Interdire les boissons énergisantes aux jeunes?

Aux bulletins de télé du week-end on parlait des jeunes Québécois qui consomment des surdoses de caféine avec les boissons énergisantes.

Le débat est lancé, devrait-on interdire les boissons énergisantes aux jeunes?

Donc vouloir interdire la vente de boissons énegisantes amène son lot d’interrogations.

Mon opinion là-dessus elle est simple.

Pourquoi interdire les boissons énergisantes et permettre aux fast-food du Québec de vendre des poutines, hot-dogs, frites sauces, croquettes de poulet et hamburger aux jeunes?

Qu’est-ce qui est plus dommageable pour le jeune?

Consommer une boisson énergisante ou une poutine?

Qu’est-ce qui est plus dommageable pour le jeune?

Consommer un sac de chips BBQ 320g contenant du glutomate monosodique ou bien consommer une boisson énergétique?

Qu’est-ce qui est plus dommageable pour le jeune?

Consommer pour déjeuner deux rôtis avec du Nutella ou bien consommer une boisson énergétique?

Qu’est-ce qui est plus dommageable pour le jeune?

Manger un spaguetti blanc avec comme dessert une barre de chocolat Mars ou consommer une boisson énergétique?

Si on interdit la vente de boissons énergisantes aux jeunes, qu’est-ce qui les empêchera d’aller chez Starbucks et de se commander un double expresso?

Sans en interdire la vente, le gros bon sens pour les différents paliers de gouvernement serait d’informer la population des effets néfastes de certains ingrédients et jusqu’à en interdire la vente comme dans le cas du glutomate monosodique.

Ha bien non le peuple s’en fou et c’est lui qui élit ces gouvernements de pantins.

Le peuple est bien trop occupé par le spectacle de Paul McCartney et à chiâler sur son origine Anglaise et de sa présence sur les Plaines d’Abraham.

Le peuple est bien trop préoccupé à savoir si Nathalie Simard reviendra au Québec ou si un tel artiste va sortir du placard ou encore à lire le livre d’Elisabetta.

C’est pour ça qu’au Québec, une personne sur deux composant le peuple souffrira de cancer d’ici 10 ans.

J’ai hâte que les Québécois mettent leurs culottes et disent tous en choeur, non merci on ne consomme pas de ça parce qu’il y a si et ça de nocif dans vos produits en vente libre.

Dieu merci il y a une mince consolation pour les Québécois. Ils ne sont seuls qui ont de la misère à faire des choix éclairés. La preuve étant que les Américains ne sont pas encore sûrs s’ils vont élire Barack Obama ou tenter la chance d’un 3e mandat républicain avec le pro-militaire John McCain.

Le Québec est-il trop petit pour revoir des télé-réalités québécoises en format DVD?

Je m’interrogeait en regardant ma blonde se taper de vieux épisodes d’Occupation Double qu’elle avait enregistré sur des cassettes…. VHS.

Le Québec est-il trop petit pour revoir des télé-réalités québécoises en format DVD ou même VHS pour les pas mal moins technos?

Je vous met au défi de trouver Occupation Double, Loft Story en format DVD, on s’entend format commercial, pas format piraté que l’ami du fils de votre voisin de bureau revend à Y$ la copie?

Pourquoi ça n’existe pas?

Je sais Occupation Double et Loft Story n’ont pas le côté « entertainment » de Star Académie mais tout de même je suis convaincu que les Québécois aimeraient voir sur leur lecteur DVD les Eric, Natasha, Isabelle, Alex d’Occupation Double et les Sébastien, Élodie, Delphine, Mathieu, Yannick de Loft Story.

Je ne parle pas ici d’offrir en format DVD les émissions de Michel Carignan sur Canal Argent, vous savez le gars qui fait des petites barres sur des graphiques, je parle des deux télé-réalités les plus écoutés en 2007 et qui ont obtenu des cotes d’écoutes gargantuesques depuis leur existence.

