Le Lotto Super 7 est mort, vive Lotto Max… euh pas certain.

C’était hier 18 septembre 2009 le dernier tirage de la Lotto Super 7, un tirage déficitaire où le gagnant était dans Les Prairies.

Jugez moins rentable par Loto-Québec, ces derniers lancent Lotto Max dès vendredi le 25 septembre prochain.

lotto-max

En fait ils auraient pu appeller ça Lotto Spectaculaire ou encore Lotto Frime ou même Lotto Dupe.  Lotto Max se verra attribué un lot minimum de 10 millions à chaque tirage et augmenté de 5 millions si celui-ci n’est pas gagné.  Si le lot principal dépasse 50 millions, Lotto Max passe en mode Maxmillions où des lots de 1 millions sont tirés.

Intéressant jusqu’ici sauf que…

Pour remporter le gros lot vous devez avoir 7 numéros gagnants sur une combinaison tirés de 7 numéros de 1 à 49.

Mais ce n’est pas tout et ici je vois un gros problème.  Son coût.  5$ pour 3 sélections.

Ainsi le consommateur n’est pas dupe.  Avant avec le Super 7 c’était 7 numéros tirés de 1 à 47 on passe de 1 à 49.
Avant avec le Super 7 c’était 2$ pour 3 sélections.

Avec le Lotto Super 7, pour 5$ vous pouviez avoir 6 sélections et l’Extra.

Même si jamais il prenait Max Pacioretty, Maxim Lapierre, Maxime Bernier ou même la belle Maxim Roy pour l’annoncer je doute qu’ils en vendent beaucoup.

Mais on connaît tous l’appât du gain facile de plusieurs personnes, évidemment qu’un gros lot à 50 millions pour 5$ fera vendre plus d’un billet.  Mais les lots secondaires sont tellement ridicule que je vous conseille de vous achetez 5 Banco à 4 chiffres pour 1$.  Ainsi vous aurez davantage de chance d’encaisser 100$ et de vous offrir un bon souper le lendemain.

Consultez par vous-même la structure des lots où on vous accorde qu’une toute petite chance sur 28,6 millions de remporter le lot principal.  R-I-D-I-C-U-L-E.

Ouf je sens qu’il y’aura des nostalgiques qui s’ennuieront encore du 6/36.

Chose certaine si Lotto Max devient un succès, c’est le 6/49 qui va en souffrir. Ce qui est peut-être l’agenda caché de Loto-Québec, ça on ne le saura jamais.

Ce matin dans La Presse on peut lire les propos du représentant de Loto-Québec Jean-Pierre Roy: La Super 7 avait fait son temps. Les revenus qu’elle générait étaient passés de 335 millions $, en 2002-2003, à 200 millions $ l’an dernier.

Je veux bien monsieur Roy mais comparer pas des années de boom économique avec une année de crise économique.

Bref c’est du n’importe quoi. ou presque  Mais je m’en fou.  Ce qui m’importe c’est que les revenus ne soient pas en baisse chez Loto-Québec eux qui sont une taxe volontaire pour le consommateur et qui va dans les poches du gouvernement.

Mais assurément que le succès de Lotto Max fera une petite purge sur les loteries de Loto-Québec.

Maxime Bernier à la tête de l’ADQ… Julie Couillard ministre de la Justice, André Arthur ministre des Finances?

Je lisais dans La Presse que certains membres de l’ADQ voient Maxime Bernier à la tête de l’ADQ, bref celui qui remplacerait Mario Dumont.

J’ai ris sans bon sens quand j’ai lu ça.

Tiens pourquoi pas Julie Couillard ministre de la Justice et André Arthur ministre des Finances avenant une victoire majoritaire des adéquistes.  Tout un gouvernement n’est-ce pas?  On pourrait en rajouter mais bon…

Parlons plus sérieusement ici.

Si l’ADQ veut survivre elle doit changer son nom.  C’est quoi un adéquiste au sens politique.  Bon sens c’est rien.  En politique t’es libéral, conservateur, d’extrême gauche, d’extrême droite, socialiste, communiste ou bien créditiste (qui vit sur le crédit???).  Mais adéquiste, ça n’existe pas un adéquiste au sens politique.

Si l’ADQ veut survivre elle doit se nommer Parti Conservateur du Québec.

Parce que oui des conservateurs il y en a au Québec.  Ils ont été nombreux à élire Brian Mulroney sur la scène fédérale.  Ils ont été  jadis nombreux à élire des premier ministres québécois conservateurs, Pierre-Joseph Olivier Chauveau, Gédéon Ouimet, Joseph-Adolphe Chapleau, Joseph-Alfred Mousseau, John Jones Ross, Louis-Olivier Taillon, Charles-Eugène Boucher, Edmund James Flynn et même Jean Charest, un libéral, mais jadis un conservateur au niveau fédéral.

Alors pourquoi pas un retour au Parti Conservateur du Québec?

Sur la scène fédérale, si Stephen Harper le petit gars de Calgary aurait été, Stéphane Hardy le petit gars de Matane, il aurait été élu majoritaire.  Mais un anglais ça fait toujours peur aux québécois.

Maxime Bernier premier ministre du Québec à la tête du Parti Conservateur du Québec….  Pourquoi pas, après tout ça ne peut pas être pire que Jean Charest, premier ministre libéral, le roi de l’inertie.

Mais Mario Dumont premier ministre du Québec à la tête du Parti Conservateur du Québec, ça sonne aussi bien.  Mario Dumont devrait rester, sous une bannière conservatrice provinciale, ça infuserait du renouveau à son parti.