Critique de Lance et Compte saison 9. Des boules encore des boules.

Je me suis tapé tous les épisodes de Lance et Compte saison 9 en rafale via le club Illico.

Tout d’abord quelques remarques.  C’est toujours aussi bien filmé et Jacques Mercier n’a jamais été aussi chien. L’arbitre dans la LNI c’est rien à côté.

Aussi, Sarah Dagenais-Hakim crève l’écran dans son rôle de  Ilsa Trépanier en remplacement de Bianca Gervais qui jouait ce rôle auparavant.

La belle Lise Martin qui joue le rôle de l’épouse de Roma Gauthier, Kim Legendre, crève aussi l’écran.  On l’a mieux connu dans le rôle de Rose-Marie dans Virginie.  C’est un très beau retour à l’écran pour elle.  Les gars vont se régaler.

Toute une saison sans voir les jumeaux et l’épouse de Lulu… étrange. Je vous donne pas un gros scoop mais bon on a pas vu madame donné au suvant. Beaucoup moins d’acteurs qu’aupavarant.

De plus on voit que le budget de la série était petit, le National affronte toujours les mêmes équipes avec des chandails d’il y a 4-5 ans. Mais les seins dénudés sont encore au rendez-vous pour le régal des messieurs.

Sinon pour la série québécoise #1 de l’histoire de la télé québécoise,  quelques intrigues étaient bien ficelées mais parfois bâclées et avec dénouements prévisibles.

On assiste à de grands jeux de Marc Messier, Yvan Ponto , Carl Marotte et de Dave Morrissette malgré que le dernier épisode est vraiment trop faste.

Mais sinon, je crois sincèrement que Lance et Compte ça fait le tour et ça devrait se terminer là.  Sinon Pierre Lambert finira arrière grand-père un moment donné.

Ha oui, est-ce une bonne série ou pas? Je donne 5.5…. sur 10.  Y a trop de réchauffé genre un film les Boys 7.  Au moins les scénaristes n’ont pas développé une histoire à la Tiger Woods ou à la Alex Rodriguez.  La fin de la série, indique probablement que ça sera la fin définitive.

Je me posais la question, vu que Lance et Compte 9 risque d’arrivé au petit écran après les Fêtes ça fera quand même bizarre de voir le temps des fêtes dans Lance et Compte après que le vrai temps des fêtes soit passé.