Bye Bye 2014…. c’est assez arrêter le massacre!

Les Bye Bye faut que ça cesse…. on se foue de la gueule du monde. On galvaude le mot austérité mais avec l’argent public ils tentent de nous faire un gros show… c’est raté! On veut de moquer de l’austérité alors qu’eux dépensent des milllions pour un show horrible.

Si seulement ils savaient réellement ce qu’est l’austérité.  On est très loin de ça au Québec.

C’est comme tenter de nous faire croire que Saku Koivu a été un Wayne Gretzky.

Pour l’émission.  Je vais commenter chaque segment.

L’imitation de Claude Dubois c’était lamentable et trop long comme segment.  En fait long et con.

Le segment sur Lise Thibault était … plate.

Il était temps que quelqu’un se moque d’Anne Dorval et d’enfin tenter de la descendre de son élévation.

Le ice bucket challenge… on l’a mieux traiter à Vlog à TVA en diffusant des vidéos ratés diffusés sur Youtube.

Le cocothon de Laval a mieux été traité par Infoman 2014. Et encore de la moquerie de Radio-Canada envers TVA.  Pourtant TVA ne le fait pas.  C’est odieux rire d’un compétiteur privé avec de l’argent public.

Le segment Louis-Jean Cormier à la SAQ… pas fort.

Les médecins… pas capable.

Le bout avec Jean Airoldi… Pierre Brassard est encore aussi mauvais qu’à V. Beaucoup trop long.

On le sait que le docteur Barrette est gros, on l’a vu toute l’année en conférence de presse. Je vois pas ce qu’il y a de drôle à faire un sketch de fin d’année là-dessus.

Labeaume veut ravoir les Nordiques et Coderre les Expos.  Du bureau niaisage, les deux n’ont pas d’argent sauf celle du gouvernement.  Deux complètement déconnectés.  Le sketch était raté.  En fait à peu près tout les sketchs que Laurent Paquin touche est raté.  Faudrait que quelqu’un finisse par lui dire.  Alors je me suis porté volontaire.

Le sketch sur les Pineau-Caron… se moquer du monde qui se sont exprimés.  Mais pourquoi?  Pour empêcher que le monde s’exprime de peur de faire rire d’eux?

Recette d’une défaite…. se moquer de son commanditaire… franchement.

Le segment sur le PQ et la course à chefferie. Ils auraient pu couper ce sketch lors du brainstorming initial.  C’étaot même pas drôle.

Le bout avec Céline.  Me semble qu’on est tanné.

Les genres de bloopers avant les pauses.  On dirait qu’ils ont manqué d’imagination et qu’ils ont décidé de meubler du temps avec ça.  Je sentais mon intelligence attaquée quand je voyais ça.

Pauline Marois… sérieusement, pas besoin de faire deux segments avec ça.

Les Résidences Sommeil.  Infoman 2014 avait déjà traité ce sujet.  Les deux équipes de création devraient se parler, c’est redondant.

Le bout avec Xavier Dolan.  Plate.

Le segment sur les garderies.  Pas vraiment bon.

Les audiences de la commission Charbonneau.  Infoman 2014 l’avait traité une heure auparavant.  Par contre la reprise du clip d’Alex Nevsky était réussi.  L’artiste a dû toucher un beau cachet pour les droits d’auteur.

Le meilleur du Bye Bye, la parodie de l’annonce de Trivago.  C’est ça qu’on aime des parodies et spécifiquement celles qui ne sont pas politiques.

Pourquoi avoir parodier Symphorien?  Pour se moquer de l’âme de Gilles Latulipe disparu cette année?  Au mois ils ont eu le culot d’écrire Merci Gilles à la fin du sketch.

Le segment de la parodie du show d’Eric Salvail.  C’était réussi, M. Legendre joue bien le rôle d’Eric Salvail.  Mais le contenu laissait à désirer.  Pourquoi Radio-Canada se moque encore de show produit avec de l’argent privé alors qu’eux le parodie avec de l’argent public?

La partie du décompte… pas pire. Avec le 76 e Subban, el 4 de Béliveau et le 3 avec les trois soeurs Dufour-Lapointe.

L’après décompte… pourri sur toute la ligne.  Pierre Brassard n’a pas sa place.  Enlevez-le de la télé ça presse. Une chose que j’ai appréciié, qu’ils aient mis de l’emphase sur le discours vide de Justin Trudeau.  Ça va peut-être faire réfléchir des canadiens à ne pas voter pour cet être imbu de lui-même.

Le grand karaoke metro… on s’en serait passé de cette visibilité insultante du commanditaire metro.  De quoi penser à une autre épicerie la prochaine fois que j’ai besoin de lait ou de pain.

