La tombe du Christ exposé à New York

La nouvelle à fait le tour du monde hier. Un réalisateur de film canadien a rendu public hier matin, à New York, les preuves médico-légales et des résultats de tests d’ADN confirmant, selon lui, que l’un des tombes découvertes en 1980, à Jerusalem, est celle de Jésus-Christ.

Y croyez-vous?

À l’époque, on raconte qu’une dizaine de boîtes funéraires avaient été exhumées, dans le quartier de Talpiot, à Jerusalem. On y avaient retrouvé trois crânes humains et des inscriptions gravés sur six de ces cercueils portaient les noms de

  • Yeshua bar Yosef (Jésus, fils de Joseph);
  • Maria (Marie);
  • Matia (Mathieu);
  • Yose (José, frère de Jésus, dont parle l’Évangile de Marc)
  • Yehuda bar Yeshua (Judas, fils de Jésus);
  • Mariamne e mara (en grec signifiant: Marie-Madeleine, connue comme la maîtresse).

Une quinzaine d’années plus tard, un documentaire fort controversé sur cette découverte avait été présenté à la BBC. Le document affirmait qu’il s’agissait bien là des tombes de Jésus et de sa descendance, suggérant ainsi que le Christ avait uni sa destinée à celle de Marie-Madeleine. Cela n’est pas sans rappellé le fondement du livre Da Vinci Code de l’auteur Dan Brown.

Le réalisateur torontois Simcha Jacobovici et le producteur James Cameron ont fait appel à des spécialistes qui ont mené une batterie de tests pour analyser les restes contenus dans ces boîtes.
Ils présenteront dans un documentaire à être présenté sur la chaîne Discovery Channel les résultats qui avancent que

  • ce sont les membres de la famille de Jésus-Christ;
  • Jésus a été marié à Marie-Madeleine;
  • Jésus a eu un fils.

S’il s’avérait que Jésus a eu un ossuaire, cela entrerait en contradiction avec la foi catholique voulant qu’il ait ressuscité trois jours après sa mort et qu’il ait monté au ciel 40 jours plus tard.

Mais déjà c’est très controversé pour plusieurs, déjà divers sources contestent en mentionnant que c’était Jésus de Nazareth et non Jésus de Jerusalem. D’autres sources mentionnent que c’était des prénoms très populaire un siècle avant la naissance de Jesus.

Histoire à suivre.

La combinaison cellulaire et auto.


Qu’on se le dise, le cellulaire et la conduite automobile ne vont pas ensemble. C’est dangereux point à la ligne.

Mais alors je me pose des questions.

Pourquoi ce sont les publicités de cellulaires et d’automobiles qu’on voit le plus à la télé ?

Quel est le ratio nombres de publicités d’automobiles diffusées par automobile vendu ?

Quel est le ratio du nombre de publicités de cellulaires diffusées par cellulaire vendu?

Côté fabricant cellulaire, à part les castors de Bell et les chiens de Fido, le reste demeure ridicule. Les trois jeunes de Rogers je les trouves cinglés et quand Rogers m’appellent à 20h18 le soir pour me proposer un cellulaire, je leur raccroche au nez.

On dirait que les fabricants d’automobiles se font concurrence dans la médiocrité pour annoncer leur marchandise.

Voici mes cotes:

Suzuki et les Wolfboys ont repassera. Pour vous rafraichir la mémoire, le gars conduit sa toute nouvelle Suzuki jusque dans le fond des bois pour finir accroché à un arbre, tout comme sa blonde, parce qu’ils ont marché sur les pièges des Wolfboys. 0 / 5

Maxim Roy qui avant faisait des publicités intéressantes pour Toyota semble maintenant condamnée à jouer dans des publicités ridicules. La dernière annonce du camion Toyota qui enseveli sous du sable réussi à s’en sortir, réussi à tirer un bigfoot, qui est en fait un gars déguisé. Le plus ridicule, ils font sauter un hangar et le camion Toyota roule sur les débris. Quelle stupidité. 1 /5

Êtes-vous tannés? Bien non vous aimez ça le ridicule, ma gang de fans des Denis Drolet. Je continue.

