Dans l’oeil du dragon, Frigon déconnecté de la réalité.

J’aime bien l’émission Dans l’oeil du dragon à Radio-Canada.

Le concept est bien et la plupart des dragons ont des commentaires plus que pertinents… Sauf Gaëtan Frigon, cet ex-fonctionnaire de luxe à la tête de la SAQ.

Qu’on se comprenne, je n’enlève rien aux compétences de monsieur Frigon, mais je trouve la plupart de ses commentaires négatifs aux entrepreneurs complètement déconnecté et du passé, un peu comme le lien Pages Jaunes qui a été hypocritement retiré du site Internet de son entreprise Publipage.

Gaëtan Frigon n’affiche pas la fougue entrepreunarial qu’affiche les autres dragons.  Je préfererais voir un jeune Luc Poirier participer à cet émission en tant que dragon, plûtôt qu’un Gaëtan Frigon dépassé et qui appartient à une génération dépassée.  À côté de lui, Normand Legault est posé, réfléchi et tellement plus agréable et respectueux dans son approche.

Gaëtan Frigon appartient à la génération qui ont eu du succès dans lesmagasins à rayons, concept de vente totalement dépasé.

Exit Gaëtan Frigon, amenez-nous un jeune Luc Poirier ou encore une autre femme comme par exemple Lise Watier, Julie Snyder ou même Mitsou, une femme d’affaires brillante, par contre, peut-être pas avec la même profondeur financière que les autres dragons.

La Petite Vie, Noël Story… is there anybody home?

Je me suis tapé ce dimanche soir l’heure et demie de La Petite Vie, Noël Story.

Pour moi ça été nul sur toute la ligne.  Un gaspillage de subventions provenant de fonds publics et présenté à la télé d’État largement subventionnés.

Savez-vous pourquoi La Petite Vie était disparue de notre téléviseur?

Parce que l’auteur en avait fait le tour.

Lance et Compte 8 lèvera plus que ce spécial de Noël nul.

C’est dommage !

Il faut parfois savoir se retirer en pleine gloire plutôt que de revenir avec des platitudes.  C’est ce que Claude Meunier aurait dû faire.

Quand Call-TV revient nous hanter: Y’a le pénis mou à l’Attaque à 5

Evelyne Audet, anciennement de Call-TV est maintenant à l’Attaque à 5 sur V télé.

Disons que madame devra filtrer davantage les courriels des auditeurs.

Très amusant le commentaire de Yalpe Nismou (y’a le pénis mou).

Si Evelyne Audet ne veut pas être associé à amateurisme en terme de télé, va falloir qu’elle use de plus de rigueur.

Crowd surfing, car surfing…

Quand ce n’est pas le crowd surfing dans les concerts rock, voilà maintenant que les jeunes s’adonnent à du car surfing.

Le principe est d’être debout, couché ou assis sur une voiture en mouvement.

Il faut vraiment être imbécile ou ne pas tenir à sa vie pour faire pareilles imbécilités. Pour prouver quoi au juste? Qu’ils sont pressés de mourir?

Définitivement je suis très inquiet de la jeunesse québécoise. On dit que la relève c’est la jeunesse. D’où mon inquiétude.

Pas plus fin les médias montre le concept aux bulletins de nouvelles.

Le comble de la bêtise c’est la mère de la jeune qui passait en Cour hier pour avoir été la conductrice de la voiture sur laquelle des jeunes s’adonnaient à du car surfing à Drummondville.
La mère a dit « ‘Ma fille est une bonne personne »…. Euh scusé madame, quand on est une bonne personne on réfléchi avant d’agir et ce qu’importe l’âge adulte. Une bonne personne et écervelée ne vont pas de paire.

J’espère que le juge président cette cause fera de la jeune dame un exemple pour tous les jeunes du Québec.

La Presse cessera de publier son édition du dimanche

Dès la fin juillet le quotidien La Presse cessera de publier son édition du dimanche.

Cette décision ne me surprend aucunement.

Tout d’abord les coûts de productions d’un journal de nos jours et aussi le nombre de lecteurs.

Quel personne en bas de 35 ans lit encore La Presse le matin?

