Critique de Lance et Compte saison 9. Des boules encore des boules.

Je me suis tapé tous les épisodes de Lance et Compte saison 9 en rafale via le club Illico.

Tout d’abord quelques remarques.  C’est toujours aussi bien filmé et Jacques Mercier n’a jamais été aussi chien. L’arbitre dans la LNI c’est rien à côté.

Aussi, Sarah Dagenais-Hakim crève l’écran dans son rôle de  Ilsa Trépanier en remplacement de Bianca Gervais qui jouait ce rôle auparavant.

La belle Lise Martin qui joue le rôle de l’épouse de Roma Gauthier, Kim Legendre, crève aussi l’écran.  On l’a mieux connu dans le rôle de Rose-Marie dans Virginie.  C’est un très beau retour à l’écran pour elle.  Les gars vont se régaler.

Toute une saison sans voir les jumeaux et l’épouse de Lulu… étrange. Je vous donne pas un gros scoop mais bon on a pas vu madame donné au suvant. Beaucoup moins d’acteurs qu’aupavarant.

De plus on voit que le budget de la série était petit, le National affronte toujours les mêmes équipes avec des chandails d’il y a 4-5 ans. Mais les seins dénudés sont encore au rendez-vous pour le régal des messieurs.

Sinon pour la série québécoise #1 de l’histoire de la télé québécoise,  quelques intrigues étaient bien ficelées mais parfois bâclées et avec dénouements prévisibles.

On assiste à de grands jeux de Marc Messier, Yvan Ponto , Carl Marotte et de Dave Morrissette malgré que le dernier épisode est vraiment trop faste.

Mais sinon, je crois sincèrement que Lance et Compte ça fait le tour et ça devrait se terminer là.  Sinon Pierre Lambert finira arrière grand-père un moment donné.

Ha oui, est-ce une bonne série ou pas? Je donne 5.5…. sur 10.  Y a trop de réchauffé genre un film les Boys 7.  Au moins les scénaristes n’ont pas développé une histoire à la Tiger Woods ou à la Alex Rodriguez.  La fin de la série, indique probablement que ça sera la fin définitive.

Je me posais la question, vu que Lance et Compte 9 risque d’arrivé au petit écran après les Fêtes ça fera quand même bizarre de voir le temps des fêtes dans Lance et Compte après que le vrai temps des fêtes soit passé.

 

 

Publicités

Vanessa TV ça va en prendre de la peau pour atteindre le succès

On le sait tous l’entreprise d’Anne-Marie Losique (AML) lancera le 28 octobre prochain un pendant québécois de Playboy Channel soit Vanessa TV.

Selon AML, le prix de la chaîne serait de 14,95$ par mois.

Je vais vous dire que ça va en prendre de la peau pour que le canal atteigne le succès.

Sans entrer dans les détails comptables, il est clair que la chaîne devra s’assurer d’au moins 20 000 abonnés mensuels pour pouvoir survivre et surtout vivre longtemps.

Déjà cette semaine on a appris dans les journaux que Vanessa diffusera les matchs de la Lingerie Football League, une ligue américaine où les joueuses jouent en sous-vêtements. On est loin de la ligue en jupons ici.

Ça va prendre aussi beaucoup de contenu d’ici afin que les québécois adhère au modèle et soient assidus à cette chaîne.

Je vous prédis que la droite québécoise va sortir en masse contre cette chaîne et vous verrez que le peuple québécois est pas mal plus ‘pick-up country’ qu’on peut le croire.

Tout de même saluons l’audace de AML dans ce Québec encore trop coincé par le sainte-nitouchisme.

Bonne chance à Vanessa TV et espérons qu’ils sauront profiter de la convergence du Web 2.0 et des téléphones intelligents.

Qui est le tata, Clothaire Rapaille ou Régis Labeaume?

Quand on regarde le titre, poser la question c’est un peu y répondre.

Okay Rapaille à menti dans son CV tel une racaille.  Mais qui est le vrai tata dans tout cette histoire?  Bien sûr nul autre que Régis Labeaume.

Tout d’abord pourquoi avoir engagé Rapaille pour faire l’image de Québec?  Québec est déjà l’un des plus belles villes en Amérique, certes il est vrai que depuis qu’elle a Labeaume comme maire, c’est vrai qu’elle a besoin de refaire son image un peu comme le Québec devrait refaire son image à cause du premier ministre qu’on a.  Mais ça demeure de l’image interne et non externe.  Pis Rapaille il s’en fou, il a eu 130 000$ et des contrats il en aura d’autres, c’est pas la petite Ville de Québec qui va ternir son image.

