Aux urnes citoyens !

Demain 2 mai grosse soirée électorale au Canada.

Je ne serai pas de ceux qui vont suivre ce gâchit électoral de 300 millions.

Y en aura pas de surprise.  Le 3 au matin on sait déjà que Stephen Harper sera le premier ministre, c’est la force qu’il aura qu’on ignore.

Qu’est-ce que ça changera qu’il soit majoritaire ou minoritaire ?

Une chose.  Un autre gâchi de 300 millions en dedans de 24 mois.

Donc si vous voulez avoir la paix des élections pour au moins quatre ans, votez donc Harper.  Il a été le seul premier ministre de l’histoire canadienne à gouverner si longtemps de façon minoritaire et à bien s’en sortir.  Il ne peut donc que faire mieux majoritaire.  C’est mon point de vue.

Laissez votre bonne conscience votez et non le journal de matin ou la saveur du jour.

Élections 2011: déplacer le débat des chefs en français d’une journée à cause du match Canadiens – Boston ?

Il faut vraiment que le discours de politiciens comme Gilles Duceppe, Jack Layton et Michael Ignatieff soient vides de sens pour que ceux-ci soient d’accord pour devancer d’une journée le débat des chefs en français à cause du match Canadiens – Boston.

Pauvre Canada !

Est-ce normal que Véro gagne plus à Radio-Canada que Stephen Harper comme premier ministre

Selon quelques sources, le salaire annuel de Véronique Cloutier à Radio-Canada dépasserait les 500 000$.

Pendant ce temps le salaire du premier ministre du Canada est aux alentours de 343 000$.

Est-ce normal que Véro gagne plus à Radio-Canada que Stephen Harper comme premier ministre du Canada ?

À mon avis c’est tout à fait illogique.

Le premier ministre du Canada devrait voir sa paie augmenter et évidemment la télé d’État paie beaucoup trop cher pour Véro.

Si une société paie plus chers ses artistes à une télé d’État qu’elle paie plus cher pour le premier ministre, il y a de quoi s’interroger longuement sur les valeurs de cette société.

Photos d’un viol collectif diffusées sur Internet

Il faut être lâche et dérangé mentalement pour violer une femme.

Il faut être encore plus lâche pour le faire en droguant la victime.

Il faut l’être davantage pour le faire collectivement et auprès d’une mineure.

Il faut l’être encore plus pour diffuser des photos de ce viol sur Internet.

Le viol est le pire crime qu’une femme puisse subir contre sa personne.  Contre son gré se faire baiser de façon brutale c’est un crime qui laisse de longues séquelles psychologiques.  Imaginez maintenant que la même chose se produise mais avec plusieurs personnes participant à ce viol.

C’est terrible et ce n’est pas arrivé dans un pays musulman ou en Afrique mais ici au Canada, à Vancouver!

Une jeune femme de 16 ans a été droguée, violée par 5 ou 8 jeunes garçons.

Encore plus terrible les photos de ce viol se sont retrouvées sur Facebook.

La jeune femme en a pour la vie à tenter de se remettre de ce crime.

Bien que le meurtre soit l’ultime châtiment que puisse subir une femme, ce dernier ne laisse aucunes séquelles psychologiques sur la  victime.  Le viol détruit psychologiquement la victime et trop souvent le reste de sa vie.

C’est répugnant qu’un tel acte de barbarie se soit passé ici au Canada.

Que voulait prouver ces gens en diffusant les photos sur Facebook d’un acte aussi grave ?

J’ose espérer que les barbares qui ont commis ce crime seront traduits en justice tant au criminel qu’au civil.

Entrevue de fin d’année de Jean Charest à TVA. Soit qu’il est souverainiste ou bien qu’il prépare le terrain pour son arrivée au Parti Libéral du Canada

Au bulletin de nouvelles ce soir, on a pu voir un aperçu de l’entrevue de fin d’année que Jean Charest a accordé à TVA.

Celui-ci tire à boulets rouge sur le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Ainsi avec de tels propos deux choses sont possibles selon moi, en fin trois.

Soit que Jean Charest est tout à coup devenu souverainiste et qu’il a décidé d’isoler le Québec face à la position du Canada à Copenhague.