Je sais qu’en terme de population le marché Québécois ce n’est pas le marché Américain où Survivor par exemple est disponible en format DVD.  Je sais aussi que Loft Story ou Occupation Double ce n’est pas aussi vendeur comme produit DVD que disons tiens, Lucie Laurier et Mahée Paiement en train de faire du Pilates.

Mais tout de même, il me semble que l’idée de sortir Occupation Double et Loft Story en format DVD est intéressante, non?

Rudolph Guliani sera le prochain président des USA.

En en entend parler partout depuis la semaine passée en Iowa, c’est année d’élections aux USA.

Voulez-vous savoir pourquoi Rudolph Guliani sera le prochain président des USA?

J’ai une théorie bien simple à cela et quand j’y repense elle se tient.

Jamais au grand jamais les Américains vont élire une femme qu’elle soit démocrate, républicaine ou indépendante.

Jamais au grand jamais les Américains vont élire une personne de race noire que celle-ci soit démocrate, républicaine ou indépendante.

Jamais au grand jamais les Américains vont réélire quelqu’un autant de droite et pro-militaire que W. Bush, comme le sénateur McCain.

Malgré tout le tort que peut faire aux USA l’administration républicaine actuelle, les Américains choisiront d’élire comme président un candidat républicain qui n’est pas une femme et qui n’est pas une personne de race noire.

Moi je le sais, les républicains le savent mais les tatas qui tirent les ficelles de la campagne démocrate semblent l’ignorer.

Certes, les bonzes démocrates veulent montrer la transparence et l’ouverture de leur parti mais c’est ce qui les coulera, comme en 2004.  Il devrait apprendre du PQ au Québec qui ont coulé aux dernières élections parce que le candidat sélectionné, ne faisait pas l’unanimité dans le parti et encore moins chez les électeurs.  Même chose au Parti Libéral du Canada.  Parcontre à la différence des américains et comme les germaniques, les Québécois et Canadiens sont près à choisir une femme pour diriger.

En 2004, les démocrates ont présenté un homme affable, qui semblait ne pas avoir de colonne en la personne de John Kerry.  Quel erreur!  C’est John Edwards qu’il fallait opposer à W. Bush et c’est le même John Edwards qui devrait être choisi comme candidat démocrate.  Mais il semble plutôt que la lutte à ne plus finir du côté des démocrates se jouent entre Obama (la personne de race noire) et Clinton (la femme).

Malgré toute l’admiration que j’ai pour Bill Clinton, je vois mal sa femme devenir présidente des États-Unis.

Quelle gaffe les démocrates sont en train de faire là.

Le 5 février prochain, lors du Super Tuesday ou du Giga Tuesday ou du Super Duper Tuesday vu que c’est la première fois de l’histoire qu’autant d’États américains seront en primaires, les Américains joueront gros et joueront peut-être même leur histoire.

Si une majorité de délégués appuyant Clinton ou Obama sont choisis du côté du parti démocrate, ça sera une victoire présidentielle quasi assurée pour les républicains de Rudolph Guliani en novembre prochain (à mon avis c’est  Guliani qui sera  choisi candidat républicain).

Sachez une chose, que même chez les partisans démocrates il y a des mysogines et des racistes.  Alors ceux-ci appuieront Rudolph Guliani, le républicain, afin de s’assurer qu’une femme ou un noire ne soit pas à la tête du pays.

Alors avec Guliani, un républicain, à la tête des États-Unis et Bush parti,  ça ne veut pas dire que les politiques internationales vont s’améliorer automatiquement.

Le problème iranien, parce que pour plusieurs républicains s’en est un, ne sera pas réglé.

Le problème irakien ne sera pas réglé.

Le problème afghan ne sera pas réglé.

Tous les autres problèmes étrangers et locaux ne seront pas réglés non plus.

Alors qu’avec les démocrates, historiquement moins militarisés, on peut penser que la politique internationale ne pourrait que s’améliorer et du même coup l’économie américaine.

Mais non les amerlopes choisiront un président républicain et il n’y aura que les démocrates à blâmer.

