Maxime Bernier à la tête de l’ADQ… Julie Couillard ministre de la Justice, André Arthur ministre des Finances?

Je lisais dans La Presse que certains membres de l’ADQ voient Maxime Bernier à la tête de l’ADQ, bref celui qui remplacerait Mario Dumont.

J’ai ris sans bon sens quand j’ai lu ça.

Tiens pourquoi pas Julie Couillard ministre de la Justice et André Arthur ministre des Finances avenant une victoire majoritaire des adéquistes.  Tout un gouvernement n’est-ce pas?  On pourrait en rajouter mais bon…

Parlons plus sérieusement ici.

Si l’ADQ veut survivre elle doit changer son nom.  C’est quoi un adéquiste au sens politique.  Bon sens c’est rien.  En politique t’es libéral, conservateur, d’extrême gauche, d’extrême droite, socialiste, communiste ou bien créditiste (qui vit sur le crédit???).  Mais adéquiste, ça n’existe pas un adéquiste au sens politique.

Si l’ADQ veut survivre elle doit se nommer Parti Conservateur du Québec.

Parce que oui des conservateurs il y en a au Québec.  Ils ont été nombreux à élire Brian Mulroney sur la scène fédérale.  Ils ont été  jadis nombreux à élire des premier ministres québécois conservateurs, Pierre-Joseph Olivier Chauveau, Gédéon Ouimet, Joseph-Adolphe Chapleau, Joseph-Alfred Mousseau, John Jones Ross, Louis-Olivier Taillon, Charles-Eugène Boucher, Edmund James Flynn et même Jean Charest, un libéral, mais jadis un conservateur au niveau fédéral.

Alors pourquoi pas un retour au Parti Conservateur du Québec?

Sur la scène fédérale, si Stephen Harper le petit gars de Calgary aurait été, Stéphane Hardy le petit gars de Matane, il aurait été élu majoritaire.  Mais un anglais ça fait toujours peur aux québécois.

Maxime Bernier premier ministre du Québec à la tête du Parti Conservateur du Québec….  Pourquoi pas, après tout ça ne peut pas être pire que Jean Charest, premier ministre libéral, le roi de l’inertie.

Mais Mario Dumont premier ministre du Québec à la tête du Parti Conservateur du Québec, ça sonne aussi bien.  Mario Dumont devrait rester, sous une bannière conservatrice provinciale, ça infuserait du renouveau à son parti.

Julie Couillard nue

En regardant les statistiques de ce blogue je constate que beaucoup de gens l’atteignent en cherchant des choses utiles.

Mais j’en ai un peu marre que des gens atteignent ce blogue en cherchant “Julie Couillard nue” dans les moteurs de recherche.

Il me semble qu’il y a mieux à chercher sur Internet.

Bien ceux qui cherchent cela seront servis parce qu’ils tomberont sur cet article sans trouver  ce qu’ils cherchent.

Ça n’a aucun bons sens même que c’est très choquant.

Julien et Maxime – Julie et Maxime – Maxim et Julie

C’est fou parfois comment certains prénoms sont destinés à faire parler d’eux dans l’actualité.

Julien Rémillard et Maxime Rémillard de TQS

Julie Couillard et Maxime Bernier

On s’ennuit de Maxim Roy dans les publicités de Toyota et Julie Snyder est enceinte jusqu’aux oreilles.

Bah! je sais c’est du cabotinage mais ça me fait du bien de vous en parler.

Qu’on en commun Sarah Palin, Julie Couillard et Josée Verner

Allez je repose ma question.

Qu’on en commun Sarah Palin, Julie Couillard et Josée Verner?

Simple elles font parler d’elles sur Internet, en fait elle devrait commencer à collectionner activement les articles où l’on parle d’elle.

J’ai écouté la semaine derniàre à la télé une partie du débat entre les candidats à la vice-présidence aux États-Unis et madame Palin m’a drôlement impressionné.  Davantage que Julie Couillard et Josée Verner, bon vous me direz que les deux dernières ne feraient pas le poids contre la tigresse de l’Alaska.

Parlant de Julie, une autre cette fois-ci, j’ai remarqué au Banquier dimanche soir dernier que Julie Snyder est comme on dit ici « en balloune jusqu’aux oreilles ».

Vraiment il faut admirer la dame de se présenter ainsi devant les caméras.  Pas pour le look, ça on s’en fou, mais être sur un plateau, enceinte comme ça, il y a une grande démonstration de courage ici.

Stéphane Dion devenu plus important que le Yellow Cake

La nouvelle a passé inaperçu le week-end dernier à la télé, mais du « yellow cake » en provenance de l’Irak a transigé par le port de Montréal, à destination d’un usine de Cameco en Ontario et ce sous forte escorte américaine.

Le Yellow Cake c’est quoi?

C’est un concentré d’uranium, une poudre qui n’est pas soluble dans l’eau et qui contient environ 80% d’uraninite, fondant à environ 2878 °C.

On ne parle pas ici de tourbe, de cartes de hockey, ou d’un dessert de Maman Dion, bon sens!  On parle d’uranium, un combustible radioactif en provenance d’Irak et on a transigé cela par le port de Montréal et cela a circulé dans notre belle province, direction Ontario.

