La rentrée, adolescentes habillées ultra sexy, l’hyersexualisation et le port de l’unforme

Avec la rentrée ça y’est c’est reparti, dans les journaux, à la télévision: le retour du débat sur le port de l’uniforme à l’école.

Les jeunes filles habillées trop sexy effarouchent plusieurs personnes et voilà on repart le débat!

Pour deux semaines comme d’habitude et après ça va retomber aux oubliettes jusqu’à la prochaine rentrée.

C’est rendu le sport de la rentrée. Le débat sur le port de l’uniforme. On vas-tu finir par le régler ce problème?

On aime ça au Québec discuter, chiâler pour rien et ne pas régler les problèmes.

L’été les Québécois discutent et chiâlent qui fait pas assez beau.

L’automne à la rentrée les Québécois discutent et chiâlent sur les adolescentes habillées trop sexy pour l’école et on ramène le port de l’uniforme.

Un peu plus tard à l’automne les Québécois discutent et chiâlent que leur équipe de hockey est poche.

Rendu à l’hiver les Québécois se plaignent qu’il fait froid au Québec ça pas de bon sens endurer ça.

Venu le printemps les Québécois chiâlent pour les nids de poules et que les Canadiens ont encore été éliminés.

À l’année longue le Québécois se plaint que le prix de l’essence est trop cher mais personne ne se plaint du vin à 12$ le litre ou du milliard que les télés publiques dilapides avec nos impôts.

Vraiment si les Québécois étaient payer pour chiâler on aurait probablement la société au monde qui compte le plus de milliardaire.

Si les Québécois mettaient la moitié des énergies qu’ils mettent à chiâler mais pour régler des problèmes, on serait probablement une bien meilleure société.

Le problème entourant les adolescentes habillées trop sexy est celui-ci.

Le manque de jugement des parents face à leurs enfants. Les parents repoussent leur autorité sur les autorités de l’école.

Donc si l’école l’accepte, les parents l’acceptent.

Le problème est que l’éducation des enfants doit commencer à la maison. L’école ça existe pour la formation académique, point à la ligne.  On élève pas des enfants à l’école mais à la maison.

Évidemment le port de l’uniforme est refusé par plusieurs enfants et parents souvent au nom du droit de liberté d’expression.

Pourtant c’est drôle quand le monde se rend à un match de leur équipe préférée, on voit une grande partie de la foule habillée pareil et aux couleurs de leur équipe, au nom du sentiment d’appartenance.

Imaginez si les joueurs de hockey, de soccer, de baseball les athlètes aux Olympiques et que les policiers, les pompiers, les militaires, les agents de bord refusaient le port de l’uniforme… méchant chaos à prévoir.

Belle société ça serait n’est-ce pas?

La solution est pourtant simple. Adoption d’un code vestimentaire par tous les institutions académique du Québec et code qui doit indiquer clairement les sanctions en cas de non respect de celui-ci.

Ce code ne signifie pas pour autant l’adoption du port de l’uniforme mais d’établir des règles démontrant ce que c’est être vêtu convenablement pour se rendre à l’école.

Se rendre à l’école ce n’est pas se rendre dans un party du vendredi soir ou se rendre à une session de photo pour les magazine Playboy, Maxim ou Summum.

On se rend à l’école pour recevoir avant tout une formation académique essentiel pour son futur.

On a un code de la route pour utiliser les routes, pourquoi pas un code vestimentaire pour se rendre dans ces institutions académiques?

Où est passé le gros bon sens des Québécois et leur sens disciplinaire? Est-ce que les Paris Hilton, Pamela Anderson, Carmen Electra, Christina Aguilera, Britney Spears et Anne-Marie Losique de ce monde doivent être des modèles en terme de tenue vestimentaire à l’école? Je ne crois pas.

Que feront ces étudiants et étudiantes du Québec quand leurs futurs employeurs leurs imposeront l’uniforme et un code vestimentaire?

Jour I pour la NFL

C’est le jour I pour la NFL ce dimanche. C’est aujourd’hui qu’on connaîtra les équipes qui s’affronteront au Super Bowl.

Dans le second match les Patriots de la Nouvelle-Angleterre affronteront les Colts à Indianapolis. L’expérience des Patriots aura à mon avis le dessus sur les Colts. Rappelons que les Patriots ont gagné trois des cinq derniers Super Bowl avec Tom Brady au poste de quart-arrière.