Mais quand on y pense, l’histoire Rapaille c’est où qu’elle dérange?  Elle a dérangé lorsque Rapaille a dit que les Québécois, ceux qui vivent à Québec avaient un complexe par rapport à Montréal.  C’est là que l’administration Labeaume au nom a dû être vexée au nom de 400 000 Québécois et qu’en douce un journaliste de Québec, probablement vexé lui aussi, a eu le mandat non officiel d’enquêté sur Rapaille.

Bien sûr je fais des suppositions, mais un et un ça fait deux et c’est facile de voir que l’administration Labeaume joue la carte que Rapaille a menti dans son CV.  La réalité c’est qu’ils n’ont pas digéré que Rapaille mette le doit sur le véritable bobo.

Il faut avoir vécu à Québec et Montréal pour comprendre que Rapaille a remporté le match haut la main sur Labeaume.  En fait le combat de boxe a été arrêté parce que l’administration a vu son maire plié les genoux face aux ruades de Rapaille et ils ont lancé la serviette avant qu’il subisse le KO durant un combat à sens unique en facveur de Rapaille.

Ensuite je trouve que Labeaume a aussi été tata d’engagé Rapaille.  Il y a de bons faiseurs d’images au Québec, pourquoi avoir engagé un Français d’origine?  Qui connaît plus la ville de Québec que les Québécois?

Bien sûr Labeaume a fait ça simple uniquement pour faire ce que Montréal avait fait jadis en engageant le Français Taillebert pour faire le désign du stade olympique.

C’est encore Rapaille qui a raison.  Ce que Québec veut, dans le fond, c’est d’avoir ce que Montréal a.  Méchant complexe d’infériorité.  Quand on regarde du côté du sports, Québec veut avoir une équipe de la CFL, une équipe de la NHL.  On est pas loin de la grenouille qui veut avaler un boeuf.

Comme disait mon ami Christian, qui habite Québec dailleurs,  d’un certains Charles qu’on cotoyait au Cégep, ce dernier était tellement baveux parce qu’il souffrait du complexe d’infériorité.  Regardez Labeaume maintenant et on se rapproche pas mal de notre Charles en moins baveux et moins arrogant.  Simplement parce que Régis a maintenant de la maturité alors que Charles à l’époque n’avait que 18 ans.

Quand les citoyens de la Ville de Québec voudront avoir un maire qui saura vendre leur ville, ils en éliront un autre que ce dernier.

En terminant, on pourra bientôt se moquer de Régis Labeaume les dimanche soir.  Et Dieu créa Laflaque a eu de la visite du maire Labeaume la semaine dernière et ils vont créer son personnage.  Coût de la création du personnage pour l’émission? 30 000$.  Pas grave, ce sont nos impôts qui financent la télé d’État.

Québec gagne la série et rêve aux Nordiques

Québec a remporté la série Québec-Montréal hier et ce matin à Québec les gens rêvent des Nordiques.

Pensez-vous vraiment que la LNH va revenir à Québec en sachant que c’est un petit marché et que c’est pour cette raison que l’équipe à quitter vers Denver ?

Évidemment non.

Les Nordiques sont morts et enterrés comme les Expos sont morts et enterrés à Montréal.

Pour assouvir les besoins des millionnaires du sports ça prend une gros bassin de population et un large bassin d’entreprises privées pour vendre des loges.

Voici quelques villes américaines qui n’ont pas d’équipe de la LNH

Houston, population 2,2 millions
San Diego population 1,3 million
Jacksonville population 800 000
Indianapolis population 798 000
Baltimore population 636 000
Milwaukee popilation 604 477
Seattle population 598 000
Las Vegas population 558 383
Portland population 557 706
Louisville population 557 000
Oklahoma City population 550 000
Kansas City population 480 000

Québec population de l’agglomération 537 000

Où la LNH ira-t-elle ?  Bien des endroits plus populeux que Québec.

Alors que Québec savoure sa victoire sur Montréal et cesse de rêver à l’impossible.

Si la LNH devait revenir à Québec un jour c’est que bien des équipes seront à l’agonie dont la ligue elle-même.

Retour à la fermeture des commerces le dimanche

Vous souvenez du temps oũ les commerces étaient fermés le dimanche ?

Je pense qu’on devrait retourner à cette époque.

Certains me diront que comme société on a évolué en ouvrant les commerces le dimanche.

Collectivement je constate que le magasinage du dimanche est devenu pour la majorité des personnes un passe-temps davantage qu’une nécessité.

Il me semble que pour le québécois moyen il y a davantage à faire que de magasiner le dimanche.