Idiot le sondage qui sera publié demain qui fait mention qu’une majorité de Canadien appueraient un candidat démocrate.

On s’en fou, les Canadiens ne votent pas aux présidentielles américaines.

Hydro-Québec et les publicités.

Tout le monde le sait au Québec, les Québécois ont subit d’importantes hausses tarifaires sur leur consommation d’électricité.

Au Québec, la grande partie de la distribution et de la production d’électricité sont nationalisées sous une société d’État du nom d’Hydro-Québec.

Vous savez passer une annonce à la télé aux heures de grandes écoutes, ça coûte la peau des fesses. Passer une annonce pleine page dans un grand quotidien, ça coute la peau des fesses.

Pouvez-vous me dire pourquoi, une société d’État détenant un monopole en production et en distribution d’électricité n’arrête pas de passer de la publicité à la télé et pleine page dans les journaux? Sans compter la publicité sur d’autres médias que sont la radio et l’Internet.

Il ne se passe pas une journée sans que je vois des publicités d’Hydro-Québec… Il ne se passe pas un mois non plus sans que je reçoive de la publicité jointe à mon compte d’Hydro-Québec.

Hé ho! À l’exception de Sherbrooke que je sois dans n’importe laquelle des grandes villes du Québec, si je veux de l’électricité je dois en produire par moi-même avec des installations coûteuses ou je me branche au réseau électrique d’Hydro-Québec.

Sauf pour faire de la publicité de prévention je ne comprends pas le pourquoi ni la portée des messages publicitaires que fait d’Hydro-Québec.

Dois-je le répéter? La seule et unique mission d’Hydro-Québec est de fournir de l’électricité au Québécois à un coût le plus abordable possible. C’est la raison pourquoi Hydro-Québec a été créée lors de la nationalisation de l’électricité au Québec dans les années 60.

Hydro-Québec ne doit pas avoir de mission sociale ni ne doit s’annoncer dans des publicités totalement inutiles comme par exemple sur la resurfaceuse (zamboni) du Centre Bell ou avoir son logo sur le nouveau chandail de l’Impact. Je ne crois pas que l’Impact de Montréal ait besoin des millions d’Hydro-Québec. L’impact est la propriété de Lino Saputo, un riche héritié de la compagnie Saputo, un grand producteur et distributeur de fromages au Québec. La compagnie Saputo a déclaré des bénéfices net de 192 millions de dollars en 2006 sur des revenus de 4 milliards de dollars.

Alors est-ce que l’Impact a besoin de l’argent d’Hydro-Québec comme commandite? NON!

Hydro-Québec ne doit pas non plus verser des dizaines de millions en bonus à ses cadres pendant que les familles pauvres du Québec absorbent des augmentations tarifaires dont elles pourraient très bien se passer.

C’est d’un ridicule total. Slaquer la poulie un peu au marketing d’Hydro-Québec. C’est là qu’il faut couper, arrêtez de nous augmenter inutilement.

Que Hydro-Québec se responsabilise et qu’enfin elle revienne à son unique mission de base, produire de l’électricité pour revendre le plus bas possible aux Québécois.

Le Parisien est fermé

Le mercredi 11 avril 2006, Les Cinémas Fortune Inc. ont vendu le cinéma Le Parisien. La dernière journée d’opération du cinéma Le Parisien a été le mercredi 11 avril 2006», explique le propriétaire dans un communiqué adressé aux professionnels du cinéma, sans donner de détail supplémentaire.

Quelle Montréalaise et quel Montréalais n’a jamais mis les pieds à ce cinéma qui avait pignon sur rue Sainte-Catherine Ouest?

J’aimais Le Parisien!

Mais qu’est-ce qui aura vaincu ce cinéma? Certes il aurait eu besoin de quelques rénovations côté écran et son.

Mais on ne ferme pas un cinéma pour cela.

Le Parisien est mort de sa belle mort parce que le cinéma se porte mal au Québec.

Le Parisien est mort de sa belle mort comme le Berri est mort il y a quelques années.