Soit qu’il se prépare à prendre la place de Michael Ignatieff comme chef du Parti Libéral du Canada.

Soit qu’il est totalement inconscient de la portée de ses propos et du tort qu’il cause au Québec en tenant un tel discours.

Avec une telle façon de tirer à boulets rouge sur le gouvernement conservateur, n’attendez pas une hausse des versements du fédéral au Québec ou des cadeaux du fédéral sur le territoire québécois.

Je pense que Jean Charest est devenu souverainiste  un peu à la façon de Robert Bourassa à la fin de sa carrière politique.

Les sondages reflètent-ils la réelle opinion politique des Canadiens ou…?

Je me suis demandé ce matin si les sondages qu’on nous présente à la télé sur les intentions de votes des canadiens étaient bien réels.

Depuis quelques temps ces sondages confirment tous que Michael Ignatieff est dans le pétrin que son leadership à la tête du Parti Libéral du Canada ne semble pas fonctionné.

Est-ce réellement le cas où ces sondages sont biaisées?

Je m’explique.

Les Libéraux de Michael Ignatieff n’ont pas le comportement et le discours réactifs en fonction de ces sondages.  Ils n’ont même pas modifié leur stratégie de faire tomber le gouvernement dès qu’ils pourront le faire.

Alors c’est là que l’idée m’est venu de croire que ces sondages pouvaient être biaisées sur commande libérale.  Si un parti peut initier une magouille de plusieurs centaines de millions dans un scandale des commandites, elle peut certainement commander de faux sondages afin de faire croire aux canadiens et même au premier ministre du Canada que son parti flirte avec la majorité alors que la réalité est tout autre qu’il pourrait se faire battre et Ignatieff devenir premier ministre.

Qu’on se comprenne ici. Je n’accuse pas les libéraux de rien mais avouons que côté magouilleux, comme parti politique il ne s’est pas fait pire au Canada —-> scandale des commandites.

Donc soit les Libéraux jouent à l’autruche ou ils savent des choses qu’on ne sait pas.

La prochaine élection nous dira qui avait raison, les sondeurs où l’attitude des Libéraux.

Earl Jones retrouvé mort. Vincent Lacroix battu à mort.

Voilà le genre de titres qu’on pourrait retrouver dans la presse écrite ou aux bulletins de nouvelles de fin de soirée un moment donné.

Je ne comprends pas poiurquoi la justice a remis en liberté Earl Jones et même récemment Vincent Lacroix, avec une liberté conditionnelle.

Savez-vous quel est le sentiment de perdre de l’argent chez les gens pauvres?
Ce sentiment est encore plus grand chez les riches.

Menacée est la vie de tous individus ayant générés des fraudes aussi grande que Vincent Lacroix ou Earl Jones.

Aux États-Unis ils n’ont pas niaiser avec le puck. Bernard Maddoff est en prison pour 150 ans. il va crever là.

Ici le système judiciaire envoie presque le message, escroqué les gens, vous sortirez après deux ans et pourrez jouir des millions que vous avez planqués.

Il serait grand temps qu’on revoient les peines pour des crimes économiques de cette envergure.

Veut-on d’une justice qui rit de nous ou d’une justice qui punit les gens fautifs et donne l’exemple à d’autres qui seraient tentés par les mêmes crimes?

Là est la question.

Pour l’instant avec de crimes similaires, notre justice québécoise, canadienne, rit de nous.

Parlant d’Earl Jones, heureusement qu’il y a sa cause dans les journaux (La Presse Affaires pour pas ne le nommer) car sinon son contenu serait d’un ennui total.

Le festival Divers/Cité privé d’une subvention de 155 000$. Qui s’en plaint vraiment sauf les gays, politiciens et journalistes?

Le gouvernement fédéral prive le festival Divers/Cité de Montréal d’une subvention de 155 000$.

Sage décision si vous voulez mon avis.

Qui se plaint vraiment de cette coupure à part les gays et les quelques journalistes et politiciens qui veulent attirer l’attention sur eux?

En trame de fond, ce festival a un seul et unique but. Promouvoir la fierté gay.

Est-ce une valeur primordiale à promouvoir au sein de la nation canadienne?

