Après le cellulaire interdit de fumer avec un enfant à bord au Québec?

Ho ça va ruer dans les brancards au Québec si le gouvernement décide d’adopter une telle loi.

Les gens vont dire « je peux tu faire ce que je veux dans mon char? »

Quand est-ce que le Québec suivra l’Ontario?

Fumer dans son véhicule lorsqu’un enfant est à bord sera illégal en Ontario à partir de mercredi.

L’Ontario suit ainsi les traces de la Nouvelle-Ecosse et de plusieurs États américains.

La nouvelle loi vise à protéger les enfants de moins de 16 ans des effets de la fumée secondaire.
Les automobilistes ontariens fautifs s’exposent à des amendes allant jusqu’à 250$.

Parcontre je me suis posé la question.  Si deux adolescents de 16 ans s’en vont en voiture et que les deux fument, est-ce qu’ils auront un amende?

Est-ce que la prochaine loi adoptée sera d’interdir de fumer sur votre balcon si vous habitez dans un édifice qui comporte plus de 4 logements?

Est-ce que la prochaine loi adoptée sera d’interdir aux travailleuses en garderie de ne pas fumer en se rendant au travail car leur linge va sentir la cigarette?

Est-ce que la prochaine loi adoptée sera d’interdir de fumer aux gens qui attendent l’autobus en ligne?

Savez-vous ce qui est le plus nocif pour un enfant dans une voiture?  Qu’il ne soit pas attaché.  Ça la police devrait être tolérance 0 avec cela.

En terminant si le gouvernement voulait vraiment enrayer la cigarette il déclarerait interdiction de vente et de consommation sur son territoire.  La coke, le haschich, la marijuana sont illégales pourquoi la cigarette ne l’est pas?
Quel politicien aura les couilles d’adopter une telle loi?

Je vous rappelle que fumer rend les gens malades et collectivement on paie pour ces gens là lorsqu’ils se font soigner.  D’indiquer clairement sur leur carte d’assurances maladie qu’ils fument devraient faire en sorte qu’ils paient une partie des services médicaux reçus.

Encore une fois, quel politicien aura les couilles d’adopter une telle loi?

Les rabais postaux et Bell Mobilité. Mercier se fâche avec raison.

Je sais ce sujet-ci n’est pas directement lié à la télé mais il est tout de même assez présent dans notre quotidien et même dans certaines publicités télés. 

Qui n’a pas déjà acheté quelque chose sur la promesse d’un rabais postal de 10$, 20$, 25$ et même 100$ ou plus?

Combien de gens n’ont jamais reçu leurs rabais?  Je fais parti ce ceux là, surtout avec Future Shop dont j’ai reçu qu’un rabais sur cinq.  Parcontre avec Bureau en Gros, entreprise que je respecte énormément, j’ai une moyenne au bâton parfaite de 100% des rabais postaux reçus.  La Source (anciennement Radio Shack, trois sur quatre).  Tiger Direct Canada.  0%.

L’humoriste et script très connu, Jean-François Mercier, fait une petite montée de lait sur Youtube, face à Bell Mobilité dont il n’a jamais reçu un rabais postal de 100$ suite à l’achat d’un téléphone et la signature d’un contrat de trois ans.  J’admire son courage, non pas de sa montée de lait mais d’être client d’une compagnie probablement avec un des plus hauts taux d’insatisfaction.

Revenons aux rabais offerts.  Par exemple cette situation, le magasin La Source, offre sur son site Internet cette imprimante à 69,96$ avec une remise postale de 60$.  Wow le prix original est de 129,96 et votre prix réel est de 9,96$ plus les taxes à payer sur 69,96$.  Allons-nous recevoir le rabais postal de 60$?  Je ne sais pas et j’ai trop peur de risquer 60$ dans cette aventure.

Savez-vous pourquoi les rabais postaux ont été créé?  Dans un but unique pour les commerçants d’augmenter leurs chiffres d’affaires et d’espérer que vous oubliez d’envoyer le rabais postal.  Selon une enquête de l’émission La Facture de Radio-Canada, seulement de 5% à 30% des gens reçoivent leurs rabais postaux.

Alarmant comme situation et rapidement le gouvernement devrait légiférer contre cette pratique déloyale.

Les commerçants se plaignent du vols à l’étalage et la police intervient dans ces dossiers de vols.  Ne serait-il pas temps que la police intervienne également dans le dossier des rabais postaux qui ni plus ni moins sont des vols auprès de la clientèle.

Bon visionnement!
revoici le lien: Youtube

L’avenue Robert-Bourassa et la hausse de la CAM.

La ville de Montréal a les moyens de changer le nom de l’avenue du Parc en l’avenue ou boulevard Robert-Bourassa mais n’a plus les moyens de financer son transport en commun.

Drôle de société et surtout drôle de dirigeants de ne pas mettre les priorités à la bonne place. Au total, combien coûtera ce changement de nom à la Ville de Montréal, aux commerçants de l’avenue du Parc?

3 millions, 5 millions, 10 millions?

C’est cette administration qui dit ne plus avoir d’argent pour financer son transport en commun mais qui a de l’argent à perdre à renommer des rues.

Quelle insignifiance!!! DEHORS le maire Tremblay.

