Call-TV. Comment contester les frais d’appel?

J’abrège ici l’article de Stéphanie Grammond dans La Presse je rends également les liens cliquables et je commente l’article.

De nombreux téléspectateurs de l’émission Call-TV diffusé à TQS (maintenant V… yark!) ont reçu une facture salée après avoir participé à l’émission en appelant de leur téléphone.

Call-TV encourageait les téléspectateurs à composer un numéro 1-900 ou à envoyer un message texte à l’aide de leur téléphone cellulaire, pour fournir la réponse à un concours et gagner un prix en argent en direct.   Chaque appel coûtait 1$.

Le Conseil Canadien des normes et de la radiodiffusion a reçu 185 plaintes relatives à Call-TV.

Plusieurs téléspectateurs ont été facturés pour des appels alors que la ligne était occupée ou encore pour des appels à des heures où l’émission n’était pas en ondes.  Aie !

Comment contester les frais d’appel?

L’Union des consommateurs suggère aux télé-spectateurs de contester les frais auprès de leur fournisseur de téléphonie, en invoquant une règle du CRTC.  L’Union des consommateurs à reçu 50 plaintes.

La règle est que la première fois qu’un client conteste raisonnablement des frais relatifs au service 900 ou 976, la compagnie de téléphone offrant le service en question doit annuler les frais, indique le CRTC dans une section de son site Internet consacré au service 900 (www.crtc.gc.ca/fra/info_sht/t1001.htm).

De plus, les clients peuvent demander à leur compagnie de téléphone de bloquer gratuitement les appels 900 ou 976, selon les règles du CRTC.

Lorsque la compagnie de téléphone refuse de rembourser les frais ou de bloquer les appels, les clients peuvent déposer une plainte au CRTC. Jusqu’à maintenant, le CRTC a reçu 80 plaintes en relation avec Call-TV.

Voilà pour les appels logés au numéro 1-900.

Les messages textes (SMS) maintenant.

Pour les téléspectateurs qui ont envoyé des textos payants à Call-TV, le mécanisme de remboursement est beaucoup plus nébuleux.  Pas étonnant le CRTC a bien de la misère à légiferer les nouvelles technologies et je suis convaincu que ce sont les messages textes qui sont la vache à lait de Call-TV.

L’Union des consommateurs a déjà demandé au CRTC que les règles entourant les appels 1-900 s’appliquent aussi aux messages textes payants. Mais le CRTC a refusé de s’en mêler, préférant laisser l’industrie auto-réglementer cela.

Pour contester les frais, les abonnés doivent s’adresser à leur fournisseur de téléphonie cellulaire

Les abonnés insatisfaits peuvent porter plainte au nouveau Commissaire aux plaintes relatives aux services de télécommunications (www.ccts-cprst.ca).

Les consommateurs qui ne parviennent pas à faire annuler les frais d’appel à Call-TV peuvent aussi se tourner vers l’Union de consommateurs (www.consommateur.qc.ca) qui songe à un recours devant les tribunaux.

Vous vous demandez si Call-TV reviendra à Canal V.  Je crois que ce fût un bel essai mais que vu les recours et les remboursements en cours, je crois que Call-TV Québec est mort de sa belle mort.

La Presse cessera de publier son édition du dimanche

Dès la fin juillet le quotidien La Presse cessera de publier son édition du dimanche.

Cette décision ne me surprend aucunement.

Tout d’abord les coûts de productions d’un journal de nos jours et aussi le nombre de lecteurs.

Quel personne en bas de 35 ans lit encore La Presse le matin?

À Montréal ils sont nombreux à lire le petit journal Métro et 24 heures distribués dans le Métro.  Pourquoi liraient-il La Presse ?

Ils sont nombreux au travers le Québec à lire Cyberpresse et autres sources de nouvelles via l’Internet. 

J’ai personnellement déjà été abonné à La Presse.  Pourquoi ne le suis-je plus?  Cyberpresse m’offrait d’avoir toutes les nouvelles gratuitement.  Je lisais La Presse le lendemain matin et savait déjà presque tout.  Pourquoi aurais-je continuer mon abonnement ?

De plus, depuis quelques années La Presse semble prendre la tendance du sentionnalisme à la Journal de Montréal, ce qui ne plait pas à tout le monde.

Aussi La Presse prend toujours position pour les candidats et les gouvernements libéraux et semble vouloir faire un job de salissage sur les conservateurs et les péquistes, ce qui ne plaît pas à tout le monde non plus.

De plus trop souvent La Presse nous dit presque pour qui voter et nous prend pour des imbéciles.

Certaines personnes verraient La Presse cesser totalement de publier et ils seraient contents.

Je crois aussi qu’au Québec nous sommes innondés d’informations avec Internet, les quotidiens, la radio et la télévision.

Quel est la plus lente de ces quatres plateformes à nous donner de l’information?  Le journal.  C’est donc lui qui écope.

Qu’on laisse François Gagnon tranquille

François Gagnon a révélé dans un article de La Presse cette semaine que Pat Burns combattait à nouveau le cancer.

François Gagnon est un des journalistes sportifs que je respecte le plus au Québec pour la première raison.  Il n’est pas partisan.  Il n’est pas chauvin.  Il tient des propos réels et justes sur le Canadien de Montréal et son entourage.

Il se défend ce matin sur son blogue sur Cyberpresse et il y’a encore des cabochons qui le mitraillent de réponses assassines et ce à tort.

TQS abandonnerait la course aux cotes d’écoutes

Je lisais dans La Presse d’hier un article qui mentionnait que TQS abandonnait la course aux cotes d’écoutes.

Rien d’étonnant.

On y apprend que l’âne noir, (je le sais c’est le mouton noir mais je le rebaptise) a ceci comme cotes d’écoutes.

Deux laits, un sucre, diffusée le matin, n’attire en moyenne que 13 500 téléspectateurs.
Le Retour, animée par Benoît Gagnon, recueille des cotes d’écoute de 70 200 téléspectateurs.

Aie aie et re-aie!

Même Musique Plus doit attirer plus de spectateurs.  Ça n’a aucun bon sens!

Maxime Rémillard, un des proprios de TQS, mentionne dans l’article qu’il veut faire de TQS un réseau pour attirer les jeunes.  Je crois que l’amour rend vraiment aveugle.  Je comprends que Karine Vanasse, est belle, intéressante, agréable mais il semble que M. Rémillard soit complètement aveugle.

Des chaînes pour les jeunes et jeunes adultes, oui je sais c’est pas un réseau, ça existe déjà avec Musique Plus, Vrak TV et même Teletoon.

C’est pas avec Scrap Metal, les pétasses des Voisines d’à côté et le Poker Show que TQS va devenir la chaîne phare des jeunes adultes.

Ensuite bien si on vise jeune dites-moi donc pourquoi Les Quilles sont encore présentées à TQS?

Mon flair me dit que dans deux ans TQS est fermé ou vendue et complètement revampée.  Non mais même Chambres en ville sur Prise 2 doit attirer plus de monde que la plupart des émissions diffusées à TQS.