Dans le premier match ce dimanche, le plus intéressant à mon avis, les Saints de la Nouvelle-Orléans affronteront les Bears à Chicago. Je le répète depuis près de six semaines, en fait depuis qu’ils ont écraser les Cowboys à Dallas, les Saints sont en mission cette année. Après avoir été forcer de jouer ailleurs qu’à leur domicile de la Nouvelle-Orléans, le Superdome, fortement endommagé par l’ouragan Katrina, les Saints ont retrouvé leurs partisans et cette énergie fait en sorte que le miracle continuera: ils triompheront aujourd’hui. La population de la Nouvelle-Orléans mérite que leurs Saints gagnent.

Je crois beaucoup à la pensée quantique et je pense que tous ensemble on peut aider les Saints à vaincre les Bears. Suffit de leur envoyer des ondes positives tout au long de la journée et pendant toute la durée du match.

Je me souviens du match d’ouverture de cette année au Superdome à la Nouvelle-Orléans. U2 avec Greenday avait interprété une version spécial de la chanson « The Saints Are Coming ». Un remake de la chanson originale de 1978 interprété par le groupe punk The Skids.

J’adore le remake de cette chanson (demandez aux oreilles de ma blonde ils vous le diront). Je trouve cette chanson énergique et selon moi elle contribue grandement au succès des Saints cette année. Le soir que U2 et Greenday ont interprété la chanson devant les 68 000 spectateurs du Superdome au match inaugural des Saints, ces derniers ont triomphé des Falcons d’Atlanta 23 à 3. Tous les spectateurs de ce match du Monday Night Football on tout de suite réalisés que quelques choses de magique c’était produit ce soir là devant une salle comble au Superdome, la première fois en 31 ans.

Alors tous ensemble on fait jouer la chanson, on la chante on la siffle… Que les Saints gagnent et triomphent par la suite au Super Bowl. La Nouvelle-Orléans le mérite et a besoin de cette victoire des Saints pour mettre un peu de joie dans leur vie après le désastre de l’ouragan Katrina.

Rien de mieux que de visualiser ce vidéo sur Youtube pour connaître la chanson.
Vidéo 1
Vidéo 2 (la version live de la prestation de U2/Green Day donnée au Superdome la chanson commence à 3:30)

Voici également les paroles de la chanson (version Superdome)

There is a house in New Orleans
They call the Superdome
It’s been the ruin of many a poor boy
God, I know I’m one

I cried to my daddy on the telephone, how long now
Until the clouds unroll and you come home, the line went
But the shadows still remain since your descent, your descent

I cried to my daddy on the telephone, how long now
Until the clouds unroll and you come home, the line went
But the shadows still remain since your descent, your descent

The saints are coming, the saints are coming
I say no matter how I try, I realise there’s no reply
The saints are coming, the saints are coming
I say no matter how I try, I realise there’s no reply
A drowning sorrow floods the deepest grief, how long now

Until a weather change condemns belief, how long now
When the night watchman lets in the thief, what’s wrong now?

The saints are coming, the saints are coming
I say no matter how I try, I realise there’s no reply
The saints are coming, the saints are coming
I say no matter how I try, I realise there’s no reply
I say no matter how I try, I realise there’s no reply
I say no matter how I try, I realise there’s no reply

Tom Brady dans la CFL

Imaginez un instant que le prolifique quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre annonce qu’il viendrait jouer du football dans la CFL…

C’est un peu l’équivalence en terme de nouvelle qui est tombée hier sur les fils de presse des salles de nouvelles sportives. David Beckham s’en vient jouer au soccer en amérique du Nord pour le Galaxy de Los Angeles de la Major Ligue Soccer (MLS). Évidemment avec un gros contrat en poche, 5 ans pour 250 millions américains cela inclus le partage des profits de la conscession et un chèque de paie garanti de 10 millions par année.

Ce n’est pas compliqué, Beckham s’en vient en amérique du Nord avec ni plus ni moins que le statut du sportif le mieux payé annuellement. Aucun sportif, tous sports confondus, que ce soit Tiger Woods, Shaquille O’Neal, Alex Rodriguez, Floyd Maywheater, Oscar De La Hoya, Tom Brady ou Jaromir Jagr, n’encaisse un chèque de paie annuel de 50 millions.

Ce qu’il y a de plaisant dans cette nouvelle est que le niveau de popularité de la MLS vient de monter d’un cran. Assurément la MLS touchera de meilleurs droits de télé et se verra demander de nouvelles concessions au travers de l’amérique. Hier à Toronto les lignes téléphoniques ne dérougisseaient pas à la billetterie de l’équipe locale de la MLS. On veut voir Beckham à Toronto et pour plusieurs espérer être assis près de son épouse Victoria, l’ex membre des Spice Girls. Hélas le calendrier de la ligue n’est même pas encore disponible.

