Entrevue de fin d’année de Jean Charest à TVA. Soit qu’il est souverainiste ou bien qu’il prépare le terrain pour son arrivée au Parti Libéral du Canada

Au bulletin de nouvelles ce soir, on a pu voir un aperçu de l’entrevue de fin d’année que Jean Charest a accordé à TVA.

Celui-ci tire à boulets rouge sur le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Ainsi avec de tels propos deux choses sont possibles selon moi, en fin trois.

Soit que Jean Charest est tout à coup devenu souverainiste et qu’il a décidé d’isoler le Québec face à la position du Canada à Copenhague.

Soit qu’il se prépare à prendre la place de Michael Ignatieff comme chef du Parti Libéral du Canada.

Soit qu’il est totalement inconscient de la portée de ses propos et du tort qu’il cause au Québec en tenant un tel discours.

Avec une telle façon de tirer à boulets rouge sur le gouvernement conservateur, n’attendez pas une hausse des versements du fédéral au Québec ou des cadeaux du fédéral sur le territoire québécois.

Je pense que Jean Charest est devenu souverainiste  un peu à la façon de Robert Bourassa à la fin de sa carrière politique.

La grippe A H1N1, ok je veux bien mais la malnutrition elle ?

J’en ai marre des médias qui nous surmédiatisent au Québec.

Là c’est la grippe A H1N1.

Il y a tellement d’informations disponibles dans les médias sur cette grippe que je m’interroge sur la pertinence d’être  aussi surinformé.

Comme le disait si bien l’adage, parfois trop c’est comme pas assez.

Je vous prédis qu’il mourra moins de monde de la AH1N1 que de la grippe qu’on connaît année après année qu’on nomme influenza.  Non pas parce qu’on aura bien été informé et que plusieurs auront été se faire vacciner (vaccin inutile si vous voulez mon avis) mais parce que la paranoia s’est presque emparé des médias.

Savez-vous ce qui tue le plus de monde année après année au Québec depuis 20 ans ?

La malnutrition.  Les gens mangent tellement mal qu’ils en font du cholestérol, du diabète, ils développent des problèmes respiratoires, développent des cancers etc.. etc..

Je ne parle pas ici que de la malbouffe qu’on nous sert dans une chaîne de restauration rapide quelconque. Je parle d’être mal nourri au quotidien.

L’importance de bien manger et de faire de l’exercice est capital dans notre beau Québec.

C’est sur ce clou que le gouvernement devrait taper avec son gros marteau et non sur la anodine A H1N1.

Nos politiciens devraient montrer l’exemple.  Mais avez-vous vu la grosse face de nos premiers ministres Charest et Harper?  Pas de quoi montrer l’exemple à la population.  Même le politicien québécois ayant le plus d’amis sur Facebook, Denis Coderre, ne montre pas l’exemple.

C’est dommage mais l’alimentation est à la base de notre société et plus les québécoises et québécois s’alimenteront mal plus cela coûtera cher à notre système de santé.

Jean Charest à Ottawa, une formalité.

Avec la monté de Michael ‘gros sourcis’ Ignatieff dans les sondages, Stephen Harper a besoin d’un lieutenant qu’il juge solide au Québec.

Jean Charest, ancien ministre conservateur, est la personne toute désignée.

Charest serait probablement premier ministre démissionnaire vers le mois de juin et pour l’automne 2009, pourrait très bien faire le saut à Ottawa et se voir octroyer le ministère des affaires étrangères qui sera laissé vacant par Lawrence Cannon qui ferait le saut en politique au Québec. 

Je vois déjà d’ici la prochaine campagne électorale fédérale avec les nombreuses prises de becs Duceppe – Charest – Coderre. 

Mmm du bonbon.

Pendant ce temps au Québec il y aurait une course à la chefferie et je sens que Monique Jérôme-Forget aurait un oeil sur le poste de chef du PLQ pour devancer Pauline Marois et ainsi devenir la première femme premier ministre du Québec.

Si jamais Harper perdait ses élections, Jean Charest serait l’homme tout désigné pour le remplacer.

À suivre…

Reprise de la bataille des Plaines d’Abraham, le PC vient de signer son arrêt de mort au Québec

Il y a parfois de ses décisions qui sont nuls et qui prouvent que certaines personnes sont des cabochons pure laine.

Y’a un tata qui a eu l’idée de commémorer la défaite de la Nouvelle-France aux mains des Britanniques en refaisant une reproduction de la bataille des Plaines d’Abraham.

