Les déboires de TQS, pleurnichages et réalités.

Hier a l’assemblée des actionnaires de Cogéco, Louis Audet, PDG de la compagnie qui était actionnaire principale dans TQS a pleurniché sur le fait que c’est la faute à Radio-Canada si TQS connaît de tels déboires.

C’est une demie-vérité. Il faut aussi avouer que les gestionnaires de TQS n’étaient pas très forts.

La présence d’Internet fait également mal aux télés québécoises. Pour s’informer rapidement de plus en plus de gens se tournent vers Internet. Même chose pour connaître la météo.

D’un autre côté, il est vrai que la télé d’État est subventionnée à outrance en plus des séries qui y sont présentées qui elles aussi sont subventionnées à outrance. Radio-Canada bénéficie de fonds publics et s’accapare d’une grosse partie de la tarte des publicités au Québec.

Le mandat de la télé d’État n’est pas de compétitionner les télés privées mais de servir la population, de l’informer.

Le mandat de la télé d’État n’est pas de présenter des séries comme Les Boys, Virginie ou des émissions comme Infoman ou tout le monde en parle ou des émissions sportives tel que la retransmission d’un gala de boxe en direct. L’épicerie, la Facture et le Téléjournal, là parcontre c’est plus dans le mandat de la télé d’état.

Il serait grand temps de revoir le mandat de la télé d’État pour qu’elle cesse une fois pour toute sa déloyale compétition.

Pour TQS… c’est un canard boîteux depuis toujours. C’est la télé qui sort à peine sa tête de l’eau et qui est pris entre l’éternel duel Radio-Canada – TVA et qui est trop puissante pour combattre Télé-Québec qui elle aussi on se demande le pourquoi de son existence.

TQS ne pouvait pas durer, en fait ne peut pas durer, elle est en mode survie depuis toujours.

Depuis la disparition des Nordiques et la perte de la télédiffusion de certains matchs des Canadiens TQS ne présente plus de sport sauf son émission phare de fin de soirée où tout le monde parle en même temps, 110%. Parcontre TVA ne présente plus de sports non plus et elle survie.

Tu ne peux pas présenter un modèle d’affaires viable avec des émissions comme Loft Story, 110%, le grand journal, 450 Chemin du golf, Caféine, 90 minutes de bonheur, Bob Gratton ma vie/my life et Flash. Une télé, pour qu’elle survive, se doit d’être bonne 6 fois sur 10.

Y’a quelqu’un hier de mon entourage qui me disait qu’il n’a pas écouter TQS depuis qu’ils ne présentent plus Les Pierrafeu.  Aie!

Il y a saturation de la télé au Québec. Si on veut s’informer en français à 18h on a RDI, LCN, Radio-Canada, TVA et TQS. Cinq chaînes pour plus de 6 millions de francophones au Québec.

Regardons d’un peu plus près quelques émissions de la grille horaire de TQS.

110%… certes c’est l’émission de discussion sur le sports la plus écouté au Québec.

450 chemin du golf
, une bonne série mais qui malheureusement joue en même temps que Virginie à Radio-Canada, très mauvaise position à la grille horaire.

L’avocat du diable
. Un has been et un homme que je respecte beaucoup animent cette émission d’informations. Richard Desmarais est un homme très plaisant à écouter. Guy Fournier, le touche à tout, n’a pas d’affaires là.

Bob Gratton, ma vie/my life
: c’est une série humoristique assez intéressante dont TQS a placé cela dans sa grille horaire le mercredi 21h. Ça vise un public qui aime ce genre d’humour, évidemment ils ne sont pas 2 millions à regarder la série.

Caféine. C’est un show du matin où humour et actualités sont les principaux thèmes. C’est un Salut Bonjour cheap dans un décor cheap. À cette heure le matin ceux qui veulent être informés vont à Radio-Canada, LCN ou RDI ceux qui veulent plus de variétés vont à TVA.

Flash: c’était la meilleure émission d’informations culturelles et artistiques au Québec avant que TQS décide de mettre Pierre Brassard comme « chef d’antenne » de l’émission. Quelle gaffe monumentale. On est passé de Patricia Paquin et Alain Dumas à Pierre Brassard le gars qui n’est pas capable d’enligner deux phrases sans dire une platitude. Le gars qui se pense encore avec un veston bleu poudre mais qui anime un émission d’informations culturelles et artistiques. Moi j’ai abandonné Flash à cause de la présence de Brassard. Ça ne fait vraiment pas sérieux.

