30e meurtre de l’année sur le territoire du SPVM

J’apprends ce matin via mon téléviseur que hier soir un 30e meurtre a été perpétré sur le territoire de l’Île de Montréal.

Vous me diriez que c’est 30 meurtres de trop et vous auriez raison.

Je tiens par contre à souligner que c’est 50% meurtres de moins par année qu’il y a quelques années à Montréal.

Par exemple, en 2001, il y a eu 51 meurtres sur le territoire du SPVM.

Seulement 30 jusqu’ici à Montréal en 2009 et nous sommes le 21 décembre.

Vraiment on peut dire que Montréal, côté homicide, est beaucoup plus sécuritaire qu’il y a quelques années.  Là où la police de Montréal est moins efficace par contre c’est sur le côté réseau routier où parfois on se demande si ce n’est pas de l’acharnement côté contraventions.

Il y a plusieurs endroits dans la métropole qui sont devenus de véritables pièces à contraventions.  Les policiers vous attendent même debout dans la rue pour vous arrêtez et émettre le billet de contraventions.

De ce côté le SPVM a beaucoup à améliorer.

Flambant nue dans un aéroport canadien

L’Administration canadienne de la sécurité du transport aérien (ACSTA) teste depuis un an des scanners qui permettent de voir à travers les vêtements. L’agence songe à les implanter dans les aéroports canadiens.

Ces scanners corporels sont déjà utilisés dans dix aéroports américains et dans sept autres pays, dont L’Angleterre et les Pays-Bas.

Ce scanner ressemble à une grande cabine téléphonique, avec des parois vitrées hautes de neuf pieds. La personne qui y passe doit lever ses bras. Des micro-ondes sont projetées sur elle. Leur réflexion permet d’obtenir une image 3D du corps en noir et blanc. Cette image est très précise permettant jusqu’à voir les gouttes de sueur dans le dos.

Pourquoi pas tant qu’à y’être scanné un peu plus en profondeur et nous dire si nous sommes en santé?

Le scanner permet de voir à travers les vêtements pour détecter des armes en céramique ou en plastique, ou toute autre substance dangereuse ou illicite cachée sous les vêtements.

Apparament que le respect de la vie la vie privée est appliqué et que la personne qui regarde les images est derrière une cloison et n’a donc aucun contact avec la personne qui passe au scanner. Le visage est aussi brouillé pour ne pas qu’on reconnaisse la personne et tenez vous bien, aucune image n’est sauvegardée ou conservée!?!?!?!

Ces scanners coûtent environ 175 000 $ US et ils sont fabriqués par l’entreprise américaine L3 Communications un fournisseur du Département de la défense américaine.

L3 Communications assure que le scanner ne pose aucun risque pour la santé.

Il y’en a qui doivent saliver à l’idée de scanner Julie Couillard, Pamela Anderson, Anne-Marie Losique, Laurence Leboeuf, Lucie Laurier, Mahée Paiment, des vedettes américaines, les ex-participantes d’Occupation Double et de Loft Story (Veronika, Elisabetta et compagnie), les pilotes de F1, Gabriel Aubry et d’autres beaux mecs du Canada.

Tiens pourquoi pas diffusé en directe à la télé dans un émission de la nouvelle programmation de TQS des frères de Remstar?

Paranoia du 11 septembre quand tu nous tiens.