Mazda et sont zoom zoom zoom en anglais… pu capable. Tout comme le petit aux oreilles décollés qui dit vrrrooom vrrooom vrroom en français. 1 / 5

L’annonce de KIA Magentis… Les policiers sont en pleine poursuite sur l’autoroute et un bon moment donné ils s’arrêtent tous encerclant une voiture grise. Ils la contemplent un long moment et repartent à la poursuite du véhicule suspect. Pas fort. 1 /5

Martin Matte qui écoeure le garagiste dans les publicités de Honda, je ne suis plus capable. 1 /5. Parcontre bravo à Saint-Hubert d’avoir récupéré les deux pour une publicité faisant fois d’une réconciliation entre les deux.

Dans cette publicité, j’ignore qui est le fabricant et la voiture annoncée. La preuve que le message du fabricant ne passe pas. Trois gangsters, on suppose qu’ils arrivent d’un vol de banque, sont à bord d’une voiture rouge qui est impliquée dans une poursuite avec des policiers. Une fois rendu dans un endroit, style un port, les gangsters débarquent de la voiture pour embarquer dans une autre qui est camouflée sous un drap. Une fois le drap retiré, on aperçoit encore une voiture rouge du même modèle (version hatchback ou berline, la mémoire me fait défaut), et les trois gangsters pensant avoir une voiture pour semer la police, sont tous surpris de constater que la voiture est pas mal ressemblante. 2 / 5

Le « haaaiiii » de la KIA Sportstage, là c’est un peu plus divertissant. Mais à la longue, comme toute chose qui se répète à l’instar d’un Jean Chrétien qui se dit innocent dans le scandale des commandites, ça devient redondant et la crédibilité en prend un coup. 3 /5

Le DR. Z de Daimler-Chrysler, lui il est amusant. Ce qui a de plaisant c’est qu’il semble y avoir un bon roulement côté publicités donc ont a pas le temps de s’emmerder en disant, ha non pas encore lui. 3 / 5

La publicité de GM dont les voitures sont impliqués dans le traffic et qui subitement se mettent à voler, j’aime bien. 4 / 5

Mais ma meilleure, heureusement les publicités d’automobiles ne sont pas tous stupides, c’est celle que la femme conduit une Ford, l’homme est du côté passager. Les séquences se suivent où on voit du feu sortir d’un jouet, du feu jaillir des aiguilles d’acupuncture plantées dans un dos. Le comble c’est quand on entend de la harpe et que subitement on dirait que la musique est jouée par les fils d’acier d’un pont suspendu qui ressemble au Golden Gate de San Francisco. Génial. J’ai vu et revu cette publicité plusieurs dizaines de fois et à chaque fois je remarquais quelque chose de nouveau. 5 / 5 Bravissimo!

Je reviendrai avec d’autres publicités automobiles plus tard.

Je m’ennuie du « petite Tercel, grosse cervelle » de Marie-Soleil Tougas. Je m’ennuie du Pontiac, « the heat is on ».

Les fabricants automobiles sont tombés dans le panneau de la stupidité en se faisant croire que des annonces stupides feraient vendre plus. Bien non bon sens. Ce n’est pas ça. Depuis des années vous innondez la télé de vos publicités, votre publicité n’aurait pas de son, aucune motion seulement une image arretée du vehicule que vous désirez nous vendre et vos voitures se vendraient quand même. Les gens sont comme des éponges, annoncez-leur quelque chose, passer les annonces à répétition pendant un match du Canadien ou des Alouettes et ils vont l’acheter ou du moins en parler à leurs amis, leurs collègues ou encore à leur chien. Bon ok, le chien ne conduit pas. Mais parfois quand on regarde sur la rue, on se demande si c’est le chien qui ballade le maître ou l’inverse. Donc, côté décisionnel je ne sais pas qui du maître ou du chien a le plus d’influence sur l’autre.