Loft Story: un émission appréciée par plusieurs personnes mais qui malheureusement est animée par une amateure, on devrait davantage laisser Virginie Coossa comme animatrice principale. Cette saison, Marie Plourde et Louise Deschâtelets n’avaient tout simplement pas d’affaires là. De plus quand le maître a changé les règles du jeu où un seul gagnant serait couronné, je connais beaucoup de monde qui ont débarqué.

RPM: une bonne émission d’information sur l’automobile.

Sans contredit pour moi le futur de TQS passe par une ouverture de la chaîne à midi, même à 17h00 avec un bulletin de nouvelles, et une fermeture le soir avec Bleu nuit qui pourrait devenir une quotidienne malgré que maintenant avec Super Écran, qui choisira d’écouter Bleu nuit où on voit une paire de seins à la demie-heure tandis qu’à Super Écran à chaque soir il y a un film XXX où l’on voit tout.

TQS doit s’orienter davantage sur l’information, le sports et humour. C’est ce qui est vendeur au Québec.

Mais si vous voulez mon humble avis et avis très réaliste, on pourrait également très bien fermer la chaîne 24 heureus sur 24. Dans le fond 110%, Jean-Luc Mongrain et Chantal Lacroix, les séries Bob Gratton ma vie/my life et 450 Chemin du golf, Loft Story, les Simpson, les émissions RPM, Flash et même Bleu nuit pourraient tous être récupérées par TVA et personne n’en verrait la différence.

Finalement 6 millions de francophones pour autant de chaînes de télé. Ça n’a pas de sens et il est évident qu’après TQS d’autres suivront et afficheront publiquement leurs difficultés financières.

Pensez-y au Québec en français vous avez les chaînes Teletoon, Vrak TV, Radio-Canada, RDI, TVA, LCN, TQS, Séries +, Canal D, Musique Plus, Musimax, Super Écran, RDS, RIS, Historia, Canal Évasion, ART TV, Meteomedia, Canal Vie, Z Télé, Canal Argent, Canal Mystère, Prise 2, Ciné Pop.

C’est beaucoup trop de chaînes pour 6 millions d’âmes francophones.
Imaginez un instant un dimanche soir où 1,5 million de personnes écoutent TVA, un autre 1,5 million écoutent Radio-Canada avec celui qui parle trop de ce que tout le monde a déjà parlé. Il reste donc 3 millions de téléspectateurs potentiels pour les 22 autres chaînes francophones. Si à part égale les 3 millions de téléspectateurs potentiels écoutent les 22 autres chaînes, cela donne des cotes d’écoutes d’environ 136 000 personnes par chaînes.

La réalité est tout autre. Ils ne sont pas 6 millions de francophones à écouter la télé en français le dimanche soir à 20h. De ce nombre plusieurs travaillent, d’autres écoutent un film sur DVD, d’autres lisent un bon livre, d’autres sont au cinéma, d’autres sont au restaurant, d’autres sont sur leurs ordinateurs ou devant un jeu vidéo ou encore simplement d’autres francophones écoutent la télé en anglais ou ne l’écoutent pas dutout et vaquent à multiples occupations autres que d’écouter la télé.

Avec ce que je viens de vous énumérez, disons qu’ils sont en réalité 3,5 millions de francophone a écouter la télé en français le dimanche soir à 20h.  Cela donne une moyenne de 22 700 téléspectateurs aux 22 chaînes qui restent à part TVA et Radio-Canada.  Aie aie aie!

Vous voyez c’est cela la réalité du monde de la télé au Québec. Il est évident que TQS et d’autres chaînes ne peuvent pas survivre dans une telle réalité.

Dans le temps, je remonte à 30 ans, le Québec n’avait que Télé-Québec, Télé-Métropole et Radio-Canada et tout le monde étaient heureux.

Vidéotron et la limite de 100 gigs

Vous savez récemment Vidéotron ont décidé d’imposer une limite mensuelle de 100 gigs à leurs abonnés aux services « Haute vitesse extrême ».

Malgré que plusieurs abonnés contestent cette décision devant divers instances.

C’est le droit à Vidéotron.

Cela m’amène à faire l’analyse suivante.

Je suis un gros consommateur d’Internet et dont je consomme en toute légalité et je n’arrive même pas à dépasser 20 gigs par mois de téléchargement même si nous sommes deux à utiliser la même connexion (sur deux ordinateurs différents) et que ma conjointe est une grande consommatrice de Youtube (Elvis et Johnny Cash oblige).

La limite qu’impose Vidéotron, 100 gigs, c’est l’équivalant de 25 DVD remplis de données par mois.

