration de Barack Obama comme président des États-Unis.

Ma voisine est une Pin-up

Je viens d’écouter le documentaire « Ma voisine est une pin-up » sur la fabrication du calendrier Dream Team en République Dominicaine dont la station CHOI FM en fait la grande promotion.

C’est de bon goût et c’est bien fait.

C’est même étonnant qu’autant de femmes se pointent aux auditions et ce qui ne me surprend pas c’est combien les femmes du Québec sont jolies.

Il y a même un bout du documentaire où l’on voit une coiffeuse qui nous raconte sa déception de ne pas avoir été choisie à la grande finale.

Chantier, Jean-Guy, tricoter et solo de flûte. Du sexe dans un conseil d’administration?

Voilà je viens de terminer les deux premières saisons de la série Conseil d’Administration diffusé à Radio-Canada ces dernières années et produit par Novem de Véronique Cloutier.

C’est scénarisé par Louis Morissette et bien franchement j’ai aimé.

En gros je vous résume.  Quatres bons amis, deux gars, deux filles, diplômés de l’école des affaires depuis une dizaine d’année se rencontre régulièrement ce qu’ils appellent leur conseil d’aministration.

Les sujets du conseil d’administration?  Le quotidien de leurs vies amoureuses.

Les amis sont Jean-Michel, le célibataire invétéré joué par Louis Morrissette.

Yannick, le co-loc du célibataire invétéré, le grand et gros de service joué par Antoine Bertrand.

Maude la célibataire invétérée qui veut un chum à tout prix mais dont ça ne fonctionne jamais joué par Sophie Bourgeois.

Finalement Sarah, joué par la toujours très belle, Isabelle Blais.  Sarah c’est la fille en couple, un peu quétaine et matante qui habite la banlieue.

Évidemment les sujets de discussions tournent souvent autour des vies amoureuses des amis et souvent de sexe avec leur langage bien particulier.

Tricoter signifie baiser. 

Solo de flûte signifie une fellation. 

Chantier signifie le sexe féminin. 

Jean-Guy signifie le sexe masculin

etc…

Les personnages principaux y sont très attachants.

C’est bon cette série, si rares sont les bonnes séries québécoies.

Bravo!

Lance et compte, Les Boys et Slap Shot

Le week-end dernier il y avait un gros tournage de la série Lance et Compte à Québec au colisée Pepsi.

Ça n’a plus aucun bon sens, je comprends que les Québécois sont friands de hockey et de télésérie traitant de hockey mais je crois qu’on a fait le tour et concernant Lance et Compte depuis au moins 4 ans.

Faut dire que Réjean Tremblay avec Lance et Compte n’est pas plus fou que on ex, Fabienne Larouche, avec Virginie. Un bel exemple d’étirer la sauce.

Soit dit en passant, j’espère que la série télé Les Boys ne reviendra pas l’an prochain, eux aussi ont fait pas mal le tour.  Tout au long de la première saison de la télésérie, c’était pénible de voir évoluer la saison d’épisodes en épisodes.

Le comble, j’ai eu vent de rumeurs qu’ils préparaient un Slap Shot 3….

Le problème de nos jours est que même les navets se vendent bien en DVD. 

Parlant de hockey et de séries, les Canadiens de Montréal seront des éliminatoires dès la semaine prochaine, le calvaire des veuves et veufs du hockey se prolongera de quelques semaines à la grande joie des RDS de ce monde. 

La méthode « PC » maintenant appliquée à d’autres industries

Ceux qui comme moi suivent l’informatiques depuis plus de 25 ans savent que le prix des ordinateurs a baissé radicalement mais qu’à l’inverse le prix des logiciels a monté en flèche.

Il semble maintenant que la méthode que j’appelle « PC » inventée selon moi par Wintel (Microsoft – Intel), soit vendre l’ordinateur le moins cher possible, mais augmenter au max le prix de ce qui le nourrie, les logiciels, veule s’appliquer à d’autres industries.

Ainsi de plus en plus de fabricants automobiles vendront dans le futur des véhicules sous la barre des 10 000$. Mais l’essence qui sert à nourrir l’automobile deviendra probablement de plus en plus dispendieuse. Au Canada, le prix du litre d’essence à 2$ sera probablement chose atteinte vers 2012.

