Georges Laraque comme ministre de l’environnement

Georges Laraque s’est joint au Parti Vert du Canada.

Imaginez un instant Georges Laraque, monsieur Octane 7.0, devenir ministre de l’environnement.

Pire encore ministre du sport.

Bon okay ne rions plus, les Jeux sont faits.

Après tout, Georges Laraque ou Ken Dryden, on en sera pas au premier ancien porte-couleur du tricolore de se lancer en politique.

Entrevue de fin d’année de Jean Charest à TVA. Soit qu’il est souverainiste ou bien qu’il prépare le terrain pour son arrivée au Parti Libéral du Canada

Au bulletin de nouvelles ce soir, on a pu voir un aperçu de l’entrevue de fin d’année que Jean Charest a accordé à TVA.

Celui-ci tire à boulets rouge sur le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Ainsi avec de tels propos deux choses sont possibles selon moi, en fin trois.

Soit que Jean Charest est tout à coup devenu souverainiste et qu’il a décidé d’isoler le Québec face à la position du Canada à Copenhague.

Soit qu’il se prépare à prendre la place de Michael Ignatieff comme chef du Parti Libéral du Canada.

Soit qu’il est totalement inconscient de la portée de ses propos et du tort qu’il cause au Québec en tenant un tel discours.

Avec une telle façon de tirer à boulets rouge sur le gouvernement conservateur, n’attendez pas une hausse des versements du fédéral au Québec ou des cadeaux du fédéral sur le territoire québécois.

Je pense que Jean Charest est devenu souverainiste  un peu à la façon de Robert Bourassa à la fin de sa carrière politique.

Pas de changement de maire à Montréal… les Montréalais ignorent la corruption et les cols bleus qui se la coule douce

C’est vraiment incroyable comment parfois les choses vont dans un drôle de sens.

Je le constate ce soir aux regardant les résultats des élections de la mairie de Montréal à la télé.

Ainsi le maire sortant de Montréal Gérald Tremblay est réélu maire de Montréal.

Les citoyens de Montréal ont ignoré la corruption qui se passe à la mairie.

Que c’est beau la politique !

Avec Tremblay, Montréal sera dans un bourbier pour encore quatre ans.  Surtout que le maire Tremblay s’apprêterait en secret à augmenter le compte de taxes des Montréalais de l’ordre de 16% à 20% pour les quatres prochaines années.
De quoi agrandir les banlieues.

Définitivement avec Tremblay le coût de la vie à Montréal ne stagnera pas mais montera en flèche.

Ça serait intéressant aussi que le maire fasse travailler un peu plus fort ses cols bleus.

Regardez les photos ci-jointes prisent cet été.

col-bleu-mtl-001col-bleu-mtl-002

Allégations de corruption – Benoît Labonté rompt le silence à Radio-Canada

Que pensez-vous de l’entrevue concernant les allégations de corruption à l’hôtel de ville de Montréal que Benoît Labonté a accordé hier à Radio-Canada ?

C’est tout le monde politique dui Québec qui est ébranlé ce matin.

Est-ce que le maire en place Gérald Tremblay doit démissionner ?

Est-ce que la ville de Montréal doit être mise en tutelle ?

Est-ce que l’élection à la mairie de Montréal doit être annulée par le directeur général des élections ?

Est-ce qu’une commission d’enquête doit débuter ?

J’ai hâte de vous lire.

Les sondages reflètent-ils la réelle opinion politique des Canadiens ou…?

Je me suis demandé ce matin si les sondages qu’on nous présente à la télé sur les intentions de votes des canadiens étaient bien réels.

Depuis quelques temps ces sondages confirment tous que Michael Ignatieff est dans le pétrin que son leadership à la tête du Parti Libéral du Canada ne semble pas fonctionné.

Est-ce réellement le cas où ces sondages sont biaisées?

Je m’explique.

Les Libéraux de Michael Ignatieff n’ont pas le comportement et le discours réactifs en fonction de ces sondages.  Ils n’ont même pas modifié leur stratégie de faire tomber le gouvernement dès qu’ils pourront le faire.