C’est quelque chose. C’est même énorme en terme de données. On parle de téléchargements quotidiens de plus de 3,5 gigs. C’est gargantuesque.

Maintenant ma question est la suivante. Combien d’abonnés qui se sont plaint à Vidéotron utilise le service « Haute vitesse extrême » à des fins légals? C’est à dire qu’ils ne téléchargent pas de films illégaux ou de MP3 via des sites comme Limewire.

Je ne connais pas la réponse mais je suis certain que c’est très peu.

Plusieurs abonnés dans différents blogs et forums mentionnent que la nouvelle limite imposée va leur empêcher d’utiliser Youtube comme ils le veulent.

Qu’on se comprenne bien ici. Un vidéo sur Youtube d’environ 5 minutes prends environ de 12 a 33 megs dépendamment de sa qualité. Une qualité DVD plein écran prend 167 megs du 5 minutes. Il y a très peu de ces vidéos sur Youtube.

Supposons que oui chez vous, vous avez trois ados à la maison qui sont constamment sur Youtube les soirs de la semaine chacun sur leurs ordinateurs (3).

Je veux bien mais les chiffres vont encore prouver que 100 gigs c’est au-delà de vos besoins.

Poussons cela à l’extrême. Supposons que les trois ados en question regardent au total 60 vidéos de 5 minutes sur Youtube. Cela fait 300 minutes de vidéos par soir (5 heures) à disons à une moyenne 10 megs de la minute pour chaque vidéo. Cela suppose donc une très bonne qualité de vidéo.

Ainsi donc vos trois ados consommeraient 3 gigs de données par soir pour 90 gigs par mois. C’est donc 10 gigs sous la limite imposée par Vidéotron.

À mon humble avis, là où ça fait mal pour les abonnés de Vidéotron « Haute vitesse extrême » c’est qu’ils ne pourront plus télécharger illégalement des films et des MP3. Un film de deux heures enregistré avec la qualité DVD, prend 4 gigs sur Internet. Bien sûr si chaque abonnés télécharge 3 films par soir, il consomme ainsi 360 gigs par mois.

C’est là que la limite de 100 gigs fait mal et que le monde se plaigne. Il ne faut pas chercher plus loin et faire passer Vidéotron pour un gros méchant qui veut imposer une limite.
Cette limite est tout à fait juste et avec pareil limite vous pouvez amplement faire des activités tout à fait légal sur Internet.

Le Parisien est fermé

Le mercredi 11 avril 2006, Les Cinémas Fortune Inc. ont vendu le cinéma Le Parisien. La dernière journée d’opération du cinéma Le Parisien a été le mercredi 11 avril 2006», explique le propriétaire dans un communiqué adressé aux professionnels du cinéma, sans donner de détail supplémentaire.

Quelle Montréalaise et quel Montréalais n’a jamais mis les pieds à ce cinéma qui avait pignon sur rue Sainte-Catherine Ouest?

J’aimais Le Parisien!

Mais qu’est-ce qui aura vaincu ce cinéma? Certes il aurait eu besoin de quelques rénovations côté écran et son.

Mais on ne ferme pas un cinéma pour cela.

Le Parisien est mort de sa belle mort parce que le cinéma se porte mal au Québec.

Le Parisien est mort de sa belle mort comme le Berri est mort il y a quelques années.

Le Parisien est mort parce que Hollywood produit des films moches depuis 3 ans.

Le Parisien est mort parce que les Québécois s’achètent des grosses télés et des cinémas-maisons et téléchargent des films du net ou se procurent des copies via le beau-frère ou encore se loue des DVD au Vidéo Dollar ou au distributeur automatique de DVD près de chez eux.

Le Parisien est mort parce que les Québécois plus pantouflards s’abonnent à Super Écran pour 11,99$ par mois ce qui est moins cher que deux entrées de cinéma avec pop-corn et liqueur qui leur reviendrait à 30$ pour un seul film.

Le Parisien est mort parce que de nouvelles salles plus grandes ont été construites à Montréal et qu’il y a plus de siège de cinéma de disponible qu’il y a de personnes désirant voir un film dans un cinéma montréalais.

Voilà pourquoi le cinéma Le Parisien est mort.

Voilà pourquoi d’autres salles de cinémas mourront aussi.

Le retour des Nordiques… sur DVD. C. difficile.


Alors que le rêve en couleur d’un éventuel retour d’une équipe de hockey professionnelle plane sur la Vieille Capitale, les Nordiques ont, en quelque sorte, repris vie. La compagnie québécoise Imavision lance le nouveau DVD format double ‘Les Nordiques, notre équipe’.

