Être parents ne signifie pas automatiquement savoir user de gros bon sens

Parfois je me demande si être parent ne rend pas les gens imbéciles.

Je m’explique.

Dimanche matin, je suis dans un Second Cup du centre-ville de Montréal, tranquille avec mon portable à surfer sur Internet et à lire les nouvelles du matin.

Arrive deux couples de parents avec leurs enfants. Quatre monstres à courir et crier partout dans le Second Cup troublant la quiétude des autres clients qui comme moi profitent de l’Internet gratuit et sirotant leur café.

Expliquez-moi, est-ce que parent signifie être imbécile et ne pas savoir user de gros bon sens?

Je me le demande sérieusement.

Comme quand j’aperçois parfois les émissions Super Nanny et celle de Nadia Gagner, je me demande si on ne serait pas mieux de faire des émissions pour éduquer les parents davantage que les enfants.

Ha oui, nul besoin de vous dire qu’après 15 minutes passés avec ces 4 turbulents dans le Second Cup, celui-ci s’est vidé de ses habitants profitant d’une quiétude.

À quand une pancarte à la porte des cafés Internet « Parents stupides non admis » ?

Qu’on se comprenne je n’ai rien contre les enfants, j’en ai contre les parents qui impose leurs enfants turbulents et sans discipline aux autres dans des lieux tranquilles.

Je suis d’avis qu’au Québec on devrait instaurer un permis d’avoir des enfants. Ainsi si t’a pas les compétences, t’a pas le droit d’en avoir.

Non mais il y a des cours pour le permis de conduire, une chose pas mal plus banale que d’avoir des enfants.