La plupart des succursales de la SAQ ne sont pas ouvertes dépassé 21 heures.  Est-ce que cela nuit à la consommation d’alcool des québécois ?

La plupart des pharmacies ne sont pas ouvertes la nuit, est-ce que les québécois manquent de médicaments pour autant ?

La plupart des bureaux de la SAAQ sont fermés les week-end, est-ce que cela empêche les québécois de renouveller leur permis.

Qu’on se comprène bien, l’ouverture des commerces le dimanche ce n’est pas comme si on fermait l’urgence d’un hôpital le dimanche.  Il n’y a pas d’urgence à laisser les commerces ouverts le dimanche.

Il serait grand temps qu’on ferme les magasins le dimanche, question de laisser souffler le consommateur surendetté qu’est le québécois moyen.  De plus dans un contexte où il est possible de magasiner sur Internet 24 heures sur 24, je juge davantage inutile d’ouvrir les commerces le dimanche.

La grippe A H1N1, ok je veux bien mais la malnutrition elle ?

J’en ai marre des médias qui nous surmédiatisent au Québec.

Là c’est la grippe A H1N1.

Il y a tellement d’informations disponibles dans les médias sur cette grippe que je m’interroge sur la pertinence d’être  aussi surinformé.

Comme le disait si bien l’adage, parfois trop c’est comme pas assez.

Je vous prédis qu’il mourra moins de monde de la AH1N1 que de la grippe qu’on connaît année après année qu’on nomme influenza.  Non pas parce qu’on aura bien été informé et que plusieurs auront été se faire vacciner (vaccin inutile si vous voulez mon avis) mais parce que la paranoia s’est presque emparé des médias.

Savez-vous ce qui tue le plus de monde année après année au Québec depuis 20 ans ?

La malnutrition.  Les gens mangent tellement mal qu’ils en font du cholestérol, du diabète, ils développent des problèmes respiratoires, développent des cancers etc.. etc..

Je ne parle pas ici que de la malbouffe qu’on nous sert dans une chaîne de restauration rapide quelconque. Je parle d’être mal nourri au quotidien.

L’importance de bien manger et de faire de l’exercice est capital dans notre beau Québec.

C’est sur ce clou que le gouvernement devrait taper avec son gros marteau et non sur la anodine A H1N1.

Nos politiciens devraient montrer l’exemple.  Mais avez-vous vu la grosse face de nos premiers ministres Charest et Harper?  Pas de quoi montrer l’exemple à la population.  Même le politicien québécois ayant le plus d’amis sur Facebook, Denis Coderre, ne montre pas l’exemple.

C’est dommage mais l’alimentation est à la base de notre société et plus les québécoises et québécois s’alimenteront mal plus cela coûtera cher à notre système de santé.

Allégations de corruption – Benoît Labonté rompt le silence à Radio-Canada

Que pensez-vous de l’entrevue concernant les allégations de corruption à l’hôtel de ville de Montréal que Benoît Labonté a accordé hier à Radio-Canada ?

C’est tout le monde politique dui Québec qui est ébranlé ce matin.

Est-ce que le maire en place Gérald Tremblay doit démissionner ?

Est-ce que la ville de Montréal doit être mise en tutelle ?

Est-ce que l’élection à la mairie de Montréal doit être annulée par le directeur général des élections ?

Est-ce qu’une commission d’enquête doit débuter ?

J’ai hâte de vous lire.

Mort du grand patriote des temps modernes qu’était Pierre Falardeau

Pierre Falardeau nous a quitté samedi le 26 septembre.

Pour moi Falardeau représentera toujours un grand patriote des temps modernes.

Si le Québec pouvait compter 10 personnes comme Pierre Falardeau, la nation québécoise se serait émancipée comme jamais.  Hélàs, elle ne risque jamais de s’émanciper mais de continuer à subir les injustices du passés et de disparaître par avec ceux qui sont de connivances à l’assimilation fédérale.

Je crois que si l’homme qu’était Pierre Falardeau avait moins blasphémé, son message aurait passé davantage.  Même moi j’étais parfois choqué de ses blasphèmes.

Falardeau avait le tour de passer ses messages.  On a qu’à penser à la création du personnage d’Elvis Gratton ou encore son petit court-métrage Le Temps des Bouffons.

J’espère pour Falardeau qu’il sera se retenir face aux Pierre-Elliot Trudeau, Robert Bourassa, Claude Ryan et même le général Wolfe qu’il rencontrera dans l’au-delà.  Après tout, les gens s’y rendent pour aller en paix et non pour continuer leur combat terrestre.