Le coffret, disponible au coût de 24,95 $, présente aux amateurs de hockey plus de quatre heures de souvenirs, partant de l’implantation de l’équipe de hockey à Québec jusqu’à son départ pour Denver. On y traite aussi de la forte rivalité Canadiens-Nordiques, l’arrivée des frères Stastny, le célèbre Vendredi saint, la saga Lindros et le but refusé d’Alain Côté de 1987.

Plus de 100 minutes d’entrevues réalisées en 2006 et de nouvelles séquences d’archives inédites ont été ajoutées au contenu de l’édition originale VHS lancée en 1998.

Le coffret sera disponible en magasin dès le mardi 14 novembre prochain. Ne vous garrochez pas trop vite sur ce coffret, c’est en quelque sorte ni plus ni moins qu’une version légèrement améliorée du coffret paru en 1998. Huit ans plus tard, à part ceux qui rêvent en couleur, les Nordiques sont davantage morts et enterrés et le petit peuple de la Vieille Capitale ne peut que pleurer davantage leur passage dans l’au-delà américain.

De toute façon quand on y pense comme il faut, collectivement nous avons bien autre chose à avoir au Québec avant le retour d’une gang de ‘cash sucker’ qui viennent patiner sur une patinoire.

Quand je pense à la situation de la bactérie c. difficile au centre hospitalier Honoré-Mercier, avec son personnel qui n’est pas en mesure d’assurer l’hygiène adéquat de son établissement, je me dis que le retour des Nordiques peut aller se faire voir.

Mais bon le peuple a besoin de divertissements pour oublier les conneries du passés de son gouvernement que pourtant le petit peuple a élu.

On dit que la fierté d’une nation se réflète dans la qualité des politiciens que son peuple élit…. Dois-je en rajouter? Pas étonnant alors qu’on réclame un coffret DVD des Nordiques.

DVD de Louis-José Houde


La semaine dernière j’ai acheté le DVD de Louis-José Houde. C’est un peu à reculons que j’ai acheté le DVD de cet homme qui parle plus vite que son ombre mais c’est aussi pour faire plaisir à ma blonde qui l’aime bien que je l’ai acheté.

Donc vendredi soir dernier nous avons écouté le spectacle sur le DVD. C’était très drôle. Franchement là, pour moins de 30$ et ce dans le confort de votre salon, vous riez pendant une bonne heure et demie.

Ce samedi soir nous avons écouté l’autre DVD, entre autre des moments de Louis-José en tournée. C’est moins drôle que le spectacle mais l’humour y est plus spontané. On peut découvrir que Louis-José est un naturel avec la réplique humoristique facile.

Bravo, j’ai bien aimé, Louis-José est très drôle c’est un bout en train naturel qui va chercher dans des sujets presque jamais abordés par d’autres humoristes.

Ce soir il anime le gala de l’ADISQ, je lui souhaite bonne chance, dans le fond quand on y pense comme il faut, il ne peut pas faire pire que l’imbécile à Guy Arrogant Lepage.

-Da Vinci Code

De ce temps là la presse et les bulletins de nouvelles font tout un tabac sur le film Da Vinci Code qui sort en salle ce vendredi.

Hier le film a été présenté au Festival de Cannes et nada… rien. La critique est unanime à dire que le film de vaut pas le roman.

Rien de neuf sous le soleil. Je ne suis pas un grand lecteur de romans mais ma curiosité m’a pousser à lire Da Vinci Code que j’ai acheté à 25,99$ chez Wal-Mart et revendu à 20$ deux mois plus tard sur un site d’annonces classées du Québec.

Le livre était pourri et avec des énigmes stupides et prévisibles, ne vous attendez pas à ce que la mégaproduction de 125 millions soit un chef d’oeuvre.

Si le sujet du livre avait été traité de la descendance de Jules César jamais Dan Brown aurait vendu 40 millions de copies de son roman. C’est le fait que l’Église Catholique ait décrié ce roman que cela a moussé les ventes d’un roman bien ordinaire et avec des énigmes prévisibles. Je soupçonne même Benny XVI d’avoir sa part de revenus dans les ventes de ce roman.

C’est le fait que le roman ébranle les colonnes du Vatican qu’il a été un succès. Les gens sont trop innocents pour croire à ce que les romans écrivent et transforme cela en vérité.

Que ça soit vrai ou nom que Jésus ait sauté Marie-Madeleine pour lui donner une descendance, on s’en câlisses-tu? À vous et à moi ça nous apporte rien et ça change rien dans nos croyances.