Pire encore, l’actuelle ministre fédérale, Josée Verner, une québécoise, réplique devant la Chambre de Commerce du grand Québec « Ceux qui s’offusquent de la commémoration de la bataille des plaine d’Abraham n’ont qu’à rester chez eux ».

Ainsi la ministre refuse de remettre en question cet évémement.

Je vais vous dire deux choses.

La première si cet événement a lieu c’est la mort du PC au Québec.  Stephen Harper va trouver le temps bien long aux prochaines élections fédérales.

La seconde, la tenue de cet événement ne fera que donner un coup de pouce au mouvement souverainiste du Québec.

Définitivement le 401e anniversaire de Québec s’annonce presque plus passionnant que le 400e… médiatiquement parlant.

Dites-vous bien une chose?

Est-ce que les Français fêtent l’invasion Nazis ou la libération de la France?
Est-ce que les Américains fêtent Pearl Harbor ou le jour de leur indépendance?

Soyez logique madame Verner.  Il semble que gros bon sens et politique ne riment pas ensemble.

Stéphane Dion quitte immédiatement la tête du PLC

Ce lundi à 13h30, Stéphane Dion annoncera dans un communiqué de presse qu’il quitte le poste du Parti Libéral du Canada immédiatement.

La coalition NPD-PLC-BQ vient évidemment de prendre le bord et c’est Stephen Harper qui doit rire.

À son habituel manque de respect pour le Québec, Stéphane Dion fait son annonce en plein jour d’élections au Québec.

Ha c’est un petit pas pour Stéphane Dion mais un grand pas pour le Québec, même un très grand pas pour le Québec.

Le père de la loi sur la clarté référendaire qui retourne prof d’université.

Bravo!  Certains diront que ça lui en aura pris du temps pour comprendre.

Le Canada pourrait retourner en élections

Croyez-le ou non à peine élu, le gouvernement de Stephen Harper pourrait aller en élections.  Cette fois-ci parce qu’il serait renversé.

L’administration Harper a annoncé aujourd’hui son désir de couper les vivres aux partis politiques.

Il faut avouer que de faire de la politique avec des subventions du gouvernement c’est pousser pas mal la démocratie.

J’écoutais le ministre Flaherty cet après-midi a la télé et devinez quoi?

Bien je me suis endormi.

Imaginez le scénario suivant maintenant.  On s’en va  en élections en janvier, Stéphane Dion est élu premier ministre minoritaire…

Ha ça serait mourrant.  Pas qu’on gaspille à nouveau 300 millions mais plutôt de voir Stéphane DIon se rétracter sur son éventuel désir de quitter son poste de chef du parti libéral du Canada.

Si j’étais Stéphane Dion

Avant de me chercher un autre emploi parce que les prochaines élections fédérales s’annoncent une insulte pour lui et qu’il se fera montrer la porte de sortie comme chef du Parti Libéral du Canada, voici ce que je ferais si j’étais Stéphane DIon.

– je suivrais un cours d’intelligence émotionnelle afin de mieux comprendre mes compatriotes canadiens quand je m’adresse à eux;

– je parlerais ce dont les gens veulent vraiment entendre et non ramener le discours qui lassent les Canadiens comme ceux sur Kyoto ou l’Afghanistan;

– Je m’informerais à savoir si le Parti Vert se cherche pas un nouveau chef;

– Je m’informerais aussi pour savoir quand est-ce que le Nouveau Parti Démocratique du Canada va laisser tomber le mot Nouveau de son nom.

Si la tendance se maintient comme dis le fatiguant à Radio-Canada… On aura un gouvernement Conservateur majoritaire aux prochaines élections avec évidemment Stephen Harper comme premier ministre. Cela se produira surtout si notre Stéphane national continue à faire de la politique à sa façon et non à la façon que les électeurs veulent.

je ne serais pas surpris qu’au Québec le NPD recueille plus d’intentions que le PLQ.

Les Parent la dernière trouvaille de notre chère télé d’État

Je considère que Radio-Canada mise gros avec la nouvelle série Les Parent.

Cette série mais en vedette la névrosée Anne Dorval et l’effacé Daniel Brière, rien à voir avec le joueur de hockey.

Vraiment pas le succès garanti.

la série Les Parent est produite au coût de 200 000 $ la demi-heure.   Évidemment la télé d’État à les moyens à force de puiser à même la poche des contribuables.  Ça n’a aucun bon sens en 2008 que l’État possède une télé alors que nos routes et notre système de santé sont à la dérive.

