La grippe A H1N1, ok je veux bien mais la malnutrition elle ?

J’en ai marre des médias qui nous surmédiatisent au Québec.

Là c’est la grippe A H1N1.

Il y a tellement d’informations disponibles dans les médias sur cette grippe que je m’interroge sur la pertinence d’être  aussi surinformé.

Comme le disait si bien l’adage, parfois trop c’est comme pas assez.

Je vous prédis qu’il mourra moins de monde de la AH1N1 que de la grippe qu’on connaît année après année qu’on nomme influenza.  Non pas parce qu’on aura bien été informé et que plusieurs auront été se faire vacciner (vaccin inutile si vous voulez mon avis) mais parce que la paranoia s’est presque emparé des médias.

Savez-vous ce qui tue le plus de monde année après année au Québec depuis 20 ans ?

La malnutrition.  Les gens mangent tellement mal qu’ils en font du cholestérol, du diabète, ils développent des problèmes respiratoires, développent des cancers etc.. etc..

Je ne parle pas ici que de la malbouffe qu’on nous sert dans une chaîne de restauration rapide quelconque. Je parle d’être mal nourri au quotidien.

L’importance de bien manger et de faire de l’exercice est capital dans notre beau Québec.

C’est sur ce clou que le gouvernement devrait taper avec son gros marteau et non sur la anodine A H1N1.

Nos politiciens devraient montrer l’exemple.  Mais avez-vous vu la grosse face de nos premiers ministres Charest et Harper?  Pas de quoi montrer l’exemple à la population.  Même le politicien québécois ayant le plus d’amis sur Facebook, Denis Coderre, ne montre pas l’exemple.

C’est dommage mais l’alimentation est à la base de notre société et plus les québécoises et québécois s’alimenteront mal plus cela coûtera cher à notre système de santé.

Crowd surfing, car surfing…

Quand ce n’est pas le crowd surfing dans les concerts rock, voilà maintenant que les jeunes s’adonnent à du car surfing.

Le principe est d’être debout, couché ou assis sur une voiture en mouvement.

Il faut vraiment être imbécile ou ne pas tenir à sa vie pour faire pareilles imbécilités. Pour prouver quoi au juste? Qu’ils sont pressés de mourir?

Définitivement je suis très inquiet de la jeunesse québécoise. On dit que la relève c’est la jeunesse. D’où mon inquiétude.

Pas plus fin les médias montre le concept aux bulletins de nouvelles.

Le comble de la bêtise c’est la mère de la jeune qui passait en Cour hier pour avoir été la conductrice de la voiture sur laquelle des jeunes s’adonnaient à du car surfing à Drummondville.
La mère a dit « ‘Ma fille est une bonne personne »…. Euh scusé madame, quand on est une bonne personne on réfléchi avant d’agir et ce qu’importe l’âge adulte. Une bonne personne et écervelée ne vont pas de paire.

J’espère que le juge président cette cause fera de la jeune dame un exemple pour tous les jeunes du Québec.

Le contenu papier diminue au profit de la télé et de l’Internet

Avez-vous remarqué combien les magazines diminuent en épaisseur et en contenu?

Je prends par exemple certains magazines comme Direction Informatique, PC Magazine, certains journaux comme La Presse, le Journal de Montréal.

Avez-vous remarqué que leur contenu diminue tout comme l’épaisseur de ces médias papiers.

Je prends Direction Informatiue, magazine mensuel gratuit destiné aux informaticiens.

Pour le mois d’octobre, 36 pages.  Sur ces 36 pages, j’ai compté facilement 16,25 pages de publicités.  Si j’exclue la première page et la page de présentation des sujets, j’arrive à seulement 15,75 pages de contenu sur 36 pages.

Sérieusement, à quoi bon publier encore un mensuel de 36 pages comme Direction Informatique?  Tout pourrait se faire sur le web ou mieux encore, via un document PDF envoyé à une liste d’abonné.  D’autant plus que les informaticiens sont très familiés avec le format électronique de magazine.

Un autre exemple, le magazine anglophone Computer Dealer News, édition mai 1998:  seulement 32 pages dont 14 de publicités.

Le magazine PC Magazine a réduit sa taille de plus de 60% en moins de 10 ans.  L’avenir est au web, sa place en kiosque est désuette.

Plusieurs magazines ont aussi vu leur taille réduite parce que la prolification des canaux numériques disponibles les a remplacer.

Le papier comme média se démode de plus en plus.  Par exemple, qui consulte encore les pages jaunes papier?

Pourquoi acheter le dernier livre des records de la LNH alors que sur des sites comme NHL.com ou hockeydb.com vous pouvez obtenir ce que vous cherchez.

La présente récession américaine va avoir ceci de bon.  Faire le ménage dans certains médias papier. 

La surconsommation de médias papier va prendre le bord.  Les entreprises et les individus vont aller sur ce qui leur coûte moins cher en argent et en temps.  Les environnementalistes, surtout les sauveurs des arbres vont presque crier victoire.

Qu’on le veule ou non, des magazines gratuits tels que Directon Informatique, les journaux disponibles à l’entrée du métro gratuitement, ont justement beau être gratuits, il y a un coût pour la société.  Il faut les recycler.

Tandis que si ces magazines étaient envoyés sur un format PDF et accessible via votre ordinateur, votre Palm, votre Blackberry ou votre iPod Touch, les coûts de recyclage sont nuls. Vous lisez le magazine ou le journal et après consommation il se retrouve à votre bac de recyclage virtuel.  Ici la seule chose qui est recyclée est l’espace disque occupé par le document que vous venez de lire.

Définitivement, le format PDF est un très bon ami des arbres.

En 2008, l’annuaire papier et le bottin des pages jaunes livrés chez vous gratuitement n’a plus sa place.  Si vous désirez les recevoir ont devrait vous facturez et une partie de la vente de ces médias devrait être versé à un fond pour l’environnement.