Quand t’es pogné pour écouter Ciné-Cadeau c’est qu’il y a vraiment rien de bon à la télé

C’est pas croyable.

Samedi passé j’ai zappé la télé comme ça se peut pas… rien de bon sauf Ciné-Cadeau à Télé-Québec où un film d’Astérix jouait.

Je paie 70$ de câble par mois et rien de bon…

Est-ce moi ou je suis seul dans cette situation ?

Maintenant j’ai décidé de commencer à me magasiner des DVD sur des sites d’annonces classées.

Je compare le président de Radio-Canada a un tsar fini. Fermons Radio-Canada

Vous vous souvenez du dernier tsar en Russie et du sort qu’il a subit ?

Après avoir comparé les télédiffuseurs privé aux pétrolières, moi je compare le président de Radio-Canada à un tsar fini.

Un homme qui ne sait plus quoi faire pour diriger un royaume qui s’écroule et qui n’a plus sa place dans le contexte qu’on lui connaît.

Également, dans le présent économique de 2009 et dans la réalité des citoyens de ce Canada, Radio-Canada n’a plus sa place dans l’univers télévisuel.

Elle n’a plus sa place parce qu’elle est incapable de s’auto-financée.  Elle a constamment besoin de l’argent des contribuables pour vivre.

On sait bien que les contribuables canadiens ont mieux à faire que de toujours allonger de l’argent pour CBC – Radio-Canada.  C’est plus d’un 1 milliard par année que les contribuables canadiens doivent verser à Radio-Canada.

Comme citoyens de ce pays, nous sommes surtaxés, comme contribuables de ce pays nous sommes surendettés.  Je crois qu’on a mieux à faire que de se payer une télé d’État de qualité pas meilleur ni moindre que les télés privés.

Assez c’est assez, Radio-Canada doit se faire hara-kiri ou que le gouvernement l’assasine en la fermant ou la privatisant mais je doute qu’on fasse la queue pour l’acquérir.

Je n’ai rien contre les entreprises d’État sauf quand elles veulent  compétitionner ce qui se fait de similaire dans le privé et à même échelle et surtout quand c’est non essentiel à notre vite de tous les jours.

Avoir une télé d’État n’est pas essentiel en 2009 et ça ne l’était pas non plus en 1960.

Le même sort devrait être jeté également sur Télé-Québec, une institution qui n’a plus sa place.

Cessons de jouer à l’autruche, 60 à 65% du contenu télévisuel de Radio-Canada pourrait disparaître et personne ne s’en plaindrait.

Au Québec près de 20 heures par semaine du contenu diffusé sur Radio-Canada pourrait être repris par un autre diffuseur. Vous ne me croyez pas regardez cette liste:

La quotidienne Virginie

Tout le Monde en Parle

3600 secondes d’extase

Beautés désespérés

Découverte

Dre Grey leçons d’anatomie

L’Épicerie

Et Dieu créa Laflaque…

La Galère

Les Hauts etles Bas de Sophie Paquin

Infoman

Kampai: À votre santé

Le Moment de vérité

Paquet Voleur

Les Parents

Providence

Pyramide

Ricardo

 

Dites non à la taxe sur la télévision au Canada

Ce site Internet http://www.stopthetvtax.ca/?lang=fr vous invite à dénoncer la nouvelle taxe demandée par les grands réseaux de télévision du Canada.

Ces réseaux demandent au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d’imposer aux consommateurs une taxe sur la télévision pour les stations de télévision locales.  Pourtant votre facture de câble (ou satellite) inclus déjà des frais à cet égard.

Si vous désirez dénoncer cette nouvelle taxe, faites-le.  Ne tombez pas dans le panneau de ceux qui demandent cette taxe en vous faisant croire que si elle ne voit pas le jour plusieurs stations de télévisions disparaîtront.  Elles disparaîtront de toute façon nouvelle taxe ou non car le problème n’est pas l’argent mais le contenu télévisuel discutable qui attire de moins en moins de gens donc de commanditaires et leurs sous.

Sachez que l’implantation de cette taxe pourrait augmenter votre facture de câble de 5 à 10$ par mois.

Ne sommes-nous pas déjà assez taxées au Canada ?

De plus pour 32 millions de canadiens il y a peut-être trop d’offre au niveau télévisuel.

Le système télévisuel optimal au Canada serait d’implanter un système de facturation pour qu’on paie pour ce que l’on regarde. Si je prends mon cas à Montréal, actuellement en 2009 je paie 60$ par mois à Vidéotron (de Québécor) et on m’inclus des chaînes dans le service de base, chaînes que je ne regarde même pas ou à peu près pas.

TÉLÉ-QUÉBEC (position 3 )
CBC (position 6 )
CTV (position 7 et 10 )
GLOBAL (position 8 )
VOX (position 9)
CJNT (position 14)
CBC Newsworld (position 18 )
Météomédia (position 20 et 21 )
CFTU (position 22)
CPAC (position 23 et 28)
Assemblée Nationale (position 24)
APTN (position 25)
Télé-Achats (position 26)
TACtv (position 27)

Je ne dis pas que ces chaînes sont inutiles mais elles me sont inutiles.  Elles sont incluses dans un forfait de base et j’en ai pas de besoin.  Je paie donc un service de base à Vidéotron au prix de 13,99$ par mois pour avoir TVA, SRC, V et RDI.  Ça revient cher de la chaîne tout de même non ?  Je préfèrerais grandement pouvoir choisir l’ensemble des chaines que je désire regarder.  J’ai déjà le forfait 30 chaînes à 31,99$ par mois.  Vidéotron pourrait augmenter ce forfait à 40$ et ainsi me permettre d’inclure dans ce forfaits les chaînes de bases.  J’économiserai et je paierais uniquement pour ce que je regarde.  Quelle belle sensation non?

Je ne sais pas pour vous mais de mon côté, j’en ai un peu marre qu’on m’impose des choses dont je n’ai pas de besoin.

Le gros jambon, c’est Richard Martineau

Avant-hier dans son blogue, Richard Martineau parlait de dégraisser l’État québécois.

Peut-être que le premier geste de monsieur Charest serait de se départir de Télé-Québec qui présente des émissions avec des insignifiants comme Richard Martineau dont les émissions, également son salaire, est payé à même les fonds publics.

Dans le fond le gros jambon,la guédoune même, c’est Richard Martineau qui travaille pour Télé-Québec d’un bord et l’empire Québécor de l’autre.

Bien le gros jambon vient de se mettre à dos 512 000 travailleurs de l’État, soit un salarié sur cinq au Québec et j’invite ces salariés à boycotter tout ce dont à quoi Martineau touche.

Jean Charest, une Légion d’honneur à 2,15 millions?

À moins que ce ne soit déjà fait, le premier ministre du Québec, Jean Charest recevra aujourd’hui du président Nicolas Sarkozy la Légion d’honneur et sera élevé au rang de Commandeur.

Pendant ce temps à Paris, on apprend ce matin de la bouche de Christine St-Pierre, ministre de la Culture et des Communications du Québec, que la province versera 2,15 millions supplémentaires par année pour financer TV5.

On peut donc facilement en conclure que la récompense de Jean Charest nous coûte au bas mot, 2,15 millions.

Pour la moitié de ce montant, j’aurais été prêt à acheter à Michou et Jean un Hummer ainsi que leur payer 2 semaines de vacances à Bora Bora ainsi qu’un an de poutine gratuite Chez Ashton pour que notre premier ministre garde ses formes rondelettes.

En terminant, je crois bien que les gens de Télé-Québec aurait apprécié eux aussi un 2,15 millions supplémentaires dans leur budget.