Earl Jones retrouvé mort. Vincent Lacroix battu à mort.

Voilà le genre de titres qu’on pourrait retrouver dans la presse écrite ou aux bulletins de nouvelles de fin de soirée un moment donné.

Je ne comprends pas poiurquoi la justice a remis en liberté Earl Jones et même récemment Vincent Lacroix, avec une liberté conditionnelle.

Savez-vous quel est le sentiment de perdre de l’argent chez les gens pauvres?
Ce sentiment est encore plus grand chez les riches.

Menacée est la vie de tous individus ayant générés des fraudes aussi grande que Vincent Lacroix ou Earl Jones.

Aux États-Unis ils n’ont pas niaiser avec le puck. Bernard Maddoff est en prison pour 150 ans. il va crever là.

Ici le système judiciaire envoie presque le message, escroqué les gens, vous sortirez après deux ans et pourrez jouir des millions que vous avez planqués.

Il serait grand temps qu’on revoient les peines pour des crimes économiques de cette envergure.

Veut-on d’une justice qui rit de nous ou d’une justice qui punit les gens fautifs et donne l’exemple à d’autres qui seraient tentés par les mêmes crimes?

Là est la question.

Pour l’instant avec de crimes similaires, notre justice québécoise, canadienne, rit de nous.

Parlant d’Earl Jones, heureusement qu’il y a sa cause dans les journaux (La Presse Affaires pour pas ne le nommer) car sinon son contenu serait d’un ennui total.

Laval: Arrêté pour menaces sur Facebook

J’apprends ce matin sur les ondes de LCN et du 98,5 FM qu’un jeune homme de 19 ans a été arrêté pour avoir proféré des menaces sérieuses contre la police de Laval sur le réseau social Facebook.

Il comparaîtra aujourd’hui au Palais de Justice de Laval.

L’individu a manifesté son intention de faire exploser une voiture patrouille et même le quartier général sur la page d’un groupe créé sur Facebook dont le but est d’échanger des propos haineux envers le corps de police lavalois.

Le jeune avait également lancé une invitation à tirer des balles de peinture sur des voitures patrouille.

Exprimer sa haine je crois que ça peut se faire avec humour comme certains le font avec une équipe de hockey dans des blogues (Leafs Sucks, anti-habs… etc…) Mais faire des menaces de la sorte qu’elles soient livrées derrières  son clavier ou dans quelconque médias, je crois que c’est à prendre au sérieux.

Ha le « Laval life ».  Si on avait pas cela à Montréal je crois qu’il y aurait moins d’encre gaspillé dans les journaux et on aurait plus de place dans notre métro.

Combien de fois dans les manchettes judiciaires, des commerces et des invidivus de Laval sont impliqués?

Non parfois le Bronx de Montréal n’est pas que le quartier St-Michel mais souvent l’Île au nord de la grande ville.

Le flop de l’année? Hasta la Vista baby.

Le 30 janvier prochain sort Windows Vista, le nouveau système d’exploitation de Microsoft pour ordinateur personnel.

La grosse machine marketing de Microsoft sera utilisée à fond et croyez-moi tout le monde sur la planète connaîtra le mot Vista. D’autant plus que Microsoft pourra utiliser le Super Bowl pour présenter une publicité de son nouveau OS. Rien d’officiel n’a encore été annoncé mais le Super Bowl survient cinq jours après le lancement de Vista. Soyez certains qu’après mardi prochain, vous verrez à la télévision et dans les journaux les lettres V-I-S-T-A.

Je prédis que Vista sera le flop de l’année, bref un flop pour Microsoft. Disons-le tout de suite Vista ne sera pas dans le monde PC la même révolution que Windows 95 avait eu sur son prédécesseur Windows 3.11 for Workgroups ou Windows 3.1.

Vista, pour avoir vu une démonstration n’est ni plus ni moins que de la poudre aux yeux du maquillage graphique à la Mac d’Apple. Monsieur et madame tout le monde n’en verront pas la différence sauf pour l’interface graphique qui change. Mais l’utilisateur ordinaire d’un PC n’en fera pas plus avec Vista. La seule chose que Vista fera de plus pour l’utilisateur est de lui coûter plus cher.

Certes Microsoft vante la sécurité de Vista mais soyez assurés que le mois suivant sont lancement, une faille de sécurité sera décelée dans Vista. Un classique pour Microsoft et ses systèmes d’exploitation. Elle a très mauvaise réputation de ce côté.