Pour ceux que ça intéresse, la série sera diffusée le lundi, tout de suite après Virginie.

Au Québec les artistes chiâlent beaucoup contre le gouvernement de Stephen Harper qui a coupé dans les subventions à la culture.  Parcontre personne ne chiâle contre l’existence de Radio-Canada, financée largement avec les fonds publics.

Un moment donné une société doit faire des choix.  Avoir une télé d’État ou bien des ponts désuets?  Avoir une télé d’État ou bien une salle d’urgence innefficace?  Avoir une télé d’État ou un pays croulant sous les dettes?  Avoir une télé d’État ou bien manquer d’argent pour financer des festivals?

C’est le peuple qui choisi et non les gouvernements parce que c’est le peuple qui élit les gouvernements.

Alors lors des prochaines élections fédérales ou provinciales posez-vous la question suivante:
Une télé d’État ou on met l’argent là où collectivement ça sera davantage utile?

Stéphane Dion: ça sera toujours plus vert en anglais

Ils disent qu’une image vaut mille mots.

En voici la preuve.  Avec Stéphane Dion ça sera toujours plus vert en anglais et le vert sera plus gris en français.

Dans le fond ce que DIon essaie assurément de nous dire c’est qu’en votant pour lui le Canada sera plus vert du côté Anglais et que du côté Francophone ça sera un tournant…

Si je sais lire entre les lignes, alors il nous dit presque de voter pour le Stéphane des Conversateurs, c’est à dire Stephen Harper.

Sacré Stéphane.  Paraît-il qu’une société a les politiciens qu’elle mérite.  Ouf!

Parlant de Stéphane, Laporte celui ci alias monsieur le juge à Star Académie…

Dire qu’en plus, en lisant son blogue sur Cyberpresse.ca aujourd’hui j’avais davantage l’impression que les propriétaires libéraux de La Presse avait forcé l’auteur à nous vanter les mérites de Stéphane Dion que d’avantages il pouvait y avoir à espérer un jour voter pour Stéphane Dion. 

Non mais le ridicule ne tue pas. 

Je ne réussirai jamais à comprendre les gens qui comme une de mes belles-soeurs, vénèrent Stéphane Dion.

Le festival Julie Couillard se poursuit

Deux pages dans La Presse d’aujourd’hui et il ne se passe pas un bulletin de nouvelle télévisé depuis 3 semaines sans qu’on parle d’elle.

Non mais deux pages pleines dans La Presse.  Ça commence vraiment à ressembler à une campagne de salissage du gouvernement conservateur.

Est-ce que Miss Couillard sera LA cause qui fera tomber le gouvernement conservateur?

Est-ce que les libéraux de fafane Dion sont prêts à aller en élection?  J’ai oui-dire tout mais pas ça dans le camp des libéraux fédéraux.  D’après moi une déconfiture des libéraux en élection et Stéphane devra se trouver un nouveau job.  Non mais avouez que le comportement des libéraux lors des votes en chambre me donne entièrement raison.  On préfère ne pas voter plutôt que de renverser le gouvernement et de risquer de perdre la face.  Vraiment on achète du temps emprunté du côté des libéraux.

Et si c’était les conservateurs qui avait orchestré la venue de madame Couillard dans l’entourage de Maxime Bernier afin de créer un faux scandale et d’essayer de gagner une majorité en élection face à un Stéphane Dion totalement oisif comme chef de l’opposition officielle?

Dois-je vous rappeler que les conservateurs de Stephen Harper ne peuvent pas déclencher d’élection avant la fin de leur mandat de 4 ans, nouvelle loi oblige?  Seul un renversement du gouvernement peut déclencher des élections au fédéral.

Non mais La Presse donne tellement d’importance à Julie Couillard que j’ai l’impression que si elle jouait au golf on nous la montrerait meilleure que Tiger Woods. 

Vraiment je pense qu’il faut prendre l’ampleur que La Presse donne à Julie Couillard avec un gros grain de sel.

C’est une tempête dans un verre d’eau tout cette histoire.

Le conflit Tibet – Chine est bien plus important que Julie Couillard.

Que nos athlètes se rendent aux jeux de Pékin, un pays communiste sans aucun droit de l’homme, en août prochain me questionne davantage que la présence de Julie Couillard dans l’entourage du ministre démissionnaire.