Régis Labeaume un pur tata!

J’en avais entendu parler par la bande. Le voir au bulletin de nouvelles de 18h me l’a confirmé.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, est un tata. Un imbécile pure laine.

Ces propos envers Alain Simard président de Spectra, organisateur des Francofolies de Montréal n’ont aucunement leurs places.

Labeaume est probablement le politicien le plus en vue au Québec après Jean Charest premier ministre du Québec et Gérald Tremblay maire de Montréal.

Un homme public comme Labeaume ne peut pas tenir de tels propos.

La ville de Québec a un mal engeulé comme maire. Ça n’a vraiment rien de rassurant pour cette ville.

On m’avait déjà parlé que certaines personnes de Québec avaient le complexe d’infériorité envers Montréal. Je croyais que c’était une sorte de rumeur. Bien ce soir aux bulletins de nouvelles, Régis Labeaume, m’a confirmé que ce complexe d’infériorité envers Montréal existe vraiment.

Quel tata!

Que les Francofolies de Montréal se tiennent en juin, en mars, en février, qu’est-ce que ça peut bien changer pour le Festival d’été de Québec et son petit maire? Le Festival d’été de Québec, depuis quelques années n’a comme gros noms que des chanteurs et groupes anglophones. Paul McCartney, Sting, Kiss… Ça chante pas fort en français ce monde là. En quoi les Francopholies peuvent nuire au Festival d’été ?

Justement le maire Labeaume, homme sans vision il le prouve d’après ses propos de ce soir qui confirme son raisonnement de cabochon, les Francofolies pourraient être la porte d’entrée au Québec des artistes de la Francophonie hors-québec qui seraient attirés par se produire à Montréal et ensuite à Québec au Festival d’été. L’inverse est moins attirant souvent mais commencé par la grande ville c’est toujours plaisant. Les Francofolies en juin serait un coup de marketing géant. Mais Labeaume en tata, ne le voit pas ainsi.

Quel petit maire. Quelle petite personne. Quel personnage grossier.

Quand Québec a fêté son 400e anniversaire l’an passé, est-ce que le maire de Montréal s’est objecté à toute festivité à Québec?

Quand Montréal va fêter son 375e anniversaire en 2017, est-ce qu’il faudra qu’alors le maire ou la mairesse de Montréal accorde à son homologue de Québec un droit de regard sur la programmation des festivités?

Si Régis Labeaume est réélu maire de Québec en novembre prochain, je vais me poser de sérieuses questions sur la population de la grande ville de Québec. Personnellement je voudrais pas d’un tata de la sorte pour diriger ma ville.

Réveillez-vous gens de Québec et sortez-moi ça sur la tête en novembre prochain. Vu de Montréal ça ne donne vraiment pas une bonne image à votre ville.

Même des excuses publiques du maire Labeaume ne me feraient pas changer d’idée sur le tata qu’il est.