Chantier, Jean-Guy, tricoter et solo de flûte. Du sexe dans un conseil d’administration?

Voilà je viens de terminer les deux premières saisons de la série Conseil d’Administration diffusé à Radio-Canada ces dernières années et produit par Novem de Véronique Cloutier.

C’est scénarisé par Louis Morissette et bien franchement j’ai aimé.

En gros je vous résume.  Quatres bons amis, deux gars, deux filles, diplômés de l’école des affaires depuis une dizaine d’année se rencontre régulièrement ce qu’ils appellent leur conseil d’aministration.

Les sujets du conseil d’administration?  Le quotidien de leurs vies amoureuses.

Les amis sont Jean-Michel, le célibataire invétéré joué par Louis Morrissette.

Yannick, le co-loc du célibataire invétéré, le grand et gros de service joué par Antoine Bertrand.

Maude la célibataire invétérée qui veut un chum à tout prix mais dont ça ne fonctionne jamais joué par Sophie Bourgeois.

Finalement Sarah, joué par la toujours très belle, Isabelle Blais.  Sarah c’est la fille en couple, un peu quétaine et matante qui habite la banlieue.

Évidemment les sujets de discussions tournent souvent autour des vies amoureuses des amis et souvent de sexe avec leur langage bien particulier.

Tricoter signifie baiser. 

Solo de flûte signifie une fellation. 

Chantier signifie le sexe féminin. 

Jean-Guy signifie le sexe masculin

etc…

Les personnages principaux y sont très attachants.

C’est bon cette série, si rares sont les bonnes séries québécoies.

Bravo!

André Boisclair et des doigts dans le vagin.

L’auteure de Virginie, cette télésérie qui pollue nos écran à 19h depuis plus de 10 ans, a selon moi été trop loin dans l’épisode de ce soir.

Qu’est-ce que c’est que ces textes à faire dire à ses personnages à 19h15 le jeudi soir? « …tu me mettais tes doigts dans le vagin », de dire le personnage de Louise Pouliot à son père. Une jeune fille de 9-10 ans qui écoute Virginie, pas certain qu’elle comprendra. Ça fait dure. Vraiment dure.

Ensuite l’autre, Hugo Lacasse, l’adjoint-directeur, ouvertement gay, qui arrive avec son portrait d’André Boisclair pour mettre dans son appartement.

À quoi elle joue la Fabienne Larouche? Provoquer pour augmenter ses cotes d’écoutes?

Je me le demande bien?

Aussi, par respect pour Monsieur Claude Blanchard, peut-on retirer sa photo du site Internet de Virginie.