L’industrie musicale a depuis quelques années fait un mouvement similaire dans d’autres proportions et ausso pour d’autres raisons. Ainsi le prix des albums des artistes baissent à vue d’oeil, sans compter ceux qui téléchargent illégalement gratuitement, mais avez-vous vu monté en flèche le prix des spectacles? Aie aie aie! Dans le temps, je parle des années 80, voir un bon show au forum ou dans votre salle de spectacle populaire local c’était quoi de 10 à 25$? Pour les mêmes places aujourd’hui, au Centre Bell pour un artiste de renommée internationale tel que Billy Joel, le billet les billets varient de 65$ à 149$.

Vous voulez voir Santana, le bon vieux Carlos est peut-être moins gourmand, mais il demande tout de même 45 à 75$ par billet.

Bon d’accord je vous entend dire « oui mais le Forum n’avait rien à voir avec la qualité de salle qu’est le Centre Bell ».

Ok, vous avez un point.

Allons voir du côté des régions alors ou les salles n’ont pas dramatiquement changé si on compare le Forum et le Centre Bell.

Sherbrooke, salle Maurice O’Bready, voir Kevin Parent, 32,50$. Sylvain Cossette, 36,50$

Richard Desjardins au Grand Théâtre de Québec de 31$ à 41$

À l’étoile du quartier Dix-30, voir Robert Charlebois coûte de 20$ à 65$.

Zachary Richard au Cégep Lévis-Lauzon… 38$

Et le comble, voir Renée Martel en spectacle à Saint-Hyacintee coûte 34$.

Ça n’a pas de bon sens. Écoutez, un couple, amateur de Renée Martel, ne s’en sort pas en bas de 70$ pour son spectacle.
Voir Zachary Richard vous coûte par couple 80$.

Ça c’est en région et sans compter les frais de réseaux pour l’achat des billets.

Toutes taxes et frais divers inclus, j’ai payé 36$ pour deux billets à la fin des années 80 pour voir le groupe québécois The Box en région. C’était le groupe de l’heure au Québec et j’ai payé 36$. Imaginez aujourd’hui ce que cette paire de billets m’aurait coûté. Au jeu des devinettes j’y vais pour 100$. RIDICULE avouez-le.

Pour voir Billy Joel au Centre Bell, un couple devra débourser au minimum 150$ ce qui inclus une paire de billet à 65$ chacun et le stationnement à 15$. Évidemment s’ils ont des enfants on parle aussi du prix de la gardienne qui ne vous coûtera pas 7$, les CPE et garderie étant closes le soir. Je ne tiens pas compte non plus du prix du resto auparavant.

Bientôt les artistes musicaux vont donner leur album mais le prix pour les voir en salles monteront encore en flèche.

Même certains sites permettent de télécharger des albums complets pour une fraction du prix en magasin. Est-ce légal? Là je l’ignore. Mais de voir un tel site avec une extension .RU, .CN ou .ATH.CX me laisse douter des bonnes intentions du ou des propriétaires de ces sites, surtout pour le .ATH.CX.

Revenons aux prix exhorbitants demandés pour un billet en salle. Quand on y pense il faut tout de même que les artites musicaux gagnent leur vie à quelque part. Voilà dans ce cas-ci où aura mené l’industrie des l’original Napster et de ses dérivés par la suite qui permettent le téléchargement gratuit de musique.

Pas besoin de police pour attraper les fautifs qui téléchargent de la musique illégalement, l’industrie musicale se charge très bien faire payer tout le monde. Une minorité de gens téléchargent illégalement de la musique mais c’est toute une société qui paie.

La même chose s’applique aussi aux billets de cinéma. Allez voir un bon film le vendredi soir coûte au minimum 25$ par couple et que pour les billets. Ce n’est pas pour rien que certains attendent la sortie du DVD qui leur coûtera le même prix a sa date de disponibilité.

À une inflation du prix des billets de spectacles et ce pas juste musicaux, mais il y’aura toujours des gens à qui cela profitera davantage qu’aux autres. On a qu’à penser aux humorites. Voir Michel Courtemanche en 1990 coûtait 10 à 20$ dans une salle en région. Aujourd’hui voir Martin Matte coûte 47$, Louis-José Houde 52$.

Je ne crois pas que l’humoriste soit lésé autant que les artistes musicaux par l’industrie du téléchargement gratuit ou illégal. Il ne fait donc que profiter de l’inflation des billets de spectacles pour s’en mettre plein les poches. Cela est sans compter la sortie DVD de leur spectacle qui se vend très bien aussi.

Nul besoin de vous dire que plusieurs humorites sont millionnaires, ou presque.