Ainsi les usagers du transport en commun devront l’an prochain assumer une hausse de 2$ de la carte mensuelle (CAM). Dans un contexte où l’on veut préserver l’environnement, la STM emploi un bien drôle de moyen afin d’encourager l’utilisation du transport en commun dans la plus grande ville du Québec.

Petites réflexions en terminant. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui trouve normal qu’un chauffeur d’autobus de la STM gagne en moyenne plus de 50 000$ annuellement? Quel message cela envoie à notre jeunesse autre que celui de leur dire de lâché l’école au secondaire, laissez faire le Cegep et l’université, à la place passer votre permis vous donnant le droit de conduire un autobus et d’être embauché à 50 000$ par la STM?Est-ce qu’il y a quelqu’un qui trouve normal que les autobus à plancher bas, fabriqués au Québec et achetés en grande quantité par la STM, soient de si piètre qualité? Est-ce qu’il y a quelqu’un qui trouve ça normal que plusieurs sièges et parois intérieurs d’autobus et de wagons de métro soient remplis de graffitis? Y’a-t-il quelqu’un qui se demande pourquoi la publicité omniprésente dans et sur les autobus, les wagons et les stations de métro ne rapporte pas plus que cela à la STM?

À mon avis il serait grand temps que la STM soit mise en tutelle et qu’elle revoit ses méthodes de gestion et ses conventions collectives. Malheureusement au Québec, le salaire d’employés offrant un service au public est trop souvent proportionnel à leurs moyens de mettre une population en otage s’il y a diminution des services offerts par ceux-ci. C’est pour cette raison que par exemple les policiers, les chauffeurs d’autobus de la STM, les facteurs de Postes Canada ont des salaires trop élevés par rapport au diplôme requis pour décrocher leur emploi.

Jacynthe René… mieux vaut en rire.

Certes dénoncer un producteur qui propose des rôles en échange de la couchette c’est une chose. Madame René ne fait plus grand chose à la télé depuis un bout. J’imagine qu’elle avait besoin de publicité, ainsi le journaliste du Journal de Montréal l’a aidé à mousser un peu sa popularité dégringolante.

Mais revenons au fond de l’histoire, pourquoi tant décrier des producteurs qui agissent ainsi? Il n’y a certainement pas que les producteurs qui proposent mais plusieurs actrices ou même acteurs doivent le faire. Je couche avec toi et tu me donnes tel rôle.

Voyons, ce genre de truc ne se fait pas que dans le monde de la télé et du cinéma. Ce n’est pas d’hier que dans les grandes entreprises cette forme de prostitution déguisée est utilisée pour obtenir promotion ou augmentation ou même contrat.

Cette histoire mise à la une du Journal de Montréal est rien d’autre qu’une tempête dans un verre d’eau déguisée en publi-reportage pour Jacynthe René. Oui la situation est inacceptable mais il ne faut pas penser qu’il y a seulement les producteurs qui agissent ainsi.

Faut vraiment être rendu bas pour que Madame René utilise un tel moyen afin de mousser sa popularité. Se limiter à la dénonciation à la police et à une discrétion aurait été le comportement à adopter ici.

Ce matin j’entend à la radio et je lis dans le journal que Madame René est furieuse du reportage du journaliste du Journal de Montréal. Ici je m’adresse directement à madame René. « Voyons donc toi, avec ce reportage, tu redeviens populaire toi qui tombait dans l’oublie et qui est encore associée à un rôle minable dans la série Diva, diffusée en 1997, il y a plus de 9 ans (sic!). Arrête d’être frustrée et furieuse tu viens d’obtenir ton 15 minutes de gloire. Les rôles vont suivre, soit pas inquiète t’aura pas besoin de coucher ».

50$ c’est tout simplement ridicule!

Billet de 50$ canadien
J’ai beaucoup ris samedi matin en écoutant mon bulletin de nouvelles favoris. Le Palladium, discothèque de Sainte-Foy, a été pris d’assaut par les policiers vendredi soir. Ceux-ci y ont effectué une descente dans le but d’arrêter les mineurs fréquentant l’établissement.

Sur les 700 quelques personnes sur place, la police a arrêté une cinquantaine de mineurs.

Le porte-parole de la police de Québec a mentionné que l’amende pour un mineur d’avoir fréquenté un débit de boisson est de 50$… Ha ha ha. 50$. Voyons-donc. La semaine prochaine, la majorité de ces mêmes mineurs seront dans un autre débit de boisson.

C’est une amende de 250$ qu’il faut rien de moins. 50$, vous voulez rire? Les jeunes se priveront d’une paire de Nike ou d’une paire de jeans Point Zero et ils reviendront à la charge.

Je peux comprendre qu’en 1960 50$ c’était du fric pour un mineur fautif mais là nous sommes en 2006. Allez monter ça à 250$ et 500$ serait même encore plus grave. Si le jeune n’a pas les moyens, il fera des travaux communauaires. C’est comme ça qu’on drill la jeunesse et qu’elle arrivera à bon port pour mener une vie exemplaire dans un monde d’adulte.

Sinon à quoi bon mettre un avertissement de « 18 ans et + » à l’entrée des bars et discothèques du Québec?