Laurence Leboeuf

En regardant les statistiques de ce blogue je constate que beaucoup de gens l’atteignent en cherchant des choses utiles et malheureusement parfois plus inutile comme « Laurence Leboeuf nue« .  Il me semble qu’il y a mieux à chercher sur Internet.

Tiens parlons de Laurence Leboeuf celle qui attire beaucoup de monde sur ce blogue.

Laurence Leboeuf est née le 13 décembre 1985 à Montréal.

Elle est la fille des acteurs Marcel Leboeuf et Diane Lavallée.

Laurence Leboeuf a débuté la comédie à l’âge de 10 ans dans le téléroman Virginie. Elle est la belle-fille de la comédienne Lise Martin et elle a un demi-frère nommé Emmanuel Leboeuf.

Elle a reçu le Jutra 2008 comme actrice de soutien pour le rôle d’Angélique Ménard dans Ma fille, mon ange.

On pourra la voir bientôt dans les films Story of Jen et  The Trouble with Cali.

Voilà à l’occasion sur ce blogue je ferai dorénavant une petite biographie d’un artisan de la télé du Québec.

Les hommes dans Virginie

Avez-vous remarquez comment les hommes présents dans Virginie sont tous très profilés par Fabienne Larouche?  Y’en a aucun qu’on peut dire, lui c’est le gars normal de la vie de tous les jours.

Le prof de français joué par Luc Guérin, est parfois imbu de lui-même, hautain, et une assurance de lui-même quasi écrasante .

Hercules, le prof de gym bedonnant qui pèse plus de 250 livres et cultivé comme un prof de philo, c’est le pléonasme parfait. Une caricature.

Hugo est gay, assistant-directeur et quasi hystérique. Ne possède vraiment pas tous ses moyens.

Le directeur, joué par Marcel Leboeuf, a tout sauf l’étoffe d’un directeur son jugement est nul.

Le personnage de Michel Forget a l’étiquette de « crosseur » et macho écrit en grosses lettres dans son front.

Le personnage joué par Jean-François Messier est bourru, agressif et on parle souvent de son problème érectile comme pour le diminuer.

Le seul qui a de l’allure c’est Stéphane, Peter Miller, le chum de Virginie, mais Fabienne Larouche le montre à l’écran le plus souvent possible en uniforme de police, probablement pour nourrir le fantasme féminin de l’uniforme.

Vraiment Fabienne Larouche serait-elle sexiste pour caricaturer autant les principaux personnages de Virginie joué par des hommes?