L’autre désavantage de Vista est que son adoption par les grandes entreprises tardera. Actuellement les grandes entreprises sont à migrer leur serveur Exchange et Windows vers les nouvelles versions disponibles par Microsoft. Ces entreprises ne sont pas tous des pompes à fric et elles doivent faire face à de nombreux coûts technologiques en plus des coûts usuels. Ça ne sera pas cette année et probablement pas l’an prochain que les entreprises migreront à Vista car cela coûte très cher, par exemple. pour une entreprise de 3 000 PC. On parle d’une moyenne de 800$ par PC pour migrer à Vista cela inclus les coûts de formation de l’employé, d’installation du logiciel, de mise à jour au besoin des composantes du PC et l’acquisition de la licence Vista. Si l’entreprise migre en même temps, ce qui est souvent le cas, vers la suite bureautique Office 2007, les coûts de migration grimpe en moyenne à 1 500$ par PC. Donc si je reviens à mon exemple d’une entreprise avec 3 000 PC, cela donne des coûts variant de 2,4 millions à 4,5 millions pour passer à Vista et/ou Office 2007.

Les dirigeants de ces entreprises vont tous se poser la même question avant de migrer : Quelle est la plus value de migrer à Vista? La grande réponse à laquelle les chefs d’entreprises arriveront est : AUCUNE. Donc la plupart retarderont le plus possible la migration vers Vista il se pourrait même que certains qui utilisent Windows XP ne migre à Windows Vista que dans deux ou trois ans, voire, à la seconde mouture de Vista.

Je suis moi-même informaticien professionnel depuis 15 ans (20 ans si j’inclus ma vie non-professionnelle et que j’utilisais un PC) et je ne migrerai pas à Vista aucun de mes cinq PC. Je qualifie Vista de ‘bébelle’ et je peux très bien me passer du moins pour au moins deux à trois ans. Je suis certain que d’autres comme moi agiront dans le même sens. Ce qui fait que Microsoft sera pris avec un gros Flop. Pour s’ajuster à la mauvaise réaction du public et des entreprises elle n’aura d’autre choix que de baisser les prix ou donner des « add-ins » pour que le consommateur l’utilise. Je vais même vous prédire que Vista sera la dernière version de Windows que Microsoft vendra. La version de Windows qui suivra Vista, sera totalement gratuite plus les frais d’expédition et de manutention. Microsoft donnera son système d’exploitation mais montera le prix de ses logiciels.

Quand je pense qu’un ami va faire la file au Best Buy pour s’assurer d’être dans les premiers à se procurer, comme il dit, « la totale », soit la version Vista Ultimate mise à jour à 299$ pièce. C’est triste, quel gaspillage d’argent!!! En plus j’ai entendu dire que certaine personne irait jusqu’à prendre congé pour s’assurer de mettre la main sur le système d’exploitation et l’installer sur leur ordinateur. Si Microsoft a observé Nintendo et Sony avec leurs consoles parues peu avant les fêtes, peut-être qu’eux aussi vont créer une rareté pour susciter un engouement et une surenchère qui sait?

En terminant, en 2007, il est possible d’acheter un ordinateur avec Windows XP Media Center installé dessus et d’utiliser la suite bureautique Open Office qui est gratuite à télécharger et tout aussi fonctionnel que Office 2007. Votre ordinateur vous coûtera moins de 600$ (750$ avec moniteur LCD) et vous serez aussi efficace que n’importe lequel des utilisateurs Vista avec Office 2007. C’est ce que votre humble serviteur a fait et il est très satisfait.

Jacynthe René… mieux vaut en rire.

Certes dénoncer un producteur qui propose des rôles en échange de la couchette c’est une chose. Madame René ne fait plus grand chose à la télé depuis un bout. J’imagine qu’elle avait besoin de publicité, ainsi le journaliste du Journal de Montréal l’a aidé à mousser un peu sa popularité dégringolante.

Mais revenons au fond de l’histoire, pourquoi tant décrier des producteurs qui agissent ainsi? Il n’y a certainement pas que les producteurs qui proposent mais plusieurs actrices ou même acteurs doivent le faire. Je couche avec toi et tu me donnes tel rôle.

Voyons, ce genre de truc ne se fait pas que dans le monde de la télé et du cinéma. Ce n’est pas d’hier que dans les grandes entreprises cette forme de prostitution déguisée est utilisée pour obtenir promotion ou augmentation ou même contrat.

Cette histoire mise à la une du Journal de Montréal est rien d’autre qu’une tempête dans un verre d’eau déguisée en publi-reportage pour Jacynthe René. Oui la situation est inacceptable mais il ne faut pas penser qu’il y a seulement les producteurs qui agissent ainsi.

Faut vraiment être rendu bas pour que Madame René utilise un tel moyen afin de mousser sa popularité. Se limiter à la dénonciation à la police et à une discrétion aurait été le comportement à adopter ici.

Ce matin j’entend à la radio et je lis dans le journal que Madame René est furieuse du reportage du journaliste du Journal de Montréal. Ici je m’adresse directement à madame René. « Voyons donc toi, avec ce reportage, tu redeviens populaire toi qui tombait dans l’oublie et qui est encore associée à un rôle minable dans la série Diva, diffusée en 1997, il y a plus de 9 ans (sic!). Arrête d’être frustrée et furieuse tu viens d’obtenir ton 15 minutes de gloire. Les rôles vont suivre, soit pas inquiète t’aura pas besoin de coucher ».