Je suis peiné pour le Québec de voir que peux de gens prennent la relève des Lévesque, Bourgault et Falardeau.

RIP Pierre Falardeau

C’est confirmé, le ciné-parc est mort au Québec

Selon un sondage de Cyberpresse, à 22h ce dimanche, 94% des 2 959 répondants ne sont pas allés dams un ciné-parc cet été et seulement 3% ont répondu qu’ils n’y étaient pas allés mais qu’ils prévoyaient le faire.

On aura beau blâmer la température de l’été 2009, mais 94% m’apparaît un pourcentage qui me confirme que le ciné-parc est mort au Québec.

Pourquoi pensez-vous que le ciné-parc est mort au Québec ?

Je vais vous énumérez les 7 raisons pourquoi je crois que le ciné-parc est mort au Québec.

1- À cause des tatas qui pensent encore que le Ciné-Parc est fait pour faire le party et déranger tout le monde ou les tatas qui flash encore les lumières dans l’écran

2- Aller au ciné-Parc dans une Yaris ce n’est pas confortable

3- Parce que ça commence trop tard pour une sortie en famille

4- Parce que baiser ou necker au ciné-parc dans une Honda Civic cest pas mal trop restreint à comparé au Pontiac Laurientien des années 70 et c’est devenu plus facile le faire au cinéma.

5- C’est rendu trop difficile de cacher le gros ami Mario et la petite cousine Martine dans le coffre d’une Chevrolet Avéo pour pas qu’ils ne paient pas leur entrée.  C’était plus facile dans le coffre d’une Chevrolet Malibu 1977

6- La tolérance zéro en terme d’alcool auprès des jeunes conducteurs

7- La file d’attente aux toilettes entre les films, le problème n’a jamais été réglé en 25 ans.

Régis Labeaume un pur tata!

J’en avais entendu parler par la bande. Le voir au bulletin de nouvelles de 18h me l’a confirmé.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, est un tata. Un imbécile pure laine.

Ces propos envers Alain Simard président de Spectra, organisateur des Francofolies de Montréal n’ont aucunement leurs places.

Labeaume est probablement le politicien le plus en vue au Québec après Jean Charest premier ministre du Québec et Gérald Tremblay maire de Montréal.

Un homme public comme Labeaume ne peut pas tenir de tels propos.

La ville de Québec a un mal engeulé comme maire. Ça n’a vraiment rien de rassurant pour cette ville.

On m’avait déjà parlé que certaines personnes de Québec avaient le complexe d’infériorité envers Montréal. Je croyais que c’était une sorte de rumeur. Bien ce soir aux bulletins de nouvelles, Régis Labeaume, m’a confirmé que ce complexe d’infériorité envers Montréal existe vraiment.

Quel tata!

Que les Francofolies de Montréal se tiennent en juin, en mars, en février, qu’est-ce que ça peut bien changer pour le Festival d’été de Québec et son petit maire? Le Festival d’été de Québec, depuis quelques années n’a comme gros noms que des chanteurs et groupes anglophones. Paul McCartney, Sting, Kiss… Ça chante pas fort en français ce monde là. En quoi les Francopholies peuvent nuire au Festival d’été ?

Justement le maire Labeaume, homme sans vision il le prouve d’après ses propos de ce soir qui confirme son raisonnement de cabochon, les Francofolies pourraient être la porte d’entrée au Québec des artistes de la Francophonie hors-québec qui seraient attirés par se produire à Montréal et ensuite à Québec au Festival d’été. L’inverse est moins attirant souvent mais commencé par la grande ville c’est toujours plaisant. Les Francofolies en juin serait un coup de marketing géant. Mais Labeaume en tata, ne le voit pas ainsi.

Quel petit maire. Quelle petite personne. Quel personnage grossier.

Quand Québec a fêté son 400e anniversaire l’an passé, est-ce que le maire de Montréal s’est objecté à toute festivité à Québec?

Quand Montréal va fêter son 375e anniversaire en 2017, est-ce qu’il faudra qu’alors le maire ou la mairesse de Montréal accorde à son homologue de Québec un droit de regard sur la programmation des festivités?

Si Régis Labeaume est réélu maire de Québec en novembre prochain, je vais me poser de sérieuses questions sur la population de la grande ville de Québec. Personnellement je voudrais pas d’un tata de la sorte pour diriger ma ville.

Réveillez-vous gens de Québec et sortez-moi ça sur la tête en novembre prochain. Vu de Montréal ça ne donne vraiment pas une bonne image à votre ville.

Même des excuses publiques du maire Labeaume ne me feraient pas changer d’idée sur le tata qu’il est.