Je ne crois pas.

D’autres festivals portent des valeurs qui sont davantage utiles à notre société et ceux-ci reçoivent des subventions avec raison.

Mais l’autre point que j’aimerais vous parlez.

Est-ce la destiné du gouvernement de subventionner des festivals en temps de récession?

Ma réponse est NON.

Si un festival n’arrivent pas à faire ses frais il n’y a pas raison d’être. On dirait que l’attitude des dirigeants de ses festivals est de se dire, si on ne réussit pas à convaincre des commanditaires majeures on va convaincre le gouvernement. L’échappatoire facile.

Le gouvernement n’est plus la banque à pitons du temps. Les institutions et infrastructures bâties par nos baby boomers n’ont plus d’argent et le gouvernement doit subvenir à leur restructuration, leurs rénovations.

Donc avant de gaspiller des millions dans des festivals, le gouvernement fédéral devrait assumer sa mission première. Créer un environnement de prospérité dans le pays.

Que ferez-vous partisans de ses festivals lorsque viendra la crise alimentaire et la crise immobilière au Canada?

Hier je me promenais sur la rue Sainte-Catherine Est près du Pont Jacques-Cartier. J’y ai vu quatre individus dormant sur le palier de commerces fermés. N’est-ce pas que des subventions fédérales pour loger ses gens seraient davantage bienvenues que pour subventionner un festival quelconque?

Bye bye Radio-Canada!

J’ai zyeuté que des petits bouts du Bye Bye 2008 et bien franchement à part de voir Véronique Cloutier avec une perruque brune, ce qui lui fait beaucoup mieux que ses cheveux blonds, pas grande chose ne m’a surpris.

Parcontre le bout que tout le monde a detesté moi je l’ai aimé.  Jean-François Mercier, alias « le gros cave » a livré ce qu’il livre d’habitude.  De l’humour aride en sortant au moins une fois le mot cabochons.

J’ai lu les critiques du Bye Bye le lendemain et ça ne levait pas haut.

De toute façon ce concept d’émission est dépassé depuis belle lurette, en fait depuis que Dominique Michel a pris sa première retraite du Bye Bye.

Radio-Canada de par son nom même l’exprime (Radio-Canada… hello radio!?!?!?), est d’une lenteur de tortue dinosaurique à s’ajuster.

Dans le fond on devrait dire Bye Bye Radio-Canada parce que je ne sais pas pour vous mais en des temps économiquement aussi difficiles je ne comprends pas encore qu’un gouvernement, aussi peu lucide soit-il, puisse encore verser des centaines de millions de dollars pour financer la production d’émissions dont on pourrait très bien se passer.

J’en ai marre qu’ont créé, à même mes impôts, des BS de luxe qui profitent des centaines de millions de dollars de la Société d’État. Vous en avez pas marre que des millions de dollars soient versés de vos impôts prélevés à même votre chèque de paie durement gagné aux poches de Véronique Cloutier, Louis Morrissette, Guy A. Lepage, Danny Turcotte, Anne Dorval, André Ducharme, Jean-René Dufort et plusieurs dizaines d’autres personnes participants à des émissions, téléséries, téléromans diffusés à Radio-Canada?

Je nous souhaite pour 2009 une société d’État qui s’en tiendra à son unique mandat. Informer la population. Toutes les séries et téléromans diffusés à Radio-Canada n’ont pas leur place en 2009 où le privé peut très bien produire des émissions de qualité similaire et à même les fonds privés.

En 2009, un gouvernement ne devrait plus directement financer des productions télévisuelles et cinématographiques. Il y a des choix de société qui sont difficiles à prendre mais qui sont nécessaires.

Préférez-vous des services gouvernementaux fédéraux de qualité et essentiels ou une télé d’État nous présentant des idioties la veille du jour de l’An?

Alors on a deux choix, on ferme Radio-Canada ou on la privatise.

Les Boys, C.A., Les Parent, Virginie ne seraient pas meilleurs ni moins bons si c’était télédifusé à TVA, TQS ou autre diffuseur privé.

La farce à assez durée et la farce de cette blague de mauvais goût qu’est Radio-Canada c’est nous tous contribuables canadiens.