Qu’on en commun Sarah Palin, Julie Couillard et Josée Verner

Allez je repose ma question.

Qu’on en commun Sarah Palin, Julie Couillard et Josée Verner?

Simple elles font parler d’elles sur Internet, en fait elle devrait commencer à collectionner activement les articles où l’on parle d’elle.

J’ai écouté la semaine derniàre à la télé une partie du débat entre les candidats à la vice-présidence aux États-Unis et madame Palin m’a drôlement impressionné.  Davantage que Julie Couillard et Josée Verner, bon vous me direz que les deux dernières ne feraient pas le poids contre la tigresse de l’Alaska.

Parlant de Julie, une autre cette fois-ci, j’ai remarqué au Banquier dimanche soir dernier que Julie Snyder est comme on dit ici « en balloune jusqu’aux oreilles ».

Vraiment il faut admirer la dame de se présenter ainsi devant les caméras.  Pas pour le look, ça on s’en fou, mais être sur un plateau, enceinte comme ça, il y a une grande démonstration de courage ici.

« Merci Vincent », doit dire Julie Couillard

Alors que le scandale Norbourg a refait surface avec de nouvelles arrestations dans le dossier, dont VIncent Lacroix arrêté de sa cellule hier, voilà que l’affaire Julie Couillard se dissipe tranquillement dans ces chers La Presse et Radio-Canada.

Mais attention, s’il y’a rien de nouveau côté actualité au Québec, les deux portes étandards du Parti Libéral du Canada reviendront à la charge rapidement.

Deux sources de nouvelles toujours crédibles surtout quand ils parlent de Québécor et des acteurs de cette empire.  On a qu’à lire ce matin dans La Presse un petit article sur une autre Julie, Snyder celle-là et de Star Académie.

Ha vraiment, ces médias qui essaient de nous manipuler plutôt que de nous informer.  C’est si petit le Québec.

Flambant nue dans un aéroport canadien

L’Administration canadienne de la sécurité du transport aérien (ACSTA) teste depuis un an des scanners qui permettent de voir à travers les vêtements. L’agence songe à les implanter dans les aéroports canadiens.

Ces scanners corporels sont déjà utilisés dans dix aéroports américains et dans sept autres pays, dont L’Angleterre et les Pays-Bas.

Ce scanner ressemble à une grande cabine téléphonique, avec des parois vitrées hautes de neuf pieds. La personne qui y passe doit lever ses bras. Des micro-ondes sont projetées sur elle. Leur réflexion permet d’obtenir une image 3D du corps en noir et blanc. Cette image est très précise permettant jusqu’à voir les gouttes de sueur dans le dos.

Pourquoi pas tant qu’à y’être scanné un peu plus en profondeur et nous dire si nous sommes en santé?

Le scanner permet de voir à travers les vêtements pour détecter des armes en céramique ou en plastique, ou toute autre substance dangereuse ou illicite cachée sous les vêtements.

Apparament que le respect de la vie la vie privée est appliqué et que la personne qui regarde les images est derrière une cloison et n’a donc aucun contact avec la personne qui passe au scanner. Le visage est aussi brouillé pour ne pas qu’on reconnaisse la personne et tenez vous bien, aucune image n’est sauvegardée ou conservée!?!?!?!

Ces scanners coûtent environ 175 000 $ US et ils sont fabriqués par l’entreprise américaine L3 Communications un fournisseur du Département de la défense américaine.

L3 Communications assure que le scanner ne pose aucun risque pour la santé.

Il y’en a qui doivent saliver à l’idée de scanner Julie Couillard, Pamela Anderson, Anne-Marie Losique, Laurence Leboeuf, Lucie Laurier, Mahée Paiment, des vedettes américaines, les ex-participantes d’Occupation Double et de Loft Story (Veronika, Elisabetta et compagnie), les pilotes de F1, Gabriel Aubry et d’autres beaux mecs du Canada.

Tiens pourquoi pas diffusé en directe à la télé dans un émission de la nouvelle programmation de TQS des frères de Remstar?

Paranoia du 11 septembre quand tu nous tiens.

Allez à la télé pour 430$… c’est ça Le Banquier – Loto-Québec.

Pauvre madame… ce soir j’ai zappé et j’ai vu que le ridicule de TVA-Loto-Québec ne tuait pas.

Une gagnant du gratteux Le Banquier se présentait à la télé pour venir faire plier le banquier comme bien des concurrents choisis par TVA ont le désir de faire.  Sauf que la dame en question est une gagnante d’un billet de loterie.

Elle a quitté l’émission avec 430$, des billets premières rangées pour allez voir les Grandes Gueules et Julie Snyder avait tellement pitié de la dame qu’elle lui a donné une de ses bagues.

Ça se peut pas comment cette loterie est ridicule.  Il aurait dû y avoir un montant minimum accordé à la personne qui va à la télé, disons 2 500$ ou même 5 000$ et après elle va à l’émission Le Banquier advienne que pourra.

Mais non, la pauvre madame a quitté le plateau avec 430$…

Le Banquier

J’ai vu le week-end dernier sur illico sur demande, la version québécoise de ‘Deal or no deal’. J’ai trouvé le concept de l’émission trop près de ‘La Poule aux Œufs d’or’. En fait c’est ‘La poule aux Œufs d’or’ mais pour plus jeunes et plus dynamiques. Cette émission aurait été produite par Loto-Québec et on n’y verrait aucune différence.

Le concept est bien, sauf que ça serait intéressant si le banquier faisait directement ses offres au concurrent. Il me semble que je verrais un genre de ‘George Wellan’ y annoncer la proposition du banquier. À la place on a droit à un téléphone qui sonne et Julie Snyder qui répond sans qu’on entende la voix du banquier.

L’offre du banquier est toujours mathématique en fonction des montants qui ont été sorties des valises choisies par le concurrent. C’est lassant et prévisible à la longue.

D’un autre côté, il est plaisant pour les yeux de voir de si jolis modèles féminins attitrées chacune à une valise.

L’autre principe que je n’aime pas de l’émission est qu’une fois l’offre du banquier accepté par le concurrent, Julie demande quel numéro de valise le concurrent aurait choisi et quelle aurait été l’offre du banquier en fonction du montant révélé dans la valise. Je trouve ça lassant mais je comprends que TVA doit étirer le temps de l’émission afin de donner le moins d’argent possible.

En terminant, il aurait été agréable également d’avoir une autre animatrice que Julie Snyder. Julie Snyder c’est du réchauffé. Julie Snyder c’est Star Académie, ça fait moins crédible de la voir là. De plus elle sera surexposée au petit écran lorsque reviendra une autre saison de Star Académie. Il serait temps pour TVA de passer le flambeau à d’autres animatrices plus jeunes. Une personne dynamique et jeune comme Annick Dumontet, par exemple, aurait pu très bien faire l’affaire et aurait été une bouffée de fraîcheur pour le téléspectateur.

L’émission durera longtemps parce que les Québécois aiment voir d’autre faire du fric instantanément à la télé. Je me répète mais ‘Le Banquier’ ou ‘La poule aux œufs d’or’ fondamentalement c’est quoi la différence ?

Une suggestion à TVA, faire de l’émission, une version hebdomadaire en offrant un million au lieu d’un demi million.