Le Parisien est mort parce que Hollywood produit des films moches depuis 3 ans.

Le Parisien est mort parce que les Québécois s’achètent des grosses télés et des cinémas-maisons et téléchargent des films du net ou se procurent des copies via le beau-frère ou encore se loue des DVD au Vidéo Dollar ou au distributeur automatique de DVD près de chez eux.

Le Parisien est mort parce que les Québécois plus pantouflards s’abonnent à Super Écran pour 11,99$ par mois ce qui est moins cher que deux entrées de cinéma avec pop-corn et liqueur qui leur reviendrait à 30$ pour un seul film.

Le Parisien est mort parce que de nouvelles salles plus grandes ont été construites à Montréal et qu’il y a plus de siège de cinéma de disponible qu’il y a de personnes désirant voir un film dans un cinéma montréalais.

Voilà pourquoi le cinéma Le Parisien est mort.

Voilà pourquoi d’autres salles de cinémas mourront aussi.

Le Banquier

J’ai vu le week-end dernier sur illico sur demande, la version québécoise de ‘Deal or no deal’. J’ai trouvé le concept de l’émission trop près de ‘La Poule aux Œufs d’or’. En fait c’est ‘La poule aux Œufs d’or’ mais pour plus jeunes et plus dynamiques. Cette émission aurait été produite par Loto-Québec et on n’y verrait aucune différence.

Le concept est bien, sauf que ça serait intéressant si le banquier faisait directement ses offres au concurrent. Il me semble que je verrais un genre de ‘George Wellan’ y annoncer la proposition du banquier. À la place on a droit à un téléphone qui sonne et Julie Snyder qui répond sans qu’on entende la voix du banquier.

L’offre du banquier est toujours mathématique en fonction des montants qui ont été sorties des valises choisies par le concurrent. C’est lassant et prévisible à la longue.

D’un autre côté, il est plaisant pour les yeux de voir de si jolis modèles féminins attitrées chacune à une valise.

L’autre principe que je n’aime pas de l’émission est qu’une fois l’offre du banquier accepté par le concurrent, Julie demande quel numéro de valise le concurrent aurait choisi et quelle aurait été l’offre du banquier en fonction du montant révélé dans la valise. Je trouve ça lassant mais je comprends que TVA doit étirer le temps de l’émission afin de donner le moins d’argent possible.

En terminant, il aurait été agréable également d’avoir une autre animatrice que Julie Snyder. Julie Snyder c’est du réchauffé. Julie Snyder c’est Star Académie, ça fait moins crédible de la voir là. De plus elle sera surexposée au petit écran lorsque reviendra une autre saison de Star Académie. Il serait temps pour TVA de passer le flambeau à d’autres animatrices plus jeunes. Une personne dynamique et jeune comme Annick Dumontet, par exemple, aurait pu très bien faire l’affaire et aurait été une bouffée de fraîcheur pour le téléspectateur.

L’émission durera longtemps parce que les Québécois aiment voir d’autre faire du fric instantanément à la télé. Je me répète mais ‘Le Banquier’ ou ‘La poule aux œufs d’or’ fondamentalement c’est quoi la différence ?

Une suggestion à TVA, faire de l’émission, une version hebdomadaire en offrant un million au lieu d’un demi million.

Nairobi Kenya

Depuis une semaine sur RDI j’écoute les propos et opinions divergeantes de Rona Ambrose Ministre de l’environnement du Canada et Claude Béchard Ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs sur les ondes de RDI. Suite à ses propos complètement opposées à la conférence sur l’environnement à Nairobi au Keny je me pose une question. Est-ce que nous Québécois et Canadiens avons l’air fous à cette conférence de se chicaner ainsi sur la place publique mondiale?

Une deuxième question m’est venue à l’esprit en ce 30e anniversaire de l’élection du PQ comme gouvernement au parlement de Québec. Est-ce qu’un Québec souverain depuis 1995 aurait ces éternels débats sur l’environnement avec son voisin Canadien?