Le Grand-Prix de Montréal

Ce matin on apprend que le Grand-Prix de Montréal est de nouveau menacé de disparaître.

Pas étonnant. Ici au Québec tout est rendu trop vieux ou presque. On dirait que le modernisme ne fait pas parti des plans des zingénieurs et des zarchitectes et surtout des décideurs.

Nommé moi une seule grand structure qui a été fait au Québec, surtout à Montréal depuis l’Ouverture du Stade Olympique?

Parlez moi d’autres choses que le Centre des Sciences de Montréal, ou du Centre Bell. Je parle de gros infrastructure qui profite à toute la société et non à une poignée d’individus.

Bonne chance pour en trouver!

Les installations du Circuit Gilles-Villeneuve sont désuètes. Il faut les remplacer. Ça coûtera ce que ça coûtera, il le faut, parce que le Grand-Prix de Montréal est l’événement qui rapporte le plus en retombés économiques à cette ville. C’est un événement qui rend Montréal visible au travers le monde. Montréal n’avait pas le moyen de perdre les Expos, maintenant, elle a encore moins les moyens de perdre le Grand Prix.

Si les dirigeants ne veulent pas rénover ou ajouter du neuf aux installations du Grand prix de Montréal, soyez assurés que Toronto, Calgary, Vancouver, quelque part en Inde ou en Russie ils le feront pour accueillir le Grand Prix.

Donnons le Stade Olympique au Cirque du Soleil.

C’est étonnant de constater que Montréal n’a pas de chapiteau permanent du cirque le plus populaire de la planète, un cirque bien de chez nous: Le Cirque du Soleil.

En écoutant Le Téléjournal ce soir en direct du Vieux-Port où un chapîteau du Cirque est installé, j’ai eu l’idée suivante: DONNONS LE STADE OLYMPIQUE AU CIRQUE DU SOLEIL.

Imaginez ça. Le gouvernement du Québec se débarasse de son gros éléphant blanc et Guy Laliberté et sa bande le transforme en chapiteau permanent pour son cirque à Montréal.

Ça serait l’occasion de mettre de l’avant une revitalisation complète de ce coin abandonnée par Jeffrey Loria et ses Expos.

Ha mais j’en entend déjà dire, mais où vont jouer les Alouettes lors de leur grosse partie en séries? On s’en fou. Ils iront ailleurs.

Donnons le Stade olympique afin que le Cirque du soleil, une des entreprises les plus dynamiques de la planète, en face justement une bâtisse et un lieu dynamique.