Pendant ce temps nos « zournalistes » des empires Gesca et Québécor nous parlaient du voyage de Stéphane Dion en Alberta pour vendre son impossible Green Shift et pas un un seul suivi sur le yellow cake irakien.

On nous a aussi parlé de l’obstination entre René Angélil et l’organisation poche du 400e anniversaire de Québec concernant le prochain spectacle de Céline.

Faut l’aimer notre fafan national.  Parce que le yellow cake qui provient d’irak sous forte escorte américaine est probablement un plus gros problème pour notre sécurité nationale que Julie Couillard a pu l’être.

Tabarnak!

Dans quel pays de caves vivons nous?

« Merci Vincent », doit dire Julie Couillard

Alors que le scandale Norbourg a refait surface avec de nouvelles arrestations dans le dossier, dont VIncent Lacroix arrêté de sa cellule hier, voilà que l’affaire Julie Couillard se dissipe tranquillement dans ces chers La Presse et Radio-Canada.

Mais attention, s’il y’a rien de nouveau côté actualité au Québec, les deux portes étandards du Parti Libéral du Canada reviendront à la charge rapidement.

Deux sources de nouvelles toujours crédibles surtout quand ils parlent de Québécor et des acteurs de cette empire.  On a qu’à lire ce matin dans La Presse un petit article sur une autre Julie, Snyder celle-là et de Star Académie.

Ha vraiment, ces médias qui essaient de nous manipuler plutôt que de nous informer.  C’est si petit le Québec.

Le festival Julie Couillard se poursuit

Deux pages dans La Presse d’aujourd’hui et il ne se passe pas un bulletin de nouvelle télévisé depuis 3 semaines sans qu’on parle d’elle.

Non mais deux pages pleines dans La Presse.  Ça commence vraiment à ressembler à une campagne de salissage du gouvernement conservateur.

Est-ce que Miss Couillard sera LA cause qui fera tomber le gouvernement conservateur?

Est-ce que les libéraux de fafane Dion sont prêts à aller en élection?  J’ai oui-dire tout mais pas ça dans le camp des libéraux fédéraux.  D’après moi une déconfiture des libéraux en élection et Stéphane devra se trouver un nouveau job.  Non mais avouez que le comportement des libéraux lors des votes en chambre me donne entièrement raison.  On préfère ne pas voter plutôt que de renverser le gouvernement et de risquer de perdre la face.  Vraiment on achète du temps emprunté du côté des libéraux.

Et si c’était les conservateurs qui avait orchestré la venue de madame Couillard dans l’entourage de Maxime Bernier afin de créer un faux scandale et d’essayer de gagner une majorité en élection face à un Stéphane Dion totalement oisif comme chef de l’opposition officielle?

Dois-je vous rappeler que les conservateurs de Stephen Harper ne peuvent pas déclencher d’élection avant la fin de leur mandat de 4 ans, nouvelle loi oblige?  Seul un renversement du gouvernement peut déclencher des élections au fédéral.

Non mais La Presse donne tellement d’importance à Julie Couillard que j’ai l’impression que si elle jouait au golf on nous la montrerait meilleure que Tiger Woods. 

Vraiment je pense qu’il faut prendre l’ampleur que La Presse donne à Julie Couillard avec un gros grain de sel.

C’est une tempête dans un verre d’eau tout cette histoire.

Le conflit Tibet – Chine est bien plus important que Julie Couillard.

Que nos athlètes se rendent aux jeux de Pékin, un pays communiste sans aucun droit de l’homme, en août prochain me questionne davantage que la présence de Julie Couillard dans l’entourage du ministre démissionnaire.

Julie Couillard vue dansant Chez Parée?

Lire et écouter des nouvelles c’est toujours plaisant.

Mais lire des nouvelles à répétition sur la même personne pour un scandale qui est plus près d’une tempête dans un vers d’eau que d’un scandale nationale c’est déplaisant.  Surtout que la personne en question n’a pas été traduit en justice.  C’est encore pire de lire autant de nouvelles sur elle.

C’est ce que La Presse et RDI (Radio-Canada) nous servent depuis deux semaines.

Du pure Julie Couillard Bashing qui cache bien sûr une campagne de salissage du gouvernement Harper, Radio-Canada et La Presse ayant un gros penchant politique rouge.

En fait, depuis deux semaines il ne se passe pas une journée sans qu’on nous dise que Julie Couillard été vue ici, faisant cela, a été vue il y a quelques années au bras d’un mafioso, qui a fréquenté tel criminel, a apparue dans Surprise surprise.  Quoi encore?

Vous allez peut-être découvrir qu’elle a dansé Chez Parée, fumer du weed ou était abonnée à Playgirl…? Et après?

On s’en fou!

Le ministre Maxime Bernier a manqué de jugement, il a démissionné.  Ok, on tourne la page s.v.p.  Je ne peux pas croire que des journalistes sont payées pour écrire autant de conneries, conneries qui entâchent chaque jour leur crédibilité.

Que La Presse / Radio-Canada cesse son Parti Conservateur Bashing, je ne pense pas que cela fasse plus voter les gens pour VOTRE Stéphane Dion.

C’est petit le Québec, de grâce ne vous laissez pas manipulé par les journalistes.

À Québec ils sont morts de honte, Julie Couillard est devenue plus populaire que le 400e de Québec.

J’attends déjà en librairie le livre « Julie Couiillard, ma vraie vie ».