Mais une chose est certaine, que les gradins seront bien garnis partout où Beckham ira jouer avec son équipe. Soyez assurés que l’arrivée de Beckham en amérique du nord attirera d’autres joueurs vedettes et peut-être même que cet événement vient de mettre un terme à l’hémorragie de bons joueurs sud américains qui s’exilent en Europe pour exercer leur sport de prédilections. Ainsi peut-être que les prochains Ronaldo, Ronaldhinno et compagnie joueront dans la MLS plutôt que dans une ligue européenne.

Certes le meilleur soccer de Beckham est derrière lui mais il a encore du très bon soccer devant lui. Mais détrompez-vous, ce n’est pas un ‘has been’ et il sera une grande contribution pour la MLS. Après tout, Beckham n’a que 31 ans, il a joué avec et contre les plus grand du monde du soccer. C’est smple, Beckham c’est le Zidane anglais, plus sympathique et le coup de boule en moins.

Maintenant LA question. À quand une franchise de la MLS à Montréal? C’est beau l’Impact de Montréal mais tout de même ce n’est qu’une équipe de la première division de la USL, une ligue qui n’a rien à voir avec la MLS.

C’est le jour J demain pour le football collégial américain

De tous les événements sportifs de la planète, après le Super Bowl, c’est la finale du football collégial, la NCAA, aux États-Unis qui compilent le plus de téléspectateurs en amérique du nord.

En conclusion de la très populaire saison des bowls, c’est demain soir en directe de l’University of Phoenix Stadium, à Glendale en Arizona que sera présenté le championnat de la NCAA entre Florida (#2) qui visite Ohio State (#1).

On estime les cotes d’écoutes à plus de 100 millions de téléspectateurs pour les États-Unis seulement.

Ha bien sûr vous voulez une petite prédictions… Bien je dirais Ohio State par la marque de 31-24.

Il y a quelques années des journalistes canadiens se sont penchés sur le tel engouement pour le football collégial aux États-Unis. Savez-vous ce que répondait la plupart des gens interrogés dans cette enquête? « Ils sont jeunes et ils jouent pour le sport et non pour l’argent comme dans la NFL. » Intéressant n’est-ce pas?

2007 sur un bon pied

Télévisuellement on ne peut que commencer 2007 sur un bon pied.

Saddam Hussein est chose du passée. J’aurais aimé en dire autant des folies de Myriam Bédard, Paris Hilton et Britney Spears mais il en est malheureusement autrement. Pour parler brièvement de Britney, paraît qu’elle se serait endormie dans un bar. L’histoire ne dit avec qui ni dans quel état d’ébriété. Bien quoi? Il peut y avoir plusieurs état d’ébriété. Léger, avancé, coma etc… La seule parmis Britney, Myriam et Paris qui a de l’espoir c’est Myriam Bédard. Elle au moins ça se soigne son problème. Les deux autres sont des causes perdues ou presque.

À TQS on ressortira des boules à mittes dès la semaine prochaine, le bon vieux Pierre Marcotte. L’homme qui rit plus vite que son ombre. Le Suzanne Lapointe masculin. Il animera un jeux télé « Les stars de la pop ».

De mon côté j’ai hâte en février pour voir de quoi aura l’air l’émission de télé-réalité animée par la fille avec le visage aux traits de gars mais avec un corps de déesse, Mahée Paiement. Toujours à TQS, l’émission Portfolio, portera sur les coulisses du milieu de la mode.

Encore plus intéressant, les matchs éliminatoires commencent dès ce week-end au football de la NFL (go! Cowboys go!), ce qui dans un mois nous mènera au plus gros événement télévisuel de l’année, le Super Bowl.

Décidemment on commence l’année 2007 du bon pied. Je flotte.

Mais ne soyez pas inquiets, 2007 comprendra également son lot de bêtises télévisuels. Britney et Paris à eux seuls feront la manchette plus d’une fois dans nos bulletins de nouvelles et magazines hebdomadaires à potins.
Du côté du Québec soyez assurés que d’autres scandales de l’ampleur de celui créé par Lucie Laurier verront le jour.
Pendant ce temps à 110% on continue de parler tout le monde en même temps pour s’obstiner et trop souvent dire la même chose d’une façon nuancé.

Football universitaire canadien

C’est mon collègue JFO. qui doit être content. Son équipe, le Rouge et Or de l’Université Laval de Québec, s’en va au championnat canadien du football universitaire. Cet après-midi ils ont écrasés les Axemen d’Acadia par la marque de 57 à 10.

Les joueurs du Rouge et Or se rendront donc à Saskatoon, en Saskatchewan, en vue du match de la Coupe Vanier, qui aura lieu samedi prochain. Ils feront face aux vainqueurs du duel qui oppose plus tard aujourd’hui les Gee Gees d’Ottawa et les Huskies de la Saskatchewan.