Non mais faites le calcul pour Martin Matte. Spectacle très populaire, publicités de Honda et sortie de spectacles sur DVD… allô le fric et tant mieux pour lui et tout les autres. Mais n’allez pas croire que les humoristes populaires ne sont pas millionnaires ou pas loin. Croire le contraire serait vous laissez leurrer à moins qu’ils soient tous des dépensiers compulsifs… là je l’ignore, mais on le sait tous dans le cas de Jean-Marc Parent et ça c’est un autre débat.

L’humour en spectacles, en DVD, sur CD et à la télé aura généré sont lot de millionnaires au Québec. Allez demander aux Guy A. Lepage, Martin Matte, Louis-José Houde, Michel Barrette, Yvon Deschamps et Patrick Huard, pour ne nommez qu’eux, de vous prouvez le contraire. Encore une fois c’est tant mieux pour eux.

Pour revenir aux PC… observez une industrie toute près de l’ordinateur et combien pratique. Aujourd’hui une bonne imprimante à jet d’encre coûte 60$. Allez voir le prix des cartouches maintenant.

Voilà, on donne presque l’outil mais l’essence pour s’en servir coûte une fortune.

C’est ça la méthode « PC » qui s’applique malheureusement de plus en plus à d’autres secteurs.

Le jour où le prix des télés sera ridiculement bas, disons une 26 pouces LCD pour 200$, vous verrez le prix du câble et du satellite monter en flèche. Bien oui une télé à 200$ mais 90$ par mois pour l’alimenter adéquatement en chaînes télé.

Ne riez pas trop, ce jour est proche.

Alex Kovalev sort un DVD…

À Montréal, trop de monde vénère Alex Kovalev.  Même que certains l’appelle « L’Artiste ».

Pitié.   Céline est une artiste pas Kovalev.

L’an passé la majorité des partisans des Canadiens voulaient le crucifier sur la place publique pour se traîner les pieds match après match.

Cette année, il va probablement marqué 40 buts et il semble joué enfin pour le talent qu’on lui espère.  Sauf que mettez ces performances sur 3 ans et vous obtiendrez les statistiques d’un joueur très moyen.

L’ami Kovalev veut resigner un gros contrat cet été, probablement le dernier de sa carrière.  C’est pour ça qu’il pousse la machine un peu plus cette saison.

Évidemment qu’il commandera un salaire de 8 à 9 millions… pour mieux revenir à ses habitudes de la saison 2006-2007. Là encore vous reviendrez à vos souhaits de le voir crucifier sur la place publique.

Comme dirait quelqu’un dont je ne citerai pas le nom.  Méfiez-vous des russes dans la LNH, ils ont ici pour le fric, les performances et la Coupe Stanley ils s’en fichent.

Alors si vous voulez mon avis, le DVD de Alex Kovalev et ses méthodes d’entraînement n’est ni plus ni moins qu’un fresbee de luxe.  Ne gaspillez-pas votre argent.

Tant qu’à gaspillez votre argent, chercher donc le bon vieux 33 tours de la « Comète blonde », notre Guy Guy Guy national. 🙂

Le Québec est-il trop petit pour revoir des télé-réalités québécoises en format DVD?

Je m’interrogeait en regardant ma blonde se taper de vieux épisodes d’Occupation Double qu’elle avait enregistré sur des cassettes…. VHS.

Le Québec est-il trop petit pour revoir des télé-réalités québécoises en format DVD ou même VHS pour les pas mal moins technos?

Je vous met au défi de trouver Occupation Double, Loft Story en format DVD, on s’entend format commercial, pas format piraté que l’ami du fils de votre voisin de bureau revend à Y$ la copie?

Pourquoi ça n’existe pas?

Je sais Occupation Double et Loft Story n’ont pas le côté « entertainment » de Star Académie mais tout de même je suis convaincu que les Québécois aimeraient voir sur leur lecteur DVD les Eric, Natasha, Isabelle, Alex d’Occupation Double et les Sébastien, Élodie, Delphine, Mathieu, Yannick de Loft Story.

Je ne parle pas ici d’offrir en format DVD les émissions de Michel Carignan sur Canal Argent, vous savez le gars qui fait des petites barres sur des graphiques, je parle des deux télé-réalités les plus écoutés en 2007 et qui ont obtenu des cotes d’écoutes gargantuesques depuis leur existence.

Je sais qu’en terme de population le marché Québécois ce n’est pas le marché Américain où Survivor par exemple est disponible en format DVD.  Je sais aussi que Loft Story ou Occupation Double ce n’est pas aussi vendeur comme produit DVD que disons tiens, Lucie Laurier et Mahée Paiement en train de faire du Pilates.

Mais tout de même, il me semble que l’idée de sortir Occupation Double et Loft Story en format DVD est intéressante, non?