Radio-Canada et les jeux de Pékin: gaspillage criant de fonds publics

J’apprends ce matin que sur les 207 personnes de Radio-Canada affectées à la production des Jeux, seulement la moitié, 107, se rendront à Pékin, en Chine.

Jusque là, rien de nouveau, c’est comme ça depuis au moins trois présentations des Jeux à cette antenne.

Sauf que…. qu’on apprend que Michel Villeneuve animera quotidiennement La zone olympique, en direct de Pékin, à 19h30.

Que Céline Galipeau et Jean-François Lépine présenteront tour à tour À l’heure de la Chine à 19h, de là-bas.

Le comble…  Même Jean-René Dufort y sera pour réaliser un reportage par jour.

Quel beau gaspillage de fonds publics.

Allons-y envoyons 107 personnes, c’est le contribuable qui paie.

Fort heureusement, ces Jeux Olynpiques seront les derniers de Radio-Canada avant longtemps.

Rappelons que CTVglobemedia a obtenu les droits de diffusion des Jeux de 2010 et de 2012 pour TQS et RDS.

J’imagine qu’à TQS, le réseau broche à foin, on aura droit à une webcam dans les piscines olympiques pour suivre la natation et les plongeons.

Qu’est-ce que en 2008, vous préférez, comme citoyen du Québec?  Des salles d’urgence et des écoles efficaces ou des jeux diffusés à la télé d’État?  Il est là le vrai choix.

Une société doit faire des choix douloureux celui-ci en est un.    On ne peut pas tout avoir endettés publiquement comme nous sommes au Canada, au Québec.

Il est alors grand temps qu’on privatise Radio-Canada et Télé-Québec.  C’est ainsi plus d’un milliard de dollar qui pourrait être injecté dans le réseau d’éducation et de la santé.

Quand on y pense, dans ce beau grand système politique canadien et québécois, les têtes à claques sont vraiment les contribuables.  Il est temps que ça change.

En matière de télévision, vive le privé!

Jean-Luc Mongrain quitte TQS

Tout le monde en parlait sauf lui, voilà c’est officiel, Jean-Luc Mongrain quitte TQS.

Rien d’étonnant, TQS est devenu un canard boîteux et les nouveaux proprios devront se débrouiller sans leur star de l’heure du souper.  Le départ de Jean-Luc Mongrain laisse un trou béant à cette heure d’antenne tout réseau confondu.

Mongrain c’est vendeur pour un réseau et même s’il a annoncé qu’il prenait congé de la télé, ne vous inquietez pas SRC et TVA vont le courtiser.

Revenons à TQS est-ce que le mouton noir survivra?  Chose certaine l’émission de Mongrain devait générer de belles recettes publicitaires qui a le potentiel pour remplacer JLM à cette heure?  C’est certainement pas Guy Fournier qui pourra faire cela.

Je verrais bien Stéphane Bureau mais je me demande si on n’assistera pas au retour de Denis Lévesque à TQS…. Même que certains ont déjà avancer le nom de Jeff Fillion.  On se calme!  Jean-René Dufort un coup parti…

Histoire à suivre…

Les jeudis soir télé

Wow.  Je suis épaté du choix télé offert par notre trio vedette des chaînes francophones standards pour la case horaire 19h30 – 20h00.

Radio-Canada:  Infoman qui en rajoute sur la commission Johnson et qui se moque du maire de Ville de Saguenay.

TQS:  Loft Story 4

TVA: Star Système

Incroyable!

Est-ce qu’on identifie un peuple par sa télé ou le peuple s’identifie à la télé ?  Telle est la question que je me pose.

Méchante claque sur la gueule.

Ha mais je vous vois venir.   Y’a d’autres chaînes standards.

Bien sûr à Télé-Québec il y’avait pour la même case horaire de 19h30 – 20h00 « Ça manque à ma culture ».  L’émission recevait France D’Amour et un… tatoueur du nom de Pierre Chapelan.

Scusez mais ça fait dur.  Manquait plus que Paris Hilton et je faisais une syncope.

Alors maintenant je me pose une autre question.  Les proprios des canaux conventionnels (TQS -TVA – Radio-Canada exception de Télé-Québec qui n’a pas d’autres chaînes mais complice du fait qu’elle offre parfois un contenu médiocre) nous passe-t-il de la merde pour qu’on se dirige vers les canaux spécialisés qui sont sous leur gouvernance?  Bien sûr on pouvait se diriger vers ART TV ou RDI si on ne voulait pas voir l’imbécile heureux à Jean-René Dufort (heureux de faire son métier en étant grassement payé avec les impôts du peuple).

On pouvait également se diriger vers des stations locales de Cogéco Câble ou des stations de leur co-partenaire dans TQS, CTV Globemedia.  Ainsi on pouvait se diriger vers RDS.

Évidemment si on n’aimait pas voir Star Système on pouvait se diriger vers l’une des autres chaînes de Quebecor Media (LCN, Canal Argent pour ne nommer que celles-là).

Vraiment il serait grand temps de faire un ménage sur ses canaux et de nous ramener de bonnes émissions et sur moins de chaînes.

Après ces mêmes télédiffuseurs se demandent pourquoi de plus en plus de gens au Québec s’installent des coupoles américaines et écoutent des émissions sur des canaux américains.

Bon sens.  Je les comprends.