À Montréal ils sont nombreux à lire le petit journal Métro et 24 heures distribués dans le Métro.  Pourquoi liraient-il La Presse ?

Ils sont nombreux au travers le Québec à lire Cyberpresse et autres sources de nouvelles via l’Internet. 

J’ai personnellement déjà été abonné à La Presse.  Pourquoi ne le suis-je plus?  Cyberpresse m’offrait d’avoir toutes les nouvelles gratuitement.  Je lisais La Presse le lendemain matin et savait déjà presque tout.  Pourquoi aurais-je continuer mon abonnement ?

De plus, depuis quelques années La Presse semble prendre la tendance du sentionnalisme à la Journal de Montréal, ce qui ne plait pas à tout le monde.

Aussi La Presse prend toujours position pour les candidats et les gouvernements libéraux et semble vouloir faire un job de salissage sur les conservateurs et les péquistes, ce qui ne plaît pas à tout le monde non plus.

De plus trop souvent La Presse nous dit presque pour qui voter et nous prend pour des imbéciles.

Certaines personnes verraient La Presse cesser totalement de publier et ils seraient contents.

Je crois aussi qu’au Québec nous sommes innondés d’informations avec Internet, les quotidiens, la radio et la télévision.

Quel est la plus lente de ces quatres plateformes à nous donner de l’information?  Le journal.  C’est donc lui qui écope.

Bye bye Radio-Canada!

J’ai zyeuté que des petits bouts du Bye Bye 2008 et bien franchement à part de voir Véronique Cloutier avec une perruque brune, ce qui lui fait beaucoup mieux que ses cheveux blonds, pas grande chose ne m’a surpris.

Parcontre le bout que tout le monde a detesté moi je l’ai aimé.  Jean-François Mercier, alias « le gros cave » a livré ce qu’il livre d’habitude.  De l’humour aride en sortant au moins une fois le mot cabochons.

J’ai lu les critiques du Bye Bye le lendemain et ça ne levait pas haut.

De toute façon ce concept d’émission est dépassé depuis belle lurette, en fait depuis que Dominique Michel a pris sa première retraite du Bye Bye.

Radio-Canada de par son nom même l’exprime (Radio-Canada… hello radio!?!?!?), est d’une lenteur de tortue dinosaurique à s’ajuster.

Dans le fond on devrait dire Bye Bye Radio-Canada parce que je ne sais pas pour vous mais en des temps économiquement aussi difficiles je ne comprends pas encore qu’un gouvernement, aussi peu lucide soit-il, puisse encore verser des centaines de millions de dollars pour financer la production d’émissions dont on pourrait très bien se passer.

J’en ai marre qu’ont créé, à même mes impôts, des BS de luxe qui profitent des centaines de millions de dollars de la Société d’État. Vous en avez pas marre que des millions de dollars soient versés de vos impôts prélevés à même votre chèque de paie durement gagné aux poches de Véronique Cloutier, Louis Morrissette, Guy A. Lepage, Danny Turcotte, Anne Dorval, André Ducharme, Jean-René Dufort et plusieurs dizaines d’autres personnes participants à des émissions, téléséries, téléromans diffusés à Radio-Canada?

Je nous souhaite pour 2009 une société d’État qui s’en tiendra à son unique mandat. Informer la population. Toutes les séries et téléromans diffusés à Radio-Canada n’ont pas leur place en 2009 où le privé peut très bien produire des émissions de qualité similaire et à même les fonds privés.

En 2009, un gouvernement ne devrait plus directement financer des productions télévisuelles et cinématographiques. Il y a des choix de société qui sont difficiles à prendre mais qui sont nécessaires.

Préférez-vous des services gouvernementaux fédéraux de qualité et essentiels ou une télé d’État nous présentant des idioties la veille du jour de l’An?

Alors on a deux choix, on ferme Radio-Canada ou on la privatise.

Les Boys, C.A., Les Parent, Virginie ne seraient pas meilleurs ni moins bons si c’était télédifusé à TVA, TQS ou autre diffuseur privé.

La farce à assez durée et la farce de cette blague de mauvais goût qu’est Radio-Canada c’est nous tous contribuables canadiens.