Je souhaite du fond de mon coeur qu’en 2014 que le gouvernement fédéral coupe davantage les vivres à Radio-Canada afin que ce le Bye Bye soit amputé de la programmation de Radio-Canada, assez c’est assez!

Dans le fond le Bye Bye ne sert qu’à générer des cachets à des artistes qui vomissent sur le gouvernement alors que c’est eux qui les engraisse.

Ce que je retiens de ce Bye Bye c’est que les publicités présentés étaient meilleurs que la majorité des sketchs présentés dans la Bye Bye. Comme la pub de Montréal Auto Prix avec le personnage Patrice Lemieux qui était meilleure que tout l’ensemble du Bye Bye 2014.

Ma note globale pour ce Bye Bye 2014.  3 sur 10.  Rien de mieux. Selon moi le pire Bye bye en 30 ans.

MasterChief junior, les dés sont-ils pipés?

Tous les jeunes étant charismatiques sont éliminés de MasterChief junior un après un et tout semble pointer pour que le petit au look gay, Alexander, 13 ans, et le plus vieux de la compétition remporte la compétition.

Je me demande où est la transparence surtout qu’au moins un chef est gay.

 

C’est clair que les trois juges sont en faveur d’Alexander, épreuves après épreuves.

 

Pourquoi organiser un concours si les dés sont pipés?

Pourquoi accepter des jeunes de 8, 9,10, 11 et 12 ans si on donne le plus vieux gagnant?

C’est une frime ce show.

Chou à Gordon Ramsay et sa bande!

 

C’est juste de la télé, je salue le départ d’André Robitaille

Tel un voeu exaucé, le départ d’André Robitaille comme animateur de l’émission C’est juste de la télé est salué grandement par ma part.

Je ne le trouvais pas très crédible et j’avais encore l’impression qu’il animait un show de con à TVA ou qu’il nous sortirait son Boudichon à tout instant.

Merci Radio-Canada de nous en avoir libéré de cette émission.

Netflix, j’adore

Nouveau à la télé de mon salon, Netflix.

J’adore.

Bien qu’il soit difficile de trouver du contenu français, Netflix est réellement attrayant et abordable.

Bravo, à 7,99$ par mois, pourquoi s’abonner à Super Écran ou The Movie Network, qui sont plus coûteux et moins bien garnis en contenu ?

Vraiment pour des soirées bien meublées en film, Netflix à le profil de l’emploi.

Moins de temps de productions et plus de publicité… la télé québécoise se meurt

Avez-vous suivi la Franchise sur V Télé ?

Durant un émission d’une heure, avant chaque pause il y a un « après la pause », court extrait de ce qui s’en vient.  Pour six pauses publicitaires durant l’heure, cela signifie deux minutes de moins à produire.

Par tous les moyens on cherche à produire le moins possible du côté de la production et du côté du diffuseur à diffuser le plus de publicités possibles.

La télé se meurt en terme d’expérience.

Ça prend des solutions rapidement car avec l’arrivée grandissante au Canada des Netflix et aussi des téléphones intelligents, la télé conventionnelle va disparaître rapidement.

Réveillez-vous quelqu’un !

TOU.TV

Enfin diront certains.

Voilà Radio-Canada avec les impôts des contribuables lancent TOU.TV. C’est si facile ouvrir des sites avec l’argent des contribuables.

Bon malgré tout, je l’avoue l’idée est bonnes.  Sera-t-elle rentable, ça c’est une autre histoire.

Le site Internet permet d’écouter gratuitement plus de 2000 heures de télévision en haute qualité.  Attention je n’ai pas dis en haute définition.

Allez y jeter un coup d’oeil.  TOU.TV.

On parle d’ajouter de la publicité bientôt.  S’ils font cela il vont tuer le site.  Aux concepteurs je leur dis de bien réfléchir.

Quand la Haute Définition ne sera plus de la Haute Définition

Imaginez 2020.

La télé diffusée en 3240p et 720hz au lieu du Haute Définition actuel à 1080p et 60hz.

Autrement dit, quand est-ce que la Haute Définition actuelle ne sera plus de la Haute Définition ?

La Haute Définition (HD) c’est de la frime.

Oui c’est plus beau mais en 1080p sur une télé 120hz minimum.

Avez-vous déjà écouté TVA sur une télé 720p Insigna avec un signal non HD ?  En terme de qualité nous ne sommes pas très loin de la télé noir et blanc de 1960.

Trop de fabricants de télévision se dise Haute Définition et ont ces standards bien bas.

Même chose du côté des télédiffuseurs qui diffusent en piètre qualité Haute Définition.

Le Haute Définition il faut l’apprécier mais le terme est mal choisi car un jour le Haute Définition d’aujourd’hui sera de la bien basse définition.

Plusieurs se tourneront alors vers les petites annonces classées pour vendre leur télé dites jadis Haute Définition.