Vous voulez avoir du succès pour un roman. Petite suggestion. Écrivez un roman sur le fait que le prophète Mahommet aurait été gay ou encore qu’il a ultra-arrière-arrière-arrière-arrièrre-arrière petits fils le président de l’Iran Ahmadinejad. Bang! vous venez de vous mettre à dos un milliard de musulmans et votre livre sera un succès mais je donne pas cher de votre peau et vous devrez avoir des yeux tout le tour de votre tête le restant de votre jour. Parlez-en à Salman Rushdie.

Il faut vraiment être un piètre écrivain pour s’attaquer aux croyances d’une religion dans un roman. Il y a tellement d’autres sujets à traiter pourquoi la religion? Si Dan Brown avait écrit pareil roman en ébranlant la croyance des musulmans, il serait un homme mort. L’Église Catholique elle c’est connu, elle scandalise et moralise mais n’est jamais très loin derrière le scandale. On ne parlera pas ici de la façon dont l’Eglise Catholique a bâti sa fortune ou les règles strictes qu’elles dictent. Non et non.

Je sais qu’il y’en a encore qui sont encore assez naïfs pour croire que c’est avec leurs petits 2$ qu’ils donnent à la quête du dimanche que l’Église Catholique est devenue multi-milliardaire. Ce sont aussi les mêmes qui croient que la Chine est devenue une puissance économique parce qu’ils « achetaient des Chinois » à l’école quand ils étaient jeunes.

Certes l’Église Catholique n’est pas blanche comme neige comme tout les autres Empires religieux. Je vous ferez fi des détails.

Sachez que je crois en Dieu mais je ne crois pas à la façon dont l’Église Catholique m’a enseigné à lui rendre grâce. Le Prions en Église c’est de la merde, du lavage de crâne qui nous fait répéter mécaniquement devant le curé des phrases comme si on répondait à une chanson à répondre. J’ai 35 ans et je me souviens encore de ces putains de répliques que je disais à 15 ans à l’église.

Le curé dit « Il est grand le mystère de la foi »… et les gens répète mécaniquement « Nous proclamons ta mort Seigneur Jésus nous célébrons ta résurrection… etc. ».

En secondaire 1, le frère Millette, notre prof d’Anglais, avec son éternelle phrase « un stylo bleu ou noir », nous faisait apprendre les prières pour apprendre l’anglais. Là encore du parcoeur. Tu as 12, 13, 14 ans… tu peux pas comprendre la signification de ces mots et en plus en langue de Shakespeare.

Je vais vous éviter mon récital, car les répliques mécaniques du Prions en Église et les prières en anglais, 20 ans plus tard, je m’en rappelle tous. Enfin, presque tous pour les prières car dès secondaire 2, on nous avait bourré le crâne avec autre chose en Anglais.

Du parcoeur sans réfléchir aux mots, rien de moins, c’est ce que font le reste des fidèles fréquantant encore l’église le dimanche. Je retournerai à la messe quand l’Église Catholique aura évolué dans sa façon de faire. Avec Benny XVI, un ultra-conversateur comme Pape, je ne suis pas près de retourner à la messe de si tôt.

Pour la Confession, moi de raconter mes pêchés à un curé qui peut parfois aimer plus les petits servants de messes que son Dieu… j’ai bien de la misère avec ça. Car il y a eu multiples scandales sexuelles avec des curés et pourtant l’Église Catholique prône l’abstinence…

Souvenez-vous d’une chose essentielle. Les religions ont été inventé par des hommes afin de se regrouper, donc diviser, sous leurs différents dans leurs façons de croire en Dieu, Allah ou appelez-le comme vous voulez. Les Musulmans, les Bouddhistes, les Protestants ou les Catholiques ne sont pas meilleurs ou moins bons que vous dans leurs croyances.

Revenons à Da Vinci Code, moi je n’irai pas le voir ou je regarderai le film lorsqu’il tombera en spécial à 4,99$ dans la section DVD de mon Maxi. J’ai déjà tout vu le film dans ma tête quand j’ai lu le roman, alors à quoi bon le voir sur ma 32 pouces ou au cinéma? C’est sûrement ce qui est arrivé à Cannes hier. Les critiques devaient tous avoir lu le roman, donc il se sont emmerdés en regardant le film. Je suis certain que le film est d’une très bonne qualité technique, car Ron Howard est un excellent réalisateur, mais la qualité technique d’un film ne fait pas son succès.