Alors c’est là que l’idée m’est venu de croire que ces sondages pouvaient être biaisées sur commande libérale.  Si un parti peut initier une magouille de plusieurs centaines de millions dans un scandale des commandites, elle peut certainement commander de faux sondages afin de faire croire aux canadiens et même au premier ministre du Canada que son parti flirte avec la majorité alors que la réalité est tout autre qu’il pourrait se faire battre et Ignatieff devenir premier ministre.

Qu’on se comprenne ici. Je n’accuse pas les libéraux de rien mais avouons que côté magouilleux, comme parti politique il ne s’est pas fait pire au Canada —-> scandale des commandites.

Donc soit les Libéraux jouent à l’autruche ou ils savent des choses qu’on ne sait pas.

La prochaine élection nous dira qui avait raison, les sondeurs où l’attitude des Libéraux.

Jean Charest à Ottawa, une formalité.

Avec la monté de Michael ‘gros sourcis’ Ignatieff dans les sondages, Stephen Harper a besoin d’un lieutenant qu’il juge solide au Québec.

Jean Charest, ancien ministre conservateur, est la personne toute désignée.

Charest serait probablement premier ministre démissionnaire vers le mois de juin et pour l’automne 2009, pourrait très bien faire le saut à Ottawa et se voir octroyer le ministère des affaires étrangères qui sera laissé vacant par Lawrence Cannon qui ferait le saut en politique au Québec. 

Je vois déjà d’ici la prochaine campagne électorale fédérale avec les nombreuses prises de becs Duceppe – Charest – Coderre. 

Mmm du bonbon.

Pendant ce temps au Québec il y aurait une course à la chefferie et je sens que Monique Jérôme-Forget aurait un oeil sur le poste de chef du PLQ pour devancer Pauline Marois et ainsi devenir la première femme premier ministre du Québec.

Si jamais Harper perdait ses élections, Jean Charest serait l’homme tout désigné pour le remplacer.

À suivre…

Maxime Bernier à la tête de l’ADQ… Julie Couillard ministre de la Justice, André Arthur ministre des Finances?

Je lisais dans La Presse que certains membres de l’ADQ voient Maxime Bernier à la tête de l’ADQ, bref celui qui remplacerait Mario Dumont.

J’ai ris sans bon sens quand j’ai lu ça.

Tiens pourquoi pas Julie Couillard ministre de la Justice et André Arthur ministre des Finances avenant une victoire majoritaire des adéquistes.  Tout un gouvernement n’est-ce pas?  On pourrait en rajouter mais bon…

Parlons plus sérieusement ici.

Si l’ADQ veut survivre elle doit changer son nom.  C’est quoi un adéquiste au sens politique.  Bon sens c’est rien.  En politique t’es libéral, conservateur, d’extrême gauche, d’extrême droite, socialiste, communiste ou bien créditiste (qui vit sur le crédit???).  Mais adéquiste, ça n’existe pas un adéquiste au sens politique.

Si l’ADQ veut survivre elle doit se nommer Parti Conservateur du Québec.

Parce que oui des conservateurs il y en a au Québec.  Ils ont été nombreux à élire Brian Mulroney sur la scène fédérale.  Ils ont été  jadis nombreux à élire des premier ministres québécois conservateurs, Pierre-Joseph Olivier Chauveau, Gédéon Ouimet, Joseph-Adolphe Chapleau, Joseph-Alfred Mousseau, John Jones Ross, Louis-Olivier Taillon, Charles-Eugène Boucher, Edmund James Flynn et même Jean Charest, un libéral, mais jadis un conservateur au niveau fédéral.

Alors pourquoi pas un retour au Parti Conservateur du Québec?

Sur la scène fédérale, si Stephen Harper le petit gars de Calgary aurait été, Stéphane Hardy le petit gars de Matane, il aurait été élu majoritaire.  Mais un anglais ça fait toujours peur aux québécois.

Maxime Bernier premier ministre du Québec à la tête du Parti Conservateur du Québec….  Pourquoi pas, après tout ça ne peut pas être pire que Jean Charest, premier ministre libéral, le roi de l’inertie.

Mais Mario Dumont premier ministre du Québec à la tête du Parti Conservateur du Québec, ça sonne aussi bien.  Mario Dumont devrait rester, sous une bannière conservatrice provinciale, ça infuserait du renouveau à son parti.