Oui mais c’est en anglais que vous allez me dire.

Écoutez-moi bien.  Si on me donne le choix d’écouter des imbécilités en français ou un peu de culture en anglais sur des réseaux américains, le choix me sera très facile à faire.

Ce n’est pas toujours parce que l’émission présentée est produite et diffusée au Québec que c’est automatiquement meilleur.

La preuve en est que même durant l’émission Virginie un personnage dis à  l’autre « Common sit down »…  Vers 19h15 en français sur la télé d’État, payée avec vos impôts.

Un ménage s’impose et ça presse.  Parce  que pendant ce temps on paie de plus en plus cher pour la télé et pour de moins en moins de qualité concentrée.  On a plus de choix mais également plus de médiocrité. Il est temps que ça cesse.

Radio-Canada, ses idiots et Laflaque.

Ceux qui me connaisent, savent très bien que pour moi Radio-Canada est d’une inutilité totale. Je me reprend, Radio-Canada est inutile parce qu’elle est subventionné par l’État donc par les contribuables.

Elle n’a pas sa raison d’être sous sa forme de financement actuelle. Compétitionner les télés privées avec des deniers publiques c’est l’insulte suprême pour les entrepreneurs privés.

Seule une télé d’État avec budget quasi illimité peut engager des idiots comme Guy. A. Lepage, Jean-René Dufort et Guy Fournier et encore nous passer en ondes des has been à la Bernard Derôme.

Voici une présentation du trio des idiots de Radio-Cadenas oops pardon, Radio-Canada.

Guy A. Lepage, se pense encore tout permis de dire ce qu’il pense et même après avoir fait un fou de lui en garrochant le Félix de Richard Desjardins au gala de l’ADISQ de 2004. C’est là que j’ai commencé à trouvé Lepage un imbécile. Vraiment c’était poche de la part de Lepage de garrocher le trophée d’un artiste autant impliqué que Richard Desjardins. Dans le blogue de son émission Tout le monde en parle, Lepage critique Laurent Baffie qui s’est eclipsé des coulisses de l’émission jeudi dernier avant de passer sur le plateau. Monsieur Baffie était supposé être le 5e invité de la soirée et il a déguerpi. Mais Guy. A, pauvre con que tu es, pourquoi ne pas l’avoir passé après son compatriote, Ardisson? Je trouve qu’il y’aurait même pu avoir double entrevue et faire une co-animation France – Québec de l’émission Tout le monde en parle. Ça été vraiment loupé de ta part, mais bon si Guy A. manque d’imagination, on peut pas plaindre Baffie. C’est poche que Baffie soit partie mais c’est très morron de l’avoir placé 5e invité alors que son pote Ardisson passait 1er. Tout le monde en parle en France ce n’est pas que Ardisson mais aussi Baffie. Tu l’as donc insulté en le plaçant 5e sur la liste, Baffie s’est dit, « fuck je manque le vin avec Ardisson et voilà que moi je serai le 5e invité sur le plateau ». Il a quitté et j’aurais fait pareil. De toute façon sans Ardisson et Baffie, y’aurait pas eu de Tout le monde en parle au Québec. Alors c’était la moindre des choses de placer Baffie 2e sur la liste des invités. Selon son blogue, monsieur Lepage dit qu’il “étamperait” Baffie s’il le rencontrerait. Moi je souhaiterais le contraire que Baffie en sacre une bonne à la face de baveux et de condescandant de Lepage.

Guy Fournier ne laisse personne indifférent depuis son implication dans le monde télévisuel. Sa dernière déclaration face aux libanais qui selon monsieur Fournier permettrait la bestialité au Liban. Déclaration effectuée dans une entrevue au Magazine 7 jours alors Fournier occupe le poste de président du conseil d’administration de la Société Radio-Canada. De plus, dimanche soir à l’émission de l’autre idiot, Tout le monde en parle, Guy Fournier faisait l’apologie du plaisir de la défécation. Ce mardi, Guy Fournier a remis sa démission comme président du conseil d’administration de la SRC. En passant, n’est pas plus intelligent celui qu’il l’avait embauché à ce poste. Comment quelqu’un pouvant écrire une chronique dans le Magazine 7 jours de l’empire Québécor pouvait en même temps être président du conseil d’administration de la SRC? Était-ce la preuve que c’était un poste bidon et que monsieur Fournier avait amplement le temps d’écrire sa chronique du 7 jours?

Jean-René Dufort… un imbécile heureux qui semble se prendre au sérieux qui ne me fait pas rire dutout à son émission Infoman et qui a une voix fatiguante tant à la radio qu’à la SRC. Juste à penser qu’un gars peut participer à une émission dont le titre est “En attendant Ben Laden”… yark! On dirait que ça l’amuse de faire le niaiseux. C’est tellement naturel qu’il doit l’être.

Bref, trois imbéciles grassement payés par les contribuables. Qu’attend on pour réserver le même sort à Lepage, son co-animateur Turcotte et Dufort? Out! Les trois.

J’ai trouvé de très mauvais goût le bout de Laflaque dimanche soir caricaturant la sortie de prison de Guy Cloutier… de très mauvais goût.

Mais Radio-Canada, c’est de mauvais goût et il y a juste là qu’on peut voir ça. Parce que la télé est géré avec des deniers publics, on se croit tout permis. Qu’on privatise ça OPC et qu’on y fasse le ménage.