Comment me convaincrez-vous de payer 15$ par mois pour la chaîne Vanessa d’Anne-Marie Losique?

Depuis la semaine dernière, la chaîne Vanessa,  d’Anne-Marie Losique est disponible au Québec.

Chaîne à contenu érotique, comment réussirez-vous à me convaincre de déboursez 15$ par mois pour la regarder?

Sincèrement, je peux avoir le Playboy Channel pour moins chers?

En quoi la programmation de Vanessa m’intéressera-t-elle?

Lingerie League Football?  Vous pensez me convaincre avec ça?

Les défis de Bruno B. dans Grandeur Nature?

Quand on va sur le site de la chaîne, on nous propose que 8 émissions.  Est-ce que cela veut-dire que je paierai 15$ par mois pour avoir 8 émissions sans compter les reprises?

Sérieusement, 15$ par mois… Aussi bien s’abonner à votre revue qui se tient d’une main préférée et regarder des vidéos X, XX et XXX sur le web à des sites qui sont gratuits.

Sinon si vous vous sentez capable de relever le défi, bien tentez de me convaincre.  Je doute que quelqu’un ait le profil de l’emploi pour réussir.

Vanessa TV ça va en prendre de la peau pour atteindre le succès

On le sait tous l’entreprise d’Anne-Marie Losique (AML) lancera le 28 octobre prochain un pendant québécois de Playboy Channel soit Vanessa TV.

Selon AML, le prix de la chaîne serait de 14,95$ par mois.

Je vais vous dire que ça va en prendre de la peau pour que le canal atteigne le succès.

Sans entrer dans les détails comptables, il est clair que la chaîne devra s’assurer d’au moins 20 000 abonnés mensuels pour pouvoir survivre et surtout vivre longtemps.

Déjà cette semaine on a appris dans les journaux que Vanessa diffusera les matchs de la Lingerie Football League, une ligue américaine où les joueuses jouent en sous-vêtements. On est loin de la ligue en jupons ici.

Ça va prendre aussi beaucoup de contenu d’ici afin que les québécois adhère au modèle et soient assidus à cette chaîne.

Je vous prédis que la droite québécoise va sortir en masse contre cette chaîne et vous verrez que le peuple québécois est pas mal plus ‘pick-up country’ qu’on peut le croire.

Tout de même saluons l’audace de AML dans ce Québec encore trop coincé par le sainte-nitouchisme.

Bonne chance à Vanessa TV et espérons qu’ils sauront profiter de la convergence du Web